Coupe du monde de biathlon 2020-2021 - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Coupe du monde de biathlon 2020-2021.

Coupe du monde de biathlon 2020-2021

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Coupe du monde de biathlon 2020-2021
Généralités
Sport Biathlon
Organisateur(s) Union internationale de biathlon
Éditions 44e
Date -
Épreuves masculin 32
féminin 32
masculin/féminin 6
Site web officiel biathlonworld.com

Palmarès
Tenant du titre masculin
Johannes T. Bø
féminin
Dorothea Wierer
Vainqueur masculin
Johannes T. Bø (3)
féminin
Tiril Eckhoff (1)
Plus titré(s) masculin
Martin Fourcade (7)
féminin
M. Forsberg (6)

Navigation

La 44e édition de la Coupe du monde de biathlon se déroule entre le et le et comprend dix étapes, la première à Kontiolahti en Finlande, la dernière à Östersund en Suède; elle est ponctuée en février 2021 par les Championnats du monde à Pokljuka qui font partie intégrante de la Coupe du monde. Cette saison est la première à voir l'apparition du season opening, à Kontiolahti, ajoutant une étape d'ouverture plus courte que les autres au calendrier de la Coupe du monde par rapport aux saisons précédentes. Par ailleurs, la saison 2020-2021 étant une saison pré-olympique, le calendrier prévoyait une étape sur le site de Zhangjiakou près de Pékin, qui accueillera les épreuves de biathlon lors des Jeux olympiques d'hiver de 2022 en Chine, mais celle-ci a dû être annulée en raison de la pandémie de Covid-19. Comme tous les événements sportifs dans le monde, la saison se dispute dans ce contexte sanitaire avec des épreuves à huis-clos. Elle débute sans les multiples vainqueurs du classement général Martin Fourcade et Kaisa Mäkäräinen qui ont pris leur retraite sportive.

Forte d'une saison exceptionnelle avec la moitié des épreuves remportées (treize victoires sur vingt-six), dix-sept podiums et six médailles dont quatre en or et deux titres individuels aux championnats du monde, Tiril Eckhoff gagne à 30 ans le classement général de la Coupe du monde pour la première fois de sa carrière. Elle remporte également les petits globes des deux formats de course qu'elle a largement dominés durant l'hiver, celui du sprint (avec sept victoires sur dix épreuves) et celui de la poursuite (six victoires sur huit), établissant un remarquable record saisonnier de cinq doublés sprint/poursuite consécutifs. Le trophée de l'individuel revient conjointement à Lisa Theresa Hauser et Dorothea Wierer, alors que sa victoire à la dernière course de la saison, la toute première de sa carrière, permet à Ingrid Landmark Tandrevold de remporter le petit globe de la mass start.

Chez les hommes, Johannes Thingnes Bø endosse le dossard jaune de leader dès la deuxième course et ne le quitte plus de la saison, remportant ainsi son troisième gros globe de cristal (il gagne également le petit globe du sprint). Sa domination est cependant fortement contestée par son jeune compatriote Sturla Holm Lægreid, révélation de la saison, qui remporte notamment sept épreuves et pousse le porteur du dossard jaune dans ses derniers retranchements au mois de mars en étant tout proche de le coiffer sur le fil lors de la mass start finale. devance finalement son dauphin au classement général de seulement 13 points. Lægreid s'adjuge les deux trophées de l'individuel et de la poursuite ainsi que le nouveau classement distinctif des jeunes de moins de 25 ans (U25) et gagne quatre médailles d'or aux Mondiaux de Pokljuka. De son côté Tarjei Bø est le vainqueur du classement de la mass-start. La Norvège domine les Coupes des nations masculine et féminine, les relais hommes et mixte, tandis que la Suède parvient à contester cette suprématie en remportant le classement du relais femmes.

Programme

En raison de la pandémie de Covid-19 et des restrictions sanitaires qu'elle entraîne, le calendrier initial subit d'importantes modifications. À l'inter-saison, l'IBU décide en effet de regrouper certaines étapes en un même lieu afin de limiter les risques liés aux déplacements. Quatre sites (Östersund, Le Grand-Bornand, Ruhpolding et Pékin) qui devaient recevoir la Coupe du monde sont écartés au profit de localités qui ont alors la responsabilité d'accueillir deux étapes à la suite (Kontiolahti, Hochfilzen, Oberhof et Nové Město). En cours de saison, le gouvernement norvégien annonce qu'il s'oppose à la tenue de l'étape finale à Oslo, étape que l'IBU confie finalement à Östersund. La programmation de la compétition (épreuves, dates, horaires) ne subit pas de modification, à l'exception de l'étape suivant les mondiaux qui est retardée d'une semaine au début du mois de mars avec adoption de nouveaux horaires.

Ces changements ont été décidés en quatre temps par l'IBU :

Le 26 septembre 2020 est annoncée la décision de respectivement disputer à Kontiolahti et Hochfilzen les étapes initialement prévues à Östersund et à Annecy - Le Grand-Bornand au premier «trimestre»[1].

Le 5 octobre 2020 est annoncée la décision de disputer à Oberhof l'étape initialement prévue à Ruhpolding au second «trimestre»[2].

Le 23 novembre 2020 est annoncée la décision de disputer à Nové Město l'étape initialement prévue à Pékin [3] au troisième «trimestre», et de la retarder d'une semaine (l'étape se tiendra du 4 au 7 mars 2021 au lieu du 26 février au 1er mars 2021) afin que les deux étapes désormais confiées à Nové Město soient enchaînées sans trêve.

Le 11 février 2021, le gouvernement norvégien prend la décision d'annuler l'étape prévue à Oslo - Holmenkollen[4]. Le 13 février 2021, l'IBU annonce que les épreuves impactées sont déplacées à Östersund[5], étape qui avait cédé sa place à Kontiolahti en décembre.

Östersund
Östersund
Hochfilzen
Hochfilzen
Le Grand-Bornand
Le Grand-Bornand
Oberhof
Oberhof
Ruhpolding
Ruhpolding
Pokljuka
Pokljuka
Anterselva
Anterselva
Nové Město
Nové Město
Kontiolahti
Kontiolahti
Oslo
Oslo
Voir l’image vierge
Les sites des compétitions initialement prévues en Europe
Pékin
Pékin
Voir l’image vierge
Le site des compétitions initialement prévues en Asie
Hochfilzen
Hochfilzen
Oberhof
Oberhof
Pokljuka
Pokljuka
Anterselva
Anterselva
Nové Město
Nové Město
Kontiolahti
Kontiolahti
Östersund
Östersund
Voir l’image vierge
Les sites des compétitions prévues après modifications du calendrier [N 1] [N 2] [N 3] [N 4]

Attribution des points

Classement par discipline

Pour les classements spécifiques à chaque discipline (individuel, sprint, poursuite, mass-start, relais), l'attribution des points est la suivante :

Table d'attribution des points de Coupe du monde (sauf mass-start)
Place 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40
Points 60 54 48 43 40 38 36 34 32 31 30 29 28 27 26 25 24 23 22 21 20 19 18 17 16 15 14 13 12 11 10 9 8 7 6 5 4 3 2 1
Table d'attribution des points de Coupe du monde pour la mass-start
Place 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30
Points 60 54 48 43 40 38 36 34 32 31 30 29 28 27 26 25 24 23 22 21 20 18 16 14 12 10 8 6 4 2

Classement général

Le classement général de la coupe du monde est établi en additionnant les points obtenus lors des disciplines individuelles (individuel, sprint, poursuite et mass-start). Dans le contexte de la pandémie de Covid-19, les quatre[6] (au lieu de deux habituellement) moins bons résultats (toutes disciplines individuelles confondues) de chaque biathlète sont éventuellement retranchés du total de points marqués en fin de saison. Ceci afin d'établir le classement général final (pour l'attribution du gros globe de cristal). Une non-participation, un abandon ou une disqualification en course ne rapportent aucun point et font donc partie des moins bons résultats.

Les résultats obtenus lors des Championnats du monde 2021 sont également comptabilisés dans le classement général de la Coupe du monde.

Coupe des Nations

Le classement général de la coupe des Nations est obtenu en additionnant les points de chaque athlète obtenus lors des épreuves de l'individuel, de sprint, ainsi que lors des relais. Pour les épreuves de l'individuel et de sprint, ne sont pris en compte que les points des trois athlètes les mieux classés par nation.

  • Pour chaque épreuve de l'individuel ou du sprint, les points sont attribués selon le tableau suivant :
Place 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40
Points 160 154 148 143 140 138 136 134 132 131 130 129 128 127 126 125 124 123 122 121 120 119 118 117 116 115 114 113 112 111 110 109 108 107 106 105 104 103 102 101

Puis de 1 point en 1 point jusqu'à la 80e place, et de 2 en 2 points pour arriver à 1 point pour la 110e place. Toutes les places suivantes obtiennent 1 point.

  • Pour chaque relais, les points sont attribués selon le tableau suivant :
Place 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30
Points 420 390 360 330 310 290 270 250 230 220 210 200 190 180 170 160 150 140 130 120 110 100 90 80 70 60 50 40 30 20
  • Pour les relais simples mixtes et les relais mixtes, les points sont partagés à moitié entre le classement général de la coupe des Nations féminin et le masculin. Chacun reçoit alors des points selon le tableau suivant :
Place 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30
Points 210 195 180 165 155 145 135 125 115 110 105 100 95 90 85 80 75 70 65 60 55 50 45 40 35 30 25 20 15 10

Déroulement de la saison

La saison commence par une belle surprise avec l'individuel masculin de Kontiolahti le . À peine intégré dans l'équipe norvégienne, Sturla Holm Lægreid (il a disputé les deux dernières étapes de la saison précédente sans obtenir de résultat marquant) s'impose en réalisant un 20 sur 20 pour signer sa première victoire en Coupe du monde devant son compatriote Johannes Thingnes Bø, devancé de 19 s 6 en raison d'une seule erreur au tir. Erik Lesser se classe troisième et Quentin Fillon Maillet quatrième avec eux aussi un 19 sur 20[7]. La hiérarchie est respectée pour les deux premières places de l'individuel féminin, avec Dorothea Wierer performante au tir, et Denise Herrmann explosive, qui, avec une cible manquée, ne termine qu'à 8 dixièmes de seconde de l'Italienne double détentrice du gros globe de cristal. Il y a toutefois un résultat inattendu avec la Suédoise Johanna Skottheim qui, avec un sans faute, termine troisième et obtient à 26 ans le premier podium de sa carrière[8]. Le lendemain, Johannes Bø écrase le sprint, laissant son dauphin Sebastian Samuelsson à 44 secondes, suivi d'un autre Suédois, Martin Ponsiluoma à 48 secondes[9]. Dans la course féminine, les quatre premières réalisent un sans faute au tir et la plus rapide est Hanna Öberg qui devance Marte Olsbu Røiseland de 23 secondes[10]. La saison se poursuit à Kontiolhati, où le , Tarjei Bø gagne le sprint devant Arnd Peiffer tandis que son frère Johannes (une faute) se classe troisième[11]. Dans le sprint féminin, Hanna Öberg signe son deuxième succès de la saison en battant Anaïs Chevalier de 9 secondes : elles sont les deux seules à avoir réussi un 10 sur 10 parmi les huit premières. Anaïs Chevalier décroche le premier podium de la saison pour l'équipe de France[12]. Tiril Eckhoff et Sebastian Samuelsson remportent dans la foulée les poursuites qui concluent le programme dans le stade de biathlon finlandais.

L'étape suivante se déroule à Hochfilzen où, le 11 décembre, Dzinara Alimbekava et Johannes Dale signent en sprint les premiers succès de leur carrière en Coupe du monde. Dale devance deux biathlètes français, Quentin Fillon Maillet et Fabien Claude, qui obtient son deuxième podium de la saison après s'être classé 2e de la poursuite de Kontiolahti derrière Sebastian Samuelsson. Le lendemain dans la poursuite, les Français réalisent un doublé : Quentin Fillon Maillet l'emporte avec un 20 sur 20, et Émilien Jacquelin, lui aussi sans faute prend la deuxième place. Johannes Dale complète le podium. Pour la troisième journée de compétition dans le stade autrichien, avec la poursuite féminine, Marte Olsbu Røiseland signe sa première victoire de la saison en devançant Dzinara Alimbekava, alors que Julia Simon, partie sixième après le sprint, les accompagne sur le podium. Pour les dernières courses de l'année, la Coupe du monde reste sur le site de Hochfilzen, où Sturla Holm Lægreid et Tiril Eckhoff réalisent tous deux le doublé sprint-poursuite (les deux sprints donnant lieu a des triplés norvégiens), avant de conclure sur les mass-start le 20 décembre, où Arnd Peiffer l'emporte chez les hommes, et Marte Olsbu Røiseland chez les femmes, confortant son dossard jaune de leader du classement général féminin.

La suite de la saison avant les championnats du monde de Pokljuka voit Johannes Bø tenir fermement les commandes du classement général masculin, avec deux victoires en sprint à Oberhof, les 8 et 13 janvier, et un succès dans la mass-start d'Antholz-Anterselva le 24 janvier. Derrière lui, son jeune compatriote Sturla Holm Lægreid se révèle au plus haut niveau en additionnant les podiums, alors que les quatuors français gagnent deux relais de suite, à Oberhof et à Antholz. Côté féminin, Julia Simon réalise un exploit inédit chez les biathlètes françaises : elle remporte deux mass-start consécutives, le 13 janvier à Oberhof et le 23 à Antholz-Anterselva. En tête du classement général, Marte Olsbu Røiseland doit résister aux assauts de sa compatriote Tiril Eckhoff qui totalise déjà six victoires dans l'hiver, dont trois consécutives en janvier.

Lors des championnats du monde à Pokljuka, après le relais mixte gagné par la Norvège (Sturla Holm Lægreid, Johannes Thingnes Bø, Tiril Eckhoff, Marte Olsbu Røiseland), Tiril Eckhoff réalise le doublé sprint + poursuite, ce qui lui permet de prendre les commandes du classement général féminin devant sa compatriote Marte Olsbu Røiseland qui n'est pas en réussite dans ces deux épreuves. Anaïs Chevalier-Bouchet est deux fois médaillée : en argent dans le sprint et en bronze dans la poursuite. Chez les hommes, Martin Ponsiluoma gagne en sprint le premier titre mondial de sa carrière et sa première victoire en Coupe du monde. Il devance les deux français, Simon Desthieux dont c'est la première médaille individuelle aux Mondiaux, et Émilien Jacquelin. Dans la poursuite, ce dernier se montre largement au-dessus du lot pour conserver le titre qu'il avait gagné un an auparavant à Antholz-Anterselva. Il réalise un sans-faute face aux cibles à toute vitesse (1 min 26 s en tout passées sur le tapis) et domine tous ses adversaires sur les skis pour s'imposer en solitaire. Il devance Sébastian Samuelsson qui prend l'avantage dans la dernière ligne droite sur Johannes Bø[13]. En deuxième semaine, la France obtient un deuxième titre mondial, sur le relais mixte simple avec le tandem Antonin Guigonnat - Julia Simon qui réalise une course quasi sans faute et se paie le luxe de battre sur le fil la dream team norvégienne composée de Johannes Thingnes Bø et Tiril Eckhoff. Sturla Holm Lægreid fait sensation chez les hommes en remportant avec une grande maîtrise d'abord le titre mondial de l'individuel, qui lui permet de faire coup double en empochant le petit globe de la spécialité, puis celui de la mass-start le dimanche de clôture.

Également titré au sein du relais norvégien, Lægreid termine les mondiaux avec quatre médailles d'or et reste plus que jamais dans la course pour le gros globe de cristal face à Johannes Bø, titré deux fois en relais, mais qui n'a obtenu qu'une seule médaille individuelle, en bronze sur la poursuite. Quentin Fillon Maillet, abonné aux quatrièmes places (poursuite, individuel et relais), obtient enfin une médaille de bronze sur la mass start, la septième et dernière pour la France. Chez les femmes, la Tchèque Marketa Davidova remporte le titre mondial de l'individuel grâce à un 20/20 au tir tandis que Lisa Theresa Hauser échoue au pied du podium pour deux balles manquées mais se console en remportant, par le jeu du retrait du plus mauvais résultat, le petit globe de la discipline qu'elle partage donc à égalité avec Dorothea Wierer. Grandes favorites du relais, les Norvégiennes conservent leur titre. Celles-ci sont encore deux le lendemain sur le podium de la mass start (Tandrevold et Eckhoff), mais c'est Hauser, déjà double médaillée d'argent sur ces mondiaux, qui s'impose en réalisant le seul sans faute au tir. Elle est la première Autrichienne championne du monde de biathlon. La fin des championnats est particulièrement laborieuse pour les Françaises qui semblent gagnées par la fatigue. Déjà en difficulté sur l'individuel, elles sont défaillantes sur le relais (malgré un bon tir) et la mass start.

Après les Mondiaux, les 6 et 7 mars, la Coupe du monde fait étape à Nové Město. Alors que chez les femmes, Tiril Eckhoff continue sur sa lancée en remportant le sprint et la poursuite, ses 9e et 10e victoires de l'hiver qui la rapprochent un peu plus de la victoire au classement général (en attendant, elle s'attribue le petit globe du sprint), Simon Desthieux signe dans le sprint masculin à la faveur d'un 10 sur 10 et d'une solide performance sur les skis, le premier succès de sa carrière en Coupe du monde après 243 départs depuis 2012. Tarjei Bø gagne la poursuite, tandis que le match pour le gros globe entre son frère cadet Johannes et le nouveau venu Sturla Holm Lægreid reste des plus indécis, avec un écart de 33 points.

Les biathlètes restent à Nové Město le week-end suivant. Après deux poursuites et deux mass-start remportées depuis 2019, Quentin Fillon Maillet s'adjuge le 11 mars le premier sprint de sa carrière, à la faveur d'un 10 sur 10 au tir et du deuxième temps à skis derrière Johannes Bø (auteur de deux fautes au tir couché, et 9e à l'arrivée). Avec des scores parfaits face aux cibles, Tarjei Bø se classe 2e à 11 secondes, Lukas Hofer 3e à 15 secondes, et Émilien Jacquelin 4e à 22 secondes. Sturla Holm Lægreid, 5e avec une faute, grappille encore quelques points sur Johannes Bø au classement général, alors que les opérations de retrait des quatre moins bons résultats à venir devraient lui être favorables[14],[15]. Lors du sprint féminin le lendemain, Tiril Eckhoff remporte sa onzième victoire de la saison et devient la première biathlète à s'imposer six fois consécutivement dans ce format de course en Coupe du monde[16]. Avec le meilleur temps à ski et une seule faute au tir, elle devance Denise Herrmann et Dorothea Wierer, toutes deux à zéro faute[16]. Le 13 mars, Fillon Maillet et Eckhoff réalisent tous deux le doublé sprint/poursuite. Pour le biathlète français, c'est une première dans sa carrière. Pour la Norvégienne de 30 ans, c'est la cinquième fois cette saison et une douzième victoire qui lui permet non seulement de franchir la barre des 1 000 points mais surtout de se mettre hors d'atteinte au classement général à trois épreuves de la fin de la saison et de s'assurer ainsi le gain du gros globe de cristal pour la première fois de sa carrière[17].

Tiril Eckhoff continue sa série à Östersund le 19 mars en remportant sa 7e victoire en sprint (soit à seulement une unité du record de Magdalena Neuner, victorieuse de huit des dix sprints de la saison 2011-2012), sa treizième de la saison (soit à une unité seulement du record de Magdalena Forsberg, 14 victoires en 2000-2001)[18]. Chez les hommes, les quatre premiers du sprint sont à 10 sur 10, et le plus rapide d'entre-eux est Lukas Hofer, qui remporte la deuxième victoire de sa carrière, six ans après son succès dans la même discipline à Antholz-Anterselva. Il devance donc les autres biathlètres sans-faute, Sebastian Samuelsson à 4 secondes, Tarjei Bø à 14 secondes et Simon Desthieux à 22 secondes. Avec une faute au tir couché, Quentin Fillon Maillet prend la 5e place devant Sturla Holm Lægreid (10 sur 10), et ce dernier devance Johannes Bø (2 fautes), lui grappillant encore quelques points pour pointer à 15 unités au général.

À l'issue de la poursuite remportée par Sturla Holm Lægreid devant Johannes Thingnes Bø, les positions en tête du classement général sont plus serrées que jamais : seulement quatre points d'écart entre les deux Norvégiens, ce qui fait de la mass start du 21 mars une véritable finale : le premier des deux qui franchit la ligne d'arrivée remporte le gros globe (à condition pour Lægreid d'être dans les huit premiers). Dans des conditions venteuses, Lægreid, plus solide sur les tirs couchés, réalise un meilleur début et devance le dossard jaune d'une quinzaine de secondes à mi-course. Mais les positions s'inversent au premier tir debout lorsque Lægreid visite une fois l'anneau de pénalité alors que Bø blanchit les cibles. Plus rapide sur la piste, Bø engrange de précieuses secondes d'avance supplémentaires et parvient ensuite à tenir la pression au dernier tir : malgré une nouvelle boucle de pénalité, son troisième gros globe de cristal consécutif lui tend les bras. En effet, il sort du pas de tir en troisième position derrière Latypov et Desthieux. Simon Desthieux fait l'effort pour dépasser le Russe dans le final et remporter la deuxième victoire de sa carrière, dix jours après la première. Johannes Thingnes Bø savoure son dernier tour et se contente de la troisième place, alors que Sturla Lægreid, qui a laissé passer son ultime chance en commettant deux fautes au dernier tir, passe la ligne d'arrivée en huitième position plus de trente secondes plus tard. Johannes Thingnes Bø remporte le classement général avec 13 points d'avance sur Sturla Holm Lægreid. Pour sa première saison complète en Coupe du monde, Lægreid s'adjuge deux petits globes : l'individuel et la poursuite, alors que celui de la mass-start revient à Tarjei Bø[19]. En signant la première victoire de sa carrière à l'arrivée de la mass-start féminine, Ingrid Landmark Tandrevold fait coup double en s'emparant du petit globe féminin de la spécialité.

Classements

Classement général

Exceptionnellement pour cette saison 2020-2021, le classement général prend en compte seulement les 22 meilleurs résultats de chaque biathlète sur les 26 épreuves[20].

Général Hommes
Classement final après 26 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1
Johannes Thingnes Bø
1052 4 14
2
Sturla Holm Lægreid
1039 7 10
3
Quentin Fillon Maillet
930 3 7
4
Tarjei Bø
893 3 8
5
Johannes Dale
843 1 6
6
Sebastian Samuelsson
817 1 5
7
Émilien Jacquelin
812 1 5
8
Lukas Hofer
753 1 3
9
Simon Desthieux
724 2 4
10
Martin Ponsiluoma
713 1 3
11
Jakov Fak
693 1
12
Arnd Peiffer
642 1 5
13
Vetle Sjåstad Christiansen
621
14
Benedikt Doll
607
15
Simon Eder
598
16
Aleksandr Loginov
541 1 1
17
Erik Lesser
515 1
18
Eduard Latypov
491 1
19
Fabien Claude
477 2
20
Antonin Guigonnat
473
Général Femmes
Classement final après 26 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1
Tiril Eckhoff
1152 13 17
2
Marte Olsbu Røiseland
963 3 8
3
Franziska Preuß
840 4
4
Hanna Öberg
826 2 8
5
Dorothea Wierer
821 1 5
6
Lisa Theresa Hauser
818 2 7
7
Dzinara Alimbekava
734 1 4
8
Ingrid Landmark Tandrevold
707 1 5
9
Anaïs Chevalier-Bouchet
677 4
10
Denise Herrmann
667 3
11
Markéta Davidová
649 1 1
12
Elvira Öberg
631 2
13
Julia Simon
575 2 3
14
Linn Persson
572
15
Justine Braisaz-Bouchet
511
16
Lisa Vittozzi
449 1
17
Yuliia Dzhima
445 2
18
Anaïs Bescond
442
19
Svetlana Mironova
440
20
Uliana Kaisheva
394

L'IBU a instauré pour cette saison 2020-2021 un nouveau dossard : le dossard bleu foncé[6]. Ce dossard, porté tout au long de la saison par l'athlète de moins de 25 ans (à date du 31 décembre 2020) le mieux classé au classement général, vise à récompenser les jeunes biathlètes.

U25 Hommes
Classement final après 26 épreuves
Rang Nom Points
1
Sturla Holm Lægreid
1039
2
Johannes Dale
843
3
Sebastian Samuelsson
817
4
Felix Leitner
310
5
Anton Smolski
264
U25 Femmes
Classement final après 26 épreuves
Rang Nom Points
1
Dzinara Alimbekava
734
2
Ingrid Landmark Tandrevold
707
3
Markéta Davidová
649
4
Elvira Öberg
631
5
Julia Simon
575

Coupe des Nations

Exceptionnellement pour cette saison 2020-2021, le classement de la Coupe des Nations prend en compte seulement les 19 meilleurs scores de chaque nation sur les 25 épreuves[20].

Général des Nations Hommes[21]
Classement final après 25 épreuves
Rang Nation Points
1
Norvège
8061
2
France
7298
3
Allemagne
6978
4
Russie
6833
5
Suède
6775
6
Italie
6003
7
Autriche
5978
8
Ukraine
5454
9
Biélorussie
5420
10
Slovénie
5391
Général des Nations Femmes[22]
Classement final après 25 épreuves
Rang Nation Points
1
Norvège
7305
2
Suède
7146
3
Allemagne
7056
4
France
7001
5
Biélorussie
6433
6
Russie
6407
7
Ukraine
6216
8
Autriche
6057
9
Italie
5975
10
Suisse
5664

Classement par discipline

Individuel

Exceptionnellement pour cette saison 2020-2021, le classement de l'individuel prend en compte seulement les 2 meilleurs résultats de chaque biathlète sur les 3 épreuves[20].

Hommes[23]
Classement final après 3 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1
Sturla Holm Lægreid
120 2 3
2
Johannes Thingnes Bø
94 1
3
Aleksandr Loginov
91 1 1
4
Quentin Fillon Maillet
91 1
5
Arnd Peiffer
84 1
6
Ondřej Moravec
70
7
Simon Eder
70
8
Johannes Dale
66 1
9
Lukas Hofer
65
10
Émilien Jacquelin
62
Femmes[24]
Classement final après 3 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1
Lisa Theresa Hauser
103 1 1
Dorothea Wierer
103 1 1
3
Hanna Öberg
90 1
4
Yuliia Dzhima
85 1
5
Markéta Davidová
80 1 1
6
Denise Herrmann
80 1
7
Anaïs Chevalier-Bouchet
80 1
8
Svetlana Mironova
76
9
Dzinara Alimbekava
68
10
Linn Persson
66

Sprint

Exceptionnellement pour cette saison 2020-2021, le classement du sprint prend en compte seulement les 7 meilleurs résultats de chaque biathlète sur les 10 épreuves[20].

Hommes[25]
Classement final après 10 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1
Johannes Thingnes Bø
359 3 5
2
Sturla Holm Lægreid
319 1 3
3
Tarjei Bø
318 1 4
4
Sebastian Samuelsson
312 3
5
Johannes Dale
307 1 2
6
Quentin Fillon Maillet
302 1 2
7
Lukas Hofer
274 1 2
8
Simon Desthieux
269 1 2
9
Martin Ponsiluoma
269 1 2
10
Émilien Jacquelin
258 1
Femmes[26]
Classement final après 10 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1
Tiril Eckhoff
420 7 8
2
Marte Olsbu Røiseland
304 2
3
Hanna Öberg
296 2 3
4
Dorothea Wierer
282 3
5
Anaïs Chevalier-Bouchet
280 2
6
Dzinara Alimbekava
274 1 1
7
Franziska Preuß
267 1
8
Lisa Theresa Hauser
256 2
9
Denise Herrmann
238 1
10
Ingrid Landmark Tandrevold
236 2

Poursuite

Exceptionnellement pour cette saison 2020-2021, le classement de la poursuite prend en compte seulement les 6 meilleurs résultats de chaque biathlète sur les 8 épreuves[20].

Hommes
Classement final après 8 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1
Sturla Holm Lægreid
306 3 3
2
Johannes Thingnes Bø
306 6
3
Émilien Jacquelin
286 1 4
4
Quentin Fillon Maillet
266 2 2
5
Sebastian Samuelsson
253 1 2
6
Tarjei Bø
249 1 2
7
Johannes Dale
234 2
8
Fabien Claude
218 1
9
Simon Desthieux
211 1
10
Lukas Hofer
209 1
Femmes
Classement final après 8 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1
Tiril Eckhoff
360 6 7
2
Marte Olsbu Røiseland
319 2 5
3
Franziska Preuß
240 1
4
Hanna Öberg
235 2
5
Dzinara Alimbekava
226 2
6
Lisa Theresa Hauser
224 2
7
Dorothea Wierer
220
8
Elvira Öberg
198 1
9
Denise Herrmann
197 1
10
Julia Simon
192 1

Mass Start

Exceptionnellement pour cette saison 2020-2021, le classement de la mass start prend en compte seulement les 4 meilleurs résultats de chaque biathlète sur les 5 épreuves[20].

Hommes
Classement final après 5 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1
Tarjei Bø
184 1 2
2
Johannes Thingnes Bø
180 1 2
3
Quentin Fillon Maillet
165 2
4
Sturla Holm Lægreid
161 1 1
5
Arnd Peiffer
159 1 1
6
Jakov Fak
149 1
7
Simon Eder
147
8
Johannes Dale
144 1
9
Benedikt Doll
143
10
Vetle Sjåstad Christiansen
140
Femmes
Classement final après 5 épreuves
Rang Nom Points Victoire(s) Podium(s)
1
Ingrid L. Tandrevold
186 1 2
2
Franziska Preuß
183 2
3
Julia Simon
181 2 2
4
Marte Olsbu Røiseland
175 1 1
5
Tiril Eckhoff
172 2
6
Lisa Theresa Hauser
171 1 2
7
Hanna Öberg
165 2
8
Dorothea Wierer
144 1
9
Markéta Davidová
142
10
Svetlana Mironova
124

Relais

Exceptionnellement pour cette saison 2020-2021, dans chaque catégorie de relais (hommes, femmes, mixte), le classement prend en compte seulement les 4 meilleurs résultats de chaque nation sur les 6 épreuves[20].

Hommes[27]
Classement final après 6 épreuves
Rang Nation Points Victoire(s)
1
Norvège
228 2
2
Suède
204 1
3
France
203 2
4
Allemagne
199 1
5
Russie
193
6
Italie
166
Mixte[28]
Classement final après 6 épreuves
Rang Nation Points Victoire(s)
1
Norvège
228 2
2
France
211 2
3
Suède
210 1
4
Autriche
169
5
Russie
168 1
6
Italie
168
Femmes[29]
Classement final après 6 épreuves
Rang Nation Points Victoire(s)
1
Suède
216 2
2
Allemagne
216 1
3
France
204
4
Norvège
198 2
5
Biélorussie
191
6
Russie
180 1

Globes de cristal et titres mondiaux

Hommes
Disciplines Globes de cristal Champions du Monde
Général
Johannes Thingnes Bø
Coupe des Nations
Norvège
Général U25
Sturla Holm Lægreid
Individuel
Sturla Holm Lægreid
Sturla Holm Lægreid
Sprint
Johannes Thingnes Bø
Martin Ponsiluoma
Poursuite
Sturla Holm Lægreid
Émilien Jacquelin
Mass Start
Tarjei Bø
Sturla Holm Lægreid
Relais
Norvège
Norvège
Femmes
Disciplines Globes de cristal Championnes du Monde
Général
Tiril Eckhoff
Coupe des Nations
Norvège
Général U25
Dzinara Alimbekava
Individuel
Lisa Theresa Hauser
Dorothea Wierer
Markéta Davidová
Sprint
Tiril Eckhoff
Tiril Eckhoff
Poursuite
Tiril Eckhoff
Tiril Eckhoff
Mass Start
Ingrid Landmark Tandrevold
Lisa Theresa Hauser
Relais
Suède
Norvège
Mixte
Disciplines Globe de cristal Champions du monde
Relais
Norvège
Norvège
Relais simple
France

Calendrier et podiums

Hommes

Épreuves individuelles

Étape Lieu Épreuve Date Vainqueur Deuxième Troisième Leader du
classement général
1
Kontiolahti
Individuel 20 km
Sturla Holm Lægreid
Johannes Thingnes Bø
Erik Lesser
Sturla Holm Lægreid
Sprint 10 km
Johannes Thingnes Bø
Sebastian Samuelsson
Martin Ponsiluoma
Johannes Thingnes Bø
2
Östersund
Kontiolahti [N 1]
Sprint 10 km
Tarjei Bø
Arnd Peiffer
Johannes Thingnes Bø
Poursuite 12,5 km
Sebastian Samuelsson
Fabien Claude
Johannes Thingnes Bø
3
Hochfilzen
Sprint 10 km
Johannes Dale
Quentin Fillon Maillet
Fabien Claude
Poursuite 12,5 km
Quentin Fillon Maillet
Émilien Jacquelin
Johannes Dale
4
Annecy - Le Grand-Bornand
Hochfilzen [N 1]
Sprint 10 km
Sturla Holm Lægreid
Johannes Dale
Johannes Thingnes Bø
Poursuite 12,5 km
Sturla Holm Lægreid
Émilien Jacquelin
Johannes Thingnes Bø
Mass Start 15 km
Arnd Peiffer
Martin Ponsiluoma
Tarjei Bø
5
Oberhof
Sprint 10 km
Johannes Thingnes Bø
Tarjei Bø
Sturla Holm Lægreid
Poursuite 12,5 km
Sturla Holm Lægreid
Johannes Dale
Tarjei Bø
6
Ruhpolding
Oberhof [N 2]
Sprint 10 km
Johannes Thingnes Bø
Sturla Holm Lægreid
Arnd Peiffer
Mass Start 15 km
Tarjei Bø
Felix Leitner
Benjamin Weger
7
Antholz - Anterselva
Individuel 20 km
Aleksandr Loginov
Sturla Holm Lægreid
Quentin Fillon Maillet
Mass Start 15 km
Johannes Thingnes Bø
Quentin Fillon Maillet
Jakov Fak
Championnats du monde de biathlon 2021 (10 au 21 février 2021)
ChM
Pokljuka
Sprint 10 km
Martin Ponsiluoma
Simon Desthieux
Émilien Jacquelin
Johannes Thingnes Bø
Poursuite 12,5 km
Émilien Jacquelin
Sebastian Samuelsson
Johannes Thingnes Bø
Individuel 20 km
Sturla Holm Lægreid
Arnd Peiffer
Johannes Dale
Mass Start 15 km
Sturla Holm Lægreid
Johannes Dale
Quentin Fillon Maillet
Fin des championnats du monde
8
Pékin
Nové Město [N 3]
Sprint 10 km
Simon Desthieux
Sebastian Samuelsson
Arnd Peiffer
Johannes Thingnes Bø
Poursuite 12,5 km
Tarjei Bø
Johannes Thingnes Bø
Simon Desthieux
9
Nové Město
Sprint 10 km
Quentin Fillon Maillet
Tarjei Bø
Lukas Hofer
Poursuite 12,5 km
Quentin Fillon Maillet
Johannes Thingnes Bø
Émilien Jacquelin
10
Oslo - Holmenkollen
Östersund [N 4]
Sprint 10 km
Lukas Hofer
Sebastian Samuelsson
Tarjei Bø
Poursuite 12,5 km
Sturla Holm Lægreid
Johannes Thingnes Bø
Lukas Hofer
Mass Start 15 km
Simon Desthieux
Eduard Latypov
Johannes Thingnes Bø

Relais

Étape Lieu Épreuve Date Vainqueur Deuxième Troisième Leader du classement
du relais masculin
2
Östersund
Kontiolahti [N 1]
Relais 4 × 7,5 km
Norvège
Suède
Allemagne
Norvège
3
Hochfilzen
Relais 4 × 7,5 km
Suède
Norvège
Allemagne
Norvège
Suède
6
Ruhpolding
Oberhof [N 2]
Relais 4 × 7,5 km
France
Norvège
Italie
Norvège
7
Antholz - Anterselva
Relais 4 × 7,5 km
France
Norvège
Russie
Championnats du monde de biathlon 2021 (10 au 21 février 2021)
ChM
Pokljuka
Relais 4 × 7,5 km
Norvège
Suède
RBU
Norvège
Fin des championnats du monde
8
Pékin
Nové Město [N 3]
Relais 4 × 7,5 km
Allemagne
Russie
Norvège
Norvège

Femmes

Épreuves individuelles

Étape Lieu Épreuve Date Vainqueur Deuxième Troisième Leader du
classement général
1
Kontiolahti
Individuel 15 km
Dorothea Wierer
Denise Herrmann
Johanna Skottheim
Dorothea Wierer
Sprint 7,5 km
Hanna Öberg
Marte Olsbu Røiseland
Karoline Knotten
Hanna Öberg
2
Östersund
Kontiolahti [N 1]
Sprint 7,5 km
Hanna Öberg
Anaïs Chevalier-Bouchet
Elvira Öberg
Poursuite 10 km
Tiril Eckhoff
Marte Olsbu Røiseland
Hanna Öberg
3
Hochfilzen
Sprint 7,5 km
Dzinara Alimbekava
Tiril Eckhoff
Franziska Preuß
Poursuite 10 km
Marte Olsbu Røiseland
Dzinara Alimbekava
Julia Simon
Marte Olsbu Røiseland
4
Annecy - Le Grand-Bornand
Hochfilzen [N 1]
Sprint 7,5 km
Tiril Eckhoff
Ingrid Landmark Tandrevold
Marte Olsbu Røiseland
Poursuite 10 km
Tiril Eckhoff
Hanna Öberg
Elvira Öberg
Mass Start 12,5 km
Marte Olsbu Røiseland
Tiril Eckhoff
Dorothea Wierer
5
Oberhof
Sprint 7,5 km
Tiril Eckhoff
Hanna Öberg
Lisa Theresa Hauser
Poursuite 10 km
Tiril Eckhoff
Marte Olsbu Røiseland
Lisa Theresa Hauser
6
Ruhpolding
Oberhof [N 2]
Sprint 7,5 km
Tiril Eckhoff
Dorothea Wierer
Lisa Theresa Hauser
Mass Start 12,5 km
Julia Simon
Franziska Preuß
Hanna Öberg
7
Antholz - Anterselva
Individuel 15 km
Lisa Theresa Hauser
Yuliia Dzhima
Anaïs Chevalier-Bouchet
Mass Start 12,5 km
Julia Simon
Hanna Öberg
Lisa Theresa Hauser
Championnats du monde de biathlon 2021 (10 au 21 février 2021)
ChM
Pokljuka
Sprint 7,5 km
Tiril Eckhoff
Anaïs Chevalier-Bouchet
Hanna Sola
Tiril Eckhoff
Poursuite 10 km
Tiril Eckhoff
Lisa Theresa Hauser
Anaïs Chevalier-Bouchet
Individuel 15 km
Markéta Davidová
Hanna Öberg
Ingrid Landmark Tandrevold
Mass Start 12,5 km
Lisa Theresa Hauser
Ingrid Landmark Tandrevold
Tiril Eckhoff
Fin des championnats du monde
8
Pékin
Nové Město[N 3]
Sprint 7,5 km
Tiril Eckhoff
Yuliia Dzhima
Lisa Vittozzi
Tiril Eckhoff
Poursuite 10 km
Tiril Eckhoff
Denise Herrmann
Marte Olsbu Røiseland
9
Nové Město
Sprint 7,5 km
Tiril Eckhoff
Denise Herrmann
Dorothea Wierer
Poursuite 10 km
Tiril Eckhoff
Dzinara Alimbekava
Franziska Preuß
10
Oslo - Holmenkollen
Östersund [N 4]
Sprint 7,5 km
Tiril Eckhoff
Dorothea Wierer
Ingrid Landmark Tandrevold
Poursuite 10 km
Marte Olsbu Røiseland
Tiril Eckhoff
Hanna Sola
Mass Start 12,5 km
Ingrid Landmark Tandrevold
Dzinara Alimbekava
Franziska Preuß

Relais

Étape Lieu Épreuve Date Vainqueur Deuxième Troisième Leader du classement
du relais féminin
2
Östersund
Kontiolahti [N 1]
Relais 4 × 6 km
Suède
France
Allemagne
Suède
3
Hochfilzen
Relais 4 × 6 km
Norvège
France
Suède
6
Ruhpolding
Oberhof [N 2]
Relais 4 × 6 km
Allemagne
Biélorussie
Suède
7
Antholz - Anterselva
Relais 4 × 6 km
Russie
Allemagne
France
Allemagne
Championnats du monde de biathlon 2021 (10 au 21 février 2021)
ChM
Pokljuka
Relais 4 × 6 km
Norvège
Allemagne
Ukraine
Allemagne
Fin des championnats du monde
8
Pékin
Nové Město[N 3]
Relais 4 × 6 km
Suède
Biélorussie
France
Suède

Mixte

Étape Lieu Épreuve Date Vainqueur Deuxième Troisième Leader du classement
du relais mixte
5
Oberhof
Relais
2 × 6 km F
+ 2 × 6 km H
Russie
Norvège
France
Russie
Relais simple
km H
+ 7,5 km F
France
Suède
Norvège
France
Championnats du monde de biathlon 2021 (10 au 21 février 2021)
ChM
Pokljuka
Relais
2 × 7,5 km H
+ 2 × 7,5 km F
Norvège
Autriche
Suède
Norvège
Relais simple
km H
+ 7,5 km F
France
Norvège
Suède
Fin des championnats du monde
9
Nové Město
Relais
2 × 6 km F
+ 2 × 6 km H
Norvège
Italie
Suède
Norvège
Relais simple
km F
+ 7,5 km H
Suède
Norvège
États-Unis

Tableau des podiums

Rang Nation Places Total de

podiums

1er 2e 3e
1
Norvège
38 25 20 83
2
France
12 10 12 34
3
Suède
8 11 11 30
4
Allemagne
3 8 9 20
5
Russie
3 2 2 7
6
Italie
2 3 6 11
7
Autriche
2 3 4 9
8
Biélorussie
1 5 2 8
9
Tchéquie
1 0 0 1
10
Ukraine
0 2 1 3
11
Slovénie
0 0 1 1
Suisse
0 0 1 1
États-Unis
0 0 1 1

Mis à jour le 21 mars 2021

Notes et références

Notes

  1. a b c d e f et g En raison de la pandémie de Covid-19 et des restrictions sanitaires qui lui sont liées, l'IBU a pris la décision de disputer à Kontiolahti et Hochfilzen les étapes initialement prévues à Östersund et à Annecy - Le Grand-Bornand. Les épreuves et dates prévues demeurent inchangées [1].
  2. a b c d et e En raison de la pandémie de Covid-19 et des restrictions sanitaires qui lui sont liées, l'IBU a pris la décision de disputer à Oberhof l'étape initialement prévue à Ruhpolding. Les épreuves et dates prévues demeurent inchangées[2].
  3. a b c d et e En raison de la pandémie de Covid-19 et des restrictions sanitaires qui lui sont liées, l'IBU a pris la décision de disputer à Nové Město l'étape initialement prévue à Pékin. Les épreuves demeurent inchangées, mais les compétitions se tiennent du 4 au 7 mars 2021, alors qu'elles devaient initialement se dérouler du 26 février au 1er mars 2021[3].
  4. a b et c En raison de la pandémie de Covid-19, le gouvernement norvégien a décidé d'annuler l'étape de Coupe du monde prévue à Oslo - Holmenkollen[4]. Les épreuves sont déplacées à Östersund[5].

Références

  1. a et b « IBU announces plans for first trimester of World Cup season », (consulté le 26 septembre 2020).
  2. a et b « IBU announces BMW IBU World Cup Biathlon schedule for January 2021 », (consulté le 8 octobre 2020).
  3. a et b « IBU announces World Cup schedule for final trimester of 2020/21 season », (consulté le 23 novembre 2020).
  4. a et b « La Norvège annule tout ! », (consulté le 12 février 2021).
  5. a et b « Östersund replaces Oslo as host of the BMW IBU World Cup finals 2021 », (consulté le 13 février 2021).
  6. a et b « Rule Changes for 2020/2021: A New Bib and Qualification Criteria Adjusted », sur biathlonworld.com, (consulté le 2 décembre 2020).
  7. Jean-Baptiste Duluc, « 20 km messieurs : Johannes Boe coiffé par Sturla Holm Laegreid en ouverture de la saison », sur eurosport.fr, (consulté le 28 novembre 2020).
  8. rédaction, « Dorothea Wierer remporte l'individuel », sur sport24.lefigaro.fr, (consulté le 28 novembre 2020).
  9. Mirko Hominal, « Kontiolahti - Johannes Boe sort le grand jeu », sur ski-nordique.net, (consulté le 29 novembre 2020)
  10. Mirko Hominal, « Kontiolahti - Hanna Oeberg imbattable », sur ski-nordique.net, (consulté le 29 novembre 2020)
  11. E.B., « Tarjei Boe s’offre le sprint de Kontiolahti, les Bleus restent en retrait », sur ski chrono/Le Dauphiné, (consulté le 3 décembre 2020)
  12. « TCoupe du monde : Anaïs Chevalier-Bouchet de retour sur le podium à Kontiolahti ! », sur ski chrono/Le Dauphiné, (consulté le 3 décembre 2020)
  13. « Émilien Jacquelin conserve son titre de champion du monde de la poursuite », sur L'Équipe (consulté le 14 février 2021)
  14. « Biathlon : Quentin Fillon Maillet remporte le sprint de Nove Mesto », sur Francetvsport (consulté le 11 mars 2021)
  15. Mirko Hominal, « Johannes Boe : "C'est très ennuyeux" », sur ski-nordique.net, (consulté le 12 mars 2021)
  16. a et b Ski Chrono, « Justine Braisaz-Bouchet aux portes du Top 10 du sprint de Nove Mesto, Tiril Eckhoff rentre dans l'histoire ! », sur ledauphine.com/skichrono, (consulté le 12 mars 2021)
  17. AFP, « Tiril Eckhoff assurée du gros globe de cristal (IBU) », sur eurosport.fr, (consulté le 14 mars 2021)
  18. « Tiril Eckhoff remporte le sprint à Östersund, Anaïs Chevalier-Bouchet 4e », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 19 mars 2001)
  19. « Simon Desthieux remporte la mass start d'Östersund, Johannes Boe s'adjuge le gros globe », sur lequipe.fr, (consulté le 22 mars 2021)
  20. a b c d e f et g « First Globe Winners decision under special Covid-19 competition rules », (consulté le 10 mars 2021).
  21. « MEN'S NATION CUP SCORE », sur ibu.blob.core.windows.net,
  22. « WOMEN'S NATION CUP SCORE », sur ibu.blob.core.windows.net,
  23. « MEN'S WORLD CUP INDIVIDUAL SCORE », sur ibu.blob.core.windows.net,
  24. « WOMEN'S WORLD CUP INDIVIDUAL SCORE », sur ibu.blob.core.windows.net,
  25. « MEN'S WORLD CUP SPRINT SCORE », sur ibu.blob.core.windows.net,
  26. « WOMEN'S WORLD CUP SPRINT SCORE », sur ibu.blob.core.windows.net,
  27. « MEN'S WORLD CUP RELAY SCORE », sur ibu.blob.core.windows.net,
  28. « WORLD CUP MIXED RELAY SCORE », sur ibu.blob.core.windows.net,
  29. « WOMEN'S WORLD CUP RELAY SCORE », sur ibu.blob.core.windows.net,
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Coupe du monde de biathlon 2020-2021
Listen to this article