Cydonie Mothersille - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Cydonie Mothersille.

Cydonie Mothersille

Cydonie Mothersill

Cydonie Mothersill lors de la finale du 200 m des Championnats du monde d'Osaka en 2007.
Informations
Disciplines 200 m
Période d'activité 1992 - 2015
Nationalité
Îles Caïmans
Naissance (43 ans)
Lieu Kingston (Jamaïque)
Taille 1,71 m
Poids 57 kg
Palmarès
Championnats du monde - - 1
Jeux du Commonwealth 1 - -
Champ. d'Am. cent. et des Cara. 3 - -

Cydonie Camille Mothersille (née le à Kingston en Jamaïque) est une athlète des îles Caïmans spécialiste du 200 mètres.

Carrière

En 2001, Cydonie Mothersille se classe cinquième du 200 mètres des Championnats du monde d'Edmonton, mais obtient finalement la médaille de bronze de l'épreuve suite aux disqualifications pour dopage des Américaines Marion Jones et Kelli White[1]. Elle devient la première athlète féminine de son pays à décrocher une médaille mondiale, tout sports confondus.

Quatrième des Championnats du monde en salle 2003, elle remporte la médaille d'argent lors des Jeux panaméricains se déroulant à Saint-Domingue. Plus tôt dans la saison, elle avait porté son record à 22 s 45.

En 2014, Mothersille participe aux Jeux olympiques d'Athènes : elle remporte sa en série en 22 s 40, record personnel et national puis s'impose dans son quart de finale et confirme qu'elle peut intégrer la prestigieuse finale. Mais lors des demi-finales, elle termine 5e de la course en 22 s 76, échouant à s'y qualifier.

En 2005 et 2007, elle prend la 8e place des Championnats du monde puis réussit la même performance aux Jeux olympiques de Pékin, sa 1re finale olympique à 30 ans.

Sélectionnée dans l'équipe des Amériques lors de la première édition de la Coupe continentale, en 2010 à Split, elle termine troisième de l'épreuve du 200 m derrière la Russe Aleksandra Fedoriva et l'Ukrainienne Elizaveta Bryzhina[2].

Le à New Delhi, Cydonie Mothersille remporte son premier titre international majeur à l'occasion des Jeux du Commonwealth. Elle s'impose dans le temps de 22 s 89 devant l'Anglaise Abiodun Oyepitan et devient la première sportive des îles Caïmans titrée lors de cette compétition, seul le sauteur en longueur Kareem Streete-Thompson était parvenu à atteindre le podium (3e en 2002)[3].

Elle est par la suite enceinte. Elle accouche d'une petite fille en 2013 et annonce en 2014 renoncer à sa participation aux Jeux du Commonwealth à Glasgow pour pouvoir se consacrer à l'éducation de sa fille[4].

Elle met un terme à sa carrière en 2015[5].

Palmarès

Date Compétition Lieu Résultat Discipline Temps
1996 Championnats du monde juniors Sydney 6e 100 m 11 s 51
1999 Jeux panaméricains Winnipeg 5e 200 m 23 s 40
2001 Championnats d'Amérique centrale et des Caraïbes Guatemala 1re 200 m 22 s 51
Championnats du monde Edmonton 3e 200 m 22 s 88
2002 Jeux du Commonwealth Manchester 5e 200 m 22 s 95
2003 Championnats du monde en salle Birmingham 4e 200 m 23 s 18
Championnats d'Amérique centrale et des Caraïbes Grenade 1re 200 m 22 s 45
Jeux panaméricains Saint-Domingue 2e 200 m 22 s 86
2005 Championnats d'Amérique centrale et des Caraïbes Nassau 1re 200 m 22 s 26
Championnats du monde Helsinki 8e 200 m 23 s 00
2006 Jeux du Commonwealth Melbourne 4e 200 m 23 s 01
Coupe du monde des nations Athènes 7e 200 m 23 s 50
2007 Championnats du monde Osaka 8e 200 m 23 s 08
2008 Jeux olympiques Pékin 8e 200 m 22 s 68
2009 Finale mondiale Thessalonique 6e 200 m 22 s 83
2010 Jeux du Commonwealth New Delhi 1re 200 m 22 s 89
Jeux d'Amérique centrale et des Caraïbes Mayagüez 1re 200 m 22 s 91
Coupe continentale Split 3e 200 m 23 s 41
1re 4 × 100 m 43 s 07

Records

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
60 m (en salle) 7 s 36
Fayetteville
100 m 11 s 08
Salamanque
200 m 22 s 39
Nassau
200 m (en salle) 22 s 82
Liévin

Notes et références

  1. (en) Résultats des Championnats du monde 2001, iaaf.org, consulté le 11 octobre 2010
  2. (en) Coupe continentale 2010 - 200 m, iaaf.org, 5 septembre 2010
  3. (en) « Mothersill wins Cayman Islands' 1st gold », smh.com, mis en ligne le 11 octobre 2010
  4. (en-GB) « Glasgow 2014: Cydonie Mothersill on changed priorities as a mum », BBC Sport,‎ (lire en ligne, consulté le 20 avril 2017)
  5. (en) « Bolt will win in Rio – Mothersill », sur jamaica-gleaner.com (consulté le 20 avril 2017)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Cydonie Mothersille
Listen to this article