Diego Ares - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Diego Ares.

Diego Ares

Diego Ares
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Nationalité
Équipes non-UCI
2016Osasco-Penks-Sbc Trans
2017GO Audax
2017-2018Memorial-Santos-Fupes
Équipes UCI
03.2013-12.2013[n 1]Vorarlberg
2014Memorial-Prefeitura de Santos

Diego Ares, né le à Santos, est un coureur cycliste brésilien.

Biographie

En 2011, Diego Ares s'impose en solitaire sur la sixième étape du Tour du Brésil-Tour de l'État de Sao Paulo[1], qu'il termine à la quatrième place, avec en prime le classement du meilleur grimpeur.

En mars 2013, il est recruté par l'équipe continentale autrichienne Vorarlberg[2]. Quatorzième du Tour de Chine I, il retourne finalement au Brésil en 2014, en rejoignant l'équipe brésilienne Memorial-Prefeitura de Santos. Troisième du Tour de l'intérieur de São Paulo, il dispute ensuite le Tour du Rio Grande do Sul, où il se classe neuvième. Lors de cette dernière, un échantillon d'urine prélevé se révèle cependant positif au GW501516 (en), une substance interdite. En conséquence, il est suspendu deux ans par l'UCI, soit jusqu'au [3].

Il effectue son retour à la compétition au cours de la saison 2016, au sein de la petite équipe Osasco-Penks-Sbc Trans.

Palmarès

Classements mondiaux

Année 2009 2010 2011 2012
UCI America Tour 236e[4] 130e[5]

Notes et références

Notes

  1. Du 1er mars 2013 au 31 décembre 2013

Références

  1. (pt) Renato Cury, « Diego Ares vence sétima etapa da Volta Ciclística de São Paulo », sur globoesporte.globo.com,
  2. (pt) « Brasileiro Diego Ares vai para a equipe austríaca Team Vorarlberg », sur bikemagazine.com,
  3. (de) Heike Oberfeuchtner, « Doping-News: Ehemaliger Vorarlberg-Fahrer Diego Ares für zwei Jahre gesperrt », sur live-radsport.ch,
  4. (en) « UCI America Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  5. (en) « UCI America Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Diego Ares
Listen to this article