For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Critique du libéralisme libertaire.

Critique du libéralisme libertaire

Critique du libéralisme libertaire est un ouvrage de Michel Clouscard, publié initialement en 1983 sous le titre Critique de la modernité : Rousseau ou Sartre, et réédité sous un nouveau titre en 2005[1].

Libéralisme libertaire

Le titre complet du livre réédité en 2006 est Critique du libéralisme libertaire, généalogie de la contre-révolution, de la Révolution française aux trente honteuses. Celui de la première version de 1983 est Critique de la modernité : Rousseau ou Sartre, de la philosophie de la Révolution française au consensus de la contre-révolution libérale.

Les livres de Michel Clouscard sont réédités par les éditions Delga, petite maison d'édition parisienne née en 2005 qui se consacre à la réédition de textes d'auteurs de gauche qu'elle juge importants[2].

Michel Clouscard est crédité de l'invention du concept de «libéralisme libertaire»[3],[4], expression qui s'est diffusée depuis dans le discours médiatique[1],[5]. Il retrace la formation d'un «libéralisme libertaire» depuis le XVIIIe siècle, chez des philosophes précurseurs de la Révolution française (Rousseau et Kant notamment), jusqu'aux Trente glorieuses (qu'il appelle, adoptant un point de vue marxiste, les «trente honteuses»). Il analyse la manière dont le libéralisme économique se présente comme idéologie progressiste[1]. Il définit également un «libéralisme culturel», dans lequel s'inscrit selon lui un anthropologue comme Claude Lévi-Strauss, et à l'égard duquel il est tout aussi critique. Dans son analyse, Claude Lévi-Strauss a des principes antimarxistes, et reprend les thèses libérales de Raymond Aron, tout en exprimant une «sensibilité de gauche» ; Lévi-Strauss contribuerait ainsi au brouillage des catégorie politiques traditionnelles qui opposent les idéologies de droite et de gauche[6].

Analyse

Bernard Lindekens, dans une étude intitulée Over de verleiding van het kapitalisme: Michel Clouscard, considère Critique du libéralisme libertaire comme un des livres majeurs de l'auteur, avec Le capitalisme de la séduction (1981) et Les Métamorphoses de la lutte des classes (1996). Selon Clouscard, écrit Bernard Lindekens, « le capitalisme tourne à gauche au niveau politico-culturel et à droite au niveau économique et social. Cette combinaison a permis l'installation d'une « social-démocratie libertaire », qu'il a aussi appelée « le libéralisme libertaire ».»[4].

Selon le philosophe Yves Vargas, « Michel Clouscard propose une lecture positive approfondie de Rousseau et de Kant » et ne critique pas seulement le capitalsime mais aussi le stalinisme[7]. Selon la revue Humanisme, Michel Clouscard « nous offre ici une lecture lumineuse de notre société imbue d’idéologie libertaire »[8]. Pour Frédéric Mathieu, le concept de libéralisme libertaire de Michel Clouscard correspond à la dérégulation, qu'il condamne[9].

Bibliographie

Notes et références

  1. a b et c Aymeric Monville, « Mai 68 dans l’œuvre de Michel Clouscard », sur www.lafauteadiderot.net (consulté le ), La Pensée, n° 356, oct-dec 2008.
  2. Sophie Noël, L'édition indépendante critique, engagements politiques et intellectuels, Villeurbanne, Presses de l'Enssib, coll. « Papiers », , 441 p. (ISBN 9791091281041, lire en ligne), p. 214
  3. Simon Verdun, « Critique du néokantisme et raison dialectique chez Michel Clouscard – Les éditions Delga » (consulté le )
  4. a et b (nl) « Bernard Lindekens - Over de verleiding van het kapitalisme: Michel Clouscard », sur Masereelfonds, (consulté le )
  5. « Préface à la thèse de Simon Verdun, « La critique du néokantisme chez Michel Clouscard », soutenue à l’ENS DE Paris, sanctionnée par les félicitations du jury. », sur Dominique Pagani (consulté le )
  6. ROSZAK Romain, « Michel Clouscard, critique de Lévi-Strauss », Cités, 2016/2 (N° 66), p. 151-168. DOI : 10.3917/cite.066.0151. URL : https://www.cairn.info/revue-cites-2016-2-page-151.htm
  7. Yves Vargas, « Michel Clouscard. Critique du libéralisme libertaire, éditions Delga, 378 p., 22 € », La Pensée : revue du rationalisme moderne, no 352,‎ , p. 138-140 (lire en ligne)
  8. Michel Clouscard, « « Critique du libéralisme libertaire »: », Humanisme, vol. N° 272, no 1,‎ , p. 126–126 (ISSN 0018-7364, DOI 10.3917/huma.272.0126, lire en ligne, consulté le )
  9. Frédéric Mathieu, Jamais sans ma novlangue : Le décodeur de poche V2 - 04/2015. Vade-mecum de la propagande "pédagogie" au XXIe siècle, , 616 p. (lire en ligne), p. 167-168

Articles connexes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Critique du libéralisme libertaire
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.