Diocèse de Chełmno - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Diocèse de Chełmno.

Diocèse de Chełmno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Blason du diocèse de Kulm
Blason du diocèse de Kulm

Le diocèse de Culm ou de Chełmno (en allemand : Bistum Culm, en polonais : Diecezja chełmińska) était un diocèse catholique dans le pays de Chełmno (en polonais : ziemia chełmińska, en allemand : Kulmerland, en ancien prussien : Kulma, en lituanien : Kulmo žemė), fondé en Prusse-orientale le et dissous le dans le diocèse de Pelplin.

Histoire

Les clans prussiens au XIIIe siècle
Les clans prussiens au XIIIe siècle

Le diocèse a été organisé en 1243 par le légat pontifical Guillaume de Modène dans l'état monastique des chevaliers teutoniques, avec les trois autres évêchés, l'évêché de Warmie, l'évêché de Sambie (ou Samland) (en Sambie) et l'évêché de Pomésanie. Initialement, Culm était suffragant de l'archidiocèse de Riga et avait son siège à Chełmża (Culmsee) .

Prusse royale et Prusse ducale
Prusse royale et Prusse ducale
La République des Deux Nations après le premier partage de la Pologne, en 1772
La République des Deux Nations après le premier partage de la Pologne, en 1772
Le royaume du Congrès (1815-1830)
Le royaume du Congrès (1815-1830)

De 1257 à 1773, l'évêque réside au château de Lubawa.

À partir de 1466, le diocèse de Culm fait partie de la Prusse royale polonaise.

L'établissement de la Réforme protestante dans le duché de Prusse en 1525 a entraîné la sécularisation des biens des diocèses catholiques dans le duché. Le diocèse de Culm a incorporé les parties méridionales du diocèse de Pomésanie, situées hors du duché, avec Łasin et Nowe Miasto, se trouvant être dans la voïvodie de Chełmno. Alors que la région diocésaine de Poméranie occidentale dans la Voïvodie de Malbork était administrée par Culm, mais en maintenant officiellement sa dénomination.

Après la sécularisation puis la suppression de l'archidiocèse de Riga[1] en 1563, l'évêque de Culm a participé ont conseils de la province ecclésiastique de l'Gniezno (Gnesen). Cette pratique a été reconnue par le Saint-Siège par la bulle pontificale De salute animarum du pape Pie VII, en 1821, lorsque le diocèse de Culm est devenu de jure un suffragant de l'archidiocèse de Gniezno. Le diocèse de Culm a été agrandi à cette occasion par adjonction des territoires de Górzno , Krajna et Soldau.

Depuis 1772, après le premier partage de la Pologne, le diocèse de Culm fait partie du royaume de Prusse puis de l'Empire allemand, en 1871. En 1824, le siège a été déplacé à Pelplin.

Après la Première Guerre mondiale et le traité de Versailles, en 1920, le diocèse de Culm/Chełmno est devenu une partie de la deuxième République de Pologne.

Le , le Saint-Siège transfère les doyennés de Bütow (Bytow) et de Lauenburg(Lębork), en Poméranie, de Chełmno à la nouvelle administration apostolique de Tütz.

Dans le cadre de la réorganisation de l'Église catholique dans la troisième république de Pologne, le diocèse de Chełmno perd des parroisses au profit du diocèse d'Elbląg et du diocèse de Toruń le . Cette réorganisation faite par la bulle Totus Tuus Poloniae populus du pape Jean-Paul II qui entraîne le changement du nom diocèse de Chełmno remplacé par celui de diocèse de Pelplin.

Évêques de Chełmno

  • Heidenryk (O.P.) (1245–1263),
  • Friedrich von Hausen (O.T.) (1264–1274),
  • Werner de Orseln (O.T.) (1275–1291),
  • Heinrich Schenk (O.T.) (1292–1301),
  • Hermann de Prizna (O.T.) (1303–1311),
  • Mikołaj Afri (O.P.) (1319–1323),
  • Otton von Kulm (O.T.) (1323–1349)
  • Jakob von Kulm (O.T.) (1349–1359),
  • Johann Schadland (O.P.) (1359–1363),
  • Wikbold Dobilstein (O.T.) (1363–1385),
  • Reinhard von Sayn (1385–1390),
  • Nikolaus Bock de Schippenbeil (Schieffenburg) (O.T.) (1390–1398),
  • Jean Kropidło (1398–1402),
  • Arnold Stapel (Stapil) (O.T.) (1402–1416),
  • Jan Marienau (1416–1457),
  • Wincenty de Kiełbasa (1457–1479),
  • Stephan von Neidenburg (1480–1495),
  • Mikołaj Chrapicki (1496–1507),
  • Jan Konopacki (1508–1530),
  • Jan Dantyszek (1530–1538),
  • Tiedemann Giese (1538–1549),
  • Stanislas Hosius (1549–1551), cardinal en 1561,
  • Jan Lubodzieski (1551–1562),
  • Stanisław Żelisławski (O. Cis.) (1562–1571),
  • Piotr Kostka (1574–1595),
  • Piotr Tylicki (1595–1600),
  • Wawrzyniec Gembicki (1600–1610),
  • Maciej Konopacki (1611–1613),
  • Jan Kuczborski (1614–1624),
  • Jakub Zadzik (1624–1635), puis évêque de Cracovie,
  • Jan Lipski (1635–1639), puis archevêque de Gniezno et primat de Pologne,
  • Kasper Działyński (1639–1646),
  • Andrzej Leszczyński (1646–1652), puis archevêque de Gniezno et primat de Pologne,
  • Jan Gembicki (1653–1655),
  • Jan Leszczyński (1656–1657),
  • Adam Koss (1658–1661),
  • Andrzej Olszowski (1662–1674),
  • Jan Małachowski (1676–1681),
  • Kazimierz Jan de Bnina Opaliński (O. Cis.) (1681–1693),
  • Kazimierz Szczuka (1693–1694),
  • Teodor Andrzej Potocki, (1699–1712), puis évêque de Warmie,
  • Jan Kazimierz de Alten Bokum (1719–1721),
  • Feliks Ignacy Kretkowski (1723–1730),
  • Tomasz Franciszek Czapski (O. Cis.) (1730–1733),
  • Adam Stanisław Grabowski (1736–1739),
  • Andrzej Stanisław Załuski (1739–1746), puis évêque de Cracovie. Il a soutenu l'implantation des jésuites en Pologne,
  • Wojciech Stanisław Leski (O. Cis.) (1747–1758),
  • Andrzej Ignacy Baier (1759–1785),
  • Karl von Hohenzollern-Hechingen (1785-1795),
  • Franciszek Ksawery Rydzyński (1795–1814),
  • Ignaz Stanislaus de Mathy (1824–1832),
  • Anastasius Sedlag (1834–1856),
  • Johannes von der Marwitz (1857–1886),
  • Leon Redner (1886–1898),
  • Augustinus Rosentreter (1899–1926),
  • Stanisław Okoniewski (1926–1944),
    • Karol Maria Splett (1940–1945), administrateur apostolique,
  • Kazimierz Kowalski (1946–1972),
  • Bernard Czapliński (1973–1980),
  • Marian Przykucki (1981–1992), puis archevêque de Szczecin-Kamień (1992-1999)

Notes et références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Diocèse de Chełmno
Listen to this article