Dimitrije Ljotić - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Dimitrije Ljotić.

Dimitrije Ljotić

Dimitrije Ljotić

Dimitrije Ljotić vers 1940.
Fonctions
Ministre de la justice du royaume de Yougoslavie
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Belgrade (Serbie)
Date de décès (à 53 ans)
Lieu de décès Ajdovščina (actuelle Slovénie)
Nationalité Serbe, puis yougoslave
Parti politique Parti radical populaire (en)
ZBOR
Profession Avocat
Militaire

Dimitrije Ljotić (Димитрије Љотић) est un homme politique fasciste yougoslave né le 12 août 1891 à Belgrade et mort le 23 avril 1945 à Ajdovščina.

Biographie

Ljotić entre dans l'armée serbe au début des guerres balkaniques et combat durant la Première Guerre mondiale. Il quitte le service actif en 1920 pour se lancer dans la politique en rejoignant le Parti radical populaire (en). Diplômé en droit avant-guerre à l'université de Belgrade, il exerce en comme avocat à partir de 1921. Fidèle partisan de la dynastie Karađorđević, il devient ministre de la Justice (en) en février 1931, mais démissionne quelques mois plus tard, lorsque le roi Alexandre Ier rejette son projet de réforme constitutionnelle, qu'il juge trop autoritaire.

En 1935, Ljotić fonde le parti ZBOR, d'inspiration fasciste, qui réalise des scores inférieurs à 1 % des suffrages lors des élections législatives de 1935 et 1938. La signature de l'accord Cvetković-Maček est dénoncée par le ZBOR, qui est interdit en octobre 1940 à la suite d'émeutes, et Ljotić ne revient sur la scène publique qu'après l'invasion de la Yougoslavie par les forces de l'Axe. Il décline l'offre qui lui est faite de siéger dans le gouvernement fantoche mis en place par les Allemands, préférant tirer les ficelles dans l'ombre par l'entremise de ses proches. En septembre 1941, il fonde le Corps de volontaires serbes (SDK) avec l'accord de la puissance occupante.

Ljotić quitte Belgrade en octobre 1944 au moment de la prise de la ville par les Partisans et l'Armée rouge ; il s'allie ensuite aux Tchetniks de Draža Mihailović dans une ultime tentative de contrer l'avance des Partisans. Il est tué dans un accident de voiture en avril 1945.

Références

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Dimitrije Ljotić
Listen to this article