Discussion:Photosynthèse - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Discussion:Photosynthèse.

Discussion:Photosynthèse



Une erreur dans la théorie de la photosynthèse. Il est dit qu'une molécule donnera 2(H) et 1(O). Cela oblige deux mécanismes pour le fractionnement de la molécule d'eau originelle. Selon le modèle alors l'oxygène formée est endothermique. Or elle ne peut qu'être exothermique.

Erreur?

Pendant la nuit, la photosynthèse ne se réalise plus, la plante transforme le dioxyde de carbone absorbé le jour en dioxygène. (??)

corrigé !--Pinpin 3 juin 2006 à 10:39 (CEST)

Pour former un sûcre cela prend des monomères, 5-6. Le monomère c'est la seule structure clairement expliquée dans tous les textbooks modernes. Il faut obtenir quatre protons, soit quatre hydrogènes pour un monomère. Pour obtenir les quatre protons(je n'aborde pas le problème des électrons-orbitales) le modèle actuel utilise deux molécules d'eau. Avec ce modèle pour briser 2(H20) en 4(H) cela prend deux mécanismes. Et il n'y a aucune explication pour l'existence du radical OH. Et on doit utiliser le concept redox : oxydo-réduction. Et on remarquera que l'excitation de l'électron selon ce redox se fait successivement alors que les réactions redox théoriquement sont simultanées. Et on en arrive à la conclusion que l'oxygène produite est endothermique. Ce qui est impossible car alors l'oxygène serait instable. D'où vient l'erreur. En 1974 le top auteur en biophysique, Parkk S. Noble, dans son traité émet la base du système à deux molécules d'eau. C'est lui qui émet ce concept d'oxydoréduction bizarre. Mais il nous dit aussi que quatre molécules d'eau sont aussi possible et à nous il est donner d'explorer ce concept. Donc tous les autres auteurs ont fait de la lecture rapide sans vraiment essayer de comprendre ; et ils ont pondu un modèle que tous ont cru. pierre-m.verville@hotmail.com

respiration le jour

Dans l'introduction de cet article, il est dit : "la nuit, la respiration de la plante, mécanisme inverse de la photosynthèse, s'enclenche alors : la plante absorbe l'oxygène de l'air et rejette du dioxyde de carbone."

La respiration n'aurait-elle pas lieu aussi le jour?

phase claire / phase sombre

Bonjours, je suis actuellement élève de terminale S, et j'ai appris par mon professeur que l'appelation "phase claire" et "phase sombre" pour qualifier la phase photochimique et la phase non photochimique étaient éronnée (car la phase non photochimique se déroule aussi lorsqu'il y a de la lumière). Je suis étonné car ces termes se retrouvent dans tout les sites parlant de photosynthèse. Est ce mon professeur qui a tord ? Je vous remercie, et je suis désolé si je n'apporte rien à l'encyclopédie. Merci

Ton professeur a raison. Et l'article est assez clair me semble-t-il : "Les réactions photochimiques, appelées de manière simple "phase claire".", mais je vais préciser les choses pour pus de clarté encore. Et n'hésite pas à contribuer et à apporter tout ce que tu souhaites à Wikipédia ! (et aussi à t'inscrire : cela ne coûte rien et facilite les discussions) TED 28 novembre 2006 à 13:46 (CET)

répartition des métabolismes C3 C4 et CAM à travers les différentes familles végétales

Ben oui, il n'y a rien là-dessus ! à part que certaines poaceae ont un métabolisme C4, qu'en est-il des autres familles ? Je n'ai rien trouvé en cherchant (rapidement) sur google. Quelqu'un pourrait-il apporter la précision ? 9 février 2007 à 21:21 (CET)Anonyme973

Il faut chercher dans des livres de Physiologie végétale --mik@ni 18 mars 2010 à 08:13 (CET)

remarque sur le schéma Image-Thylakoid_membrane(fr).jpg

Il faudrait peut-être mieux mettre "espace thylacoïdale" à la place de "Membrane des thylacoïdes", puisque le typage du texte est le même que pour stroma. --Fred23456 (d) 17 novembre 2009 à 16:56 (CET)

Photosynthèse

je me permet de vous contacter pour avoir des précisions sur le phénomène de la photosynthèse. En effet, je n'ai vu aucune précision concernant ce phénomène et des précisions sur la lumière avec une lumière non naturelle (lampes à led, lampes fluorescent, ...) et la lumière du jour (naturelle). Actuellement me lançant dans l'aquaphylie, je souhaiterais savoir si cela pourrait avoir une interaction sur le développement du N02 puisque cela est deux procédés différents

Cyanobactéries : photosynthèse oxygénique ? (incohérence)

Dans l'article il est dit que "la photosynthèse oxygénique apparue chez les oxyphotobactéries il y a 2,45 milliards d’années". Ce qui sous-entend que les fameuses cyanobactéries qui ont commencé à produire des stromatolithes il y a plus de 3 milliards d'années ne faisaient pas de photosynthèse oxygénique. Or le lien de "oxyphotobactéries" renvoie justement vers l'article "cyanobactéries" qui indique qu'elles sont "apparues il y a au moins 3,5 voire 3,7 milliards d'années" et qu'elles font bien de la photosynthèse "renvoyant de l'oxygène". D'où ma question : est-ce que les cyanobactéries qui faisaient des stromatolithes il y a 3,7 milliards d'années faisaient de la photosynthèse oxygénique ? - Si oui, cela signifie qu'il s'est écoulé beaucoup de temps entre la photosynthèse et l'oxygénation de l'atmosphère (-2,45 Ga). Dans ce cas il faut modifier l'article photosynthèse pour dire que "la photosynthèse oxygénique est apparue chez les oxyphotobactéries il y a 3,5 à 3,7 milliards d’années". - Si non, il faut modifier l'article "cyanobactéries" pour dire qu'au moins les premières ne faisaient pas de photosynthèse oxygénique. Je pense que la bonne réponse est "oui", mais je ne m'y connais pas assez pour être sûr. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 176.158.167.96 (discuter), le 14 janvier 2018 à 16:27 (CET)

Notification Ariel Provost : : je n'ai pas trouvé dans les trois sources présentes sur l'article cyanobactérie ce qui a permis de déduire ceci ? --Pa2chant. (discuter) 14 janvier 2018 à 17:21 (CET)
Je ne me rappelle plus bien, je vais regarder de nouveau les réfs que j'avais mises. Juste une remarque en attendant : il y a eu deux transitions, l'une biologique (apparition de la synthèse oxygénique) et l'autre environnementale (apparition de l'oxygène libre) ; la seconde, datée à 2,5−2,4 Ga, est largement postérieure à la première (entretemps, l'oxygène émis a été consommé dans l'oxydation de l'atmosphère (CH3 et des couches superficielles (fer II). — Ariel (discuter) 14 janvier 2018 à 18:07 (CET)
Je voulais intervenir sur ce point : n'est-il pas abusif d'appliquer l'équation stromatolithes = cyanobactéries (valide il y a 2.5 Ga) 1 milliard d'années plus tôt ? À cette date, il n'est pas certain que LUCA soit déjà apparu et a fortiori les eubactéries qui sont apparues bien après. Les auteurs des articles en référence parlent de stromatolithes mais se gardent bien de les attribuer aux oxyphotobactéries. --A1AA1A (discuter) 14 janvier 2018 à 18:28 (CET)
Réponse (partielle) aux questions initiales : (1) Dans la phrase « Apparues il y a au moins 3,5 voire 3,7 milliards d'années, elles ont produit [...] », il y a une ambiguïté sur « elles », car il s'agit là des cyanobactéries, pas nécessairement des oxyphotobactéries dont parle le paragraphe précédent. Les cyanobactéries ont certainement pratiqué la photosynthèse oxygénique avant la Grande oxydation de 2,5-2,4 Ga, mais pas forcément dès leur apparition (plausiblement vers 3,7-3,5 Ga). J'ai remplacé « elles » par « les cyanobactéries ».
(2) « Est-ce que les cyanobactéries qui faisaient des stromatolithes il y a 3,7 milliards d'années faisaient de la photosynthèse oxygénique ? » : je ne sais pas si on le sait, mais je ne pense pas qu'on puisse le savoir : je ne crois pas que l'examen des stromatolithes permette de le savoir, et l'analyse du peu qui reste des microfossiles associés permet juste de dire qu'ils étaient autotrophes (via le δ13C).
(3) Les biochimistes pensent que la photosynthèse oxygénique a évolué à partir d'une photosynthèse non-oxygénique plus simple, mais est-ce que ça s'est fait chez les ancêtres des cyanobactéries ou parmi elles, je ne sais pas et je ne sais pas si on le sait.
(4) Notification A1AA1A : Il est plausible que les premiers stromatolithes aient été construits par des (ancêtres des) cyanobactéries et la forme des microfossiles trouvés sur place est compatible avec cette hypothèse, mais on ne peut sans doute pas le prouver. Par contre c'est plutôt un argument pour que LUCA soit encore antérieur, parce que ce sont des êtres vivants déjà assez compliqués et qu'il est probable que la compétition dont LUCA ou ses ancêtres sont sortis vainqueurs se soit déroulée à un stade de moindre complexité. — Ariel (discuter) 15 janvier 2018 à 11:56 (CET)
Merci. Je ne vois toutefois rien dans les sources qui justifie de faire remonter l'apparition des cyanobactéries à 3,5 milliards d'années. --Pa2chant. (discuter) 15 janvier 2018 à 18:49 (CET)
Notification Pa2chant. : oui, excuse-moi, je n'ai pas encore eu le temps de m'y remettre à fond. Mais j'ai tout de même vu que ma réf pour 3,5 Ga n'est pas directe, j'aurais dû mettre deux réfs un poil plus anciennes dont l'une parle des stromatolithes de 3,5 Ga et l'autre des microfossiles de la même formation (et du même âge). Stromatolithes c'est sûr, mais je vais regarder de plus près si ces réfs discutent de l'attribution des stromatolites et des microfossiles à des (ancêtres de) cyanobactéries (mais je crains de ne pas avoir accès au texte intégral de l'une de ces deux réfs). — Ariel (discuter) 15 janvier 2018 à 19:01 (CET)
Notification Ariel Provost : Oui, prends le temps de regarder, mais ces déductions me semblent limites propices à une erreur d'interprétation. --Pa2chant. (discuter) 29 janvier 2018 à 19:03 (CET)
Notification Ariel Provost : Je trouve ceci dans l’interview de Patrick Forterre par La Recherche (mai 2017) : « Il est donc impossible de déterminer si ces structures ont été réalisées par des bactéries, qui sont des organismes très évolués, ou par d'autres formes de vie capables du même type de métabolisme » puis plus loin « …l'existence de cyanobactéries il y a 2.5 milliards d'années, qui ont permis le développement de l'oxygène dans l’atmosphère terrestre. » Il ne faut donc pas s'emballer et revenir à des données plus factuelles. --A1AA1A (discuter) 15 avril 2018 à 15:58 (CEST)
Désolé, A1AA1A et Pa2chant., je suis paumé. Pas mal de modifs sont intervenues depuis le début de cette discussion, qui du reste porte plus sur l'article Cyanobacteria que sur celui-ci. Dans leur état actuel, quels sont les passages litigieux de ces deux articles, et quels points faut-il éclaircir ? Merci d'avance, avec mes excuses en sus. Cordialement, — Ariel (discuter) 15 avril 2018 à 17:50 (CEST)
Le problème soulevé était l'attribution aux cyanobactéries des formations de type stromatolites datant de plus 3.5 Ga c'est à dire des tout premiers millions d'années de la vie. Le problème se retrouve au-delà du Wikipédia français. --A1AA1A (discuter) 15 avril 2018 à 19:10 (CEST)

Retrait d'un ajout récent en RI

Bonjour Je viens de supprimer le passage suivant, qui apparaît particulièrement polémique, non,-sourcé pour sa principale affirmation (le bilan en oxygène de la forêt amazonienne serait neutre à un instant t), et pour tout dire, à la limite du hors-sujet, surtout en RI :

Les médias et les publications « écologiques » destinées au grand public présentent encore parfois les forêts, et plus particulièrement celle de l'Amazonie[1], comme le « poumon» de la planète. Or dans les écosystèmes climaciques en général, et en particulier dans les écosystèmes forestiers à maturité, le bilan photosynthétique est nul, c'est-à-dire que la totalité de l'oxygène produit par la photosynthèse est reconsommée par la respiration de la communauté[2]. Si cette métaphore anthropomorphisante galvaudée[3] doit être utilisée, il serait plus juste d'écrire que la végétation terrestre représente le poumon droit et le phytoplancton représente le poumon gauche, puisque la photosynthèse marine correspond à environ la moitié de l'activité globale de photosynthèse de la planète, le reste provenant de la photosynthèse terrestre. Mais un poumon gauche plus efficace car si la production primaire dans l'océan mondial est sensiblement égale à celle sur les terres émergées, la biomasse primaire océanique est environ 500 fois moins importante que la biomasse terrestre, ce qui traduit la très grande efficacité du phytoplancton océanique[4].

Je ne sais même pas si cela mérite de figurer plus bas dans l'article, en l'état. Peut-être pourrait-on envisager une section sur le bilan "CO2/oxygène" des fôrêts, sachant qu'habituellement on parle de "puits de carbone", et que c'est sur cet article que de telles considérations (sourcées) pourraient éventuellement figurer ? --Pa2chant. (discuter) 11 mars 2018 à 19:08 (CET)

Bjr. Polémique si ce n'est pas factuel et sourcé. Or c'est sourcé par Jean-Claude Duplessy chercheur spécialiste du fonctionnement des océans. C'est même calculé : l'étude de M.O. Andreae et al (« Biomass-burning emissions and associated haze layers over Amazonia », J Geophys Res Atmos 93, 1988, p.1509–1527) évalue même le bilan net de ces échange : séquestration du carbone par l'assimilation chlorophylienne 2,8 kg C/ha/heure, respiration par le biote du sol amazonien 1,8 kg C/ha/heure, respiration par les arbres 1 kg C/ha/heure. Enfin quand on googelise "amazonie poumon de la terre" on obtient 132000 résultats, avec notamment des sites de journaux réputés qui reprennent l'expression et expliquent que c'est dû à la production d'O2 par photosynthèse. Donc, remettre en cause cette idée reçue si propagée n'est pas HS pour moi. Par contre, je ne suis pas effectivement contre qu'on déplace cette info dans une section dédiée. Cdlt, Salsero35 12 mars 2018 à 00:45 (CET)
Une seule source de 1988, c'est léger quand même, par rapport à l'ensemble des autres sources[Lesquelles ?] qui déclarent que la forêt amazonienne stocke le carbone. Pour le reste j'ai lu l'article de Lucien Baillaud, il ne parle pas d'expression galvaudée, et aborde la question de l'anthropomorphisme pour un tout autre sujet... --Pa2chant. (discuter) 12 mars 2018 à 01:10 (CET)
C'est justement pour cela que cette info mérite d'être mentionnée. Le mythe du poumon et du puits de carbone. La balance de carbone est même négative en raison de la forte proportion de chronoxyle (cf Amy H. Rice et al, Carbon balance and vegetation dynamics in an old-growth Amazonian forest. Ecol Appl, 2004, 14:55–71) et ça s'accélère avec la déforestation. Si nous sommes bien d'accord qu'il s'agit d'une métaphore anthropomorphisante, alors on peut retirer l'adjectif galvaudé qui est un ajout de ma part (TI ? mouais, quand 132000 résultats Google reprennent cette métaphore qui repose sur un mythe, l'adjectif galvaudé me semble un euphémisme, mais sachant que c'est un ajout de ma part, c'est pour cela que j'ai voulu l'équilibrer avec l'avis de Baillaud). Salsero35 12 mars 2018 à 03:28 (CET)
Me demander [Lesquelles ?] après m'avoir renvoyé à une recherche google de 132.000 résultats pour Amazonie poumon de la terre, hum... Une source unique et aussi ancienne ne me semble pas suffisante pour remettre en cause l'existence de puits de carbone, et c'est sur cette page que cette intervention devrait intervenir, s'il est possible de la corroborer par des sources fiables plus récentes. Car avec une source unique, ce point de vue a l'air vraiment très marginal. --Pa2chant. (discuter) 12 mars 2018 à 03:43 (CET)
Allons-y : Chouet & al, Net fluxes of CO2 in Amazonia derived from aircraft observations J. Geophys. Res., 107, 2002  ; Saleska et al, Carbon in Amazon forests: Unexpected seasonal fluxes and disturbance-induced losses, Science, 302, 2003 ; Goulden & Miller, Diel and seasonal patterns of tropical forest CO2 exchange, Ecol. Appl., 14, 2004  ; Rice & al, Carbon balance and vegetation dynamics in an old-growth Amazonian forest, Ecol. Appl., 14, 2004). Ces études insistent sur le fait que cette forêt est climacique, d'où le bilan équilibré, alors que les forêts en pleine croissance sont bien, elles, des puits de carbone importants. Je n'ai pas trouvé dans la littérature des sources plus récentes mais vu que la déforestation se poursuit, de nouvelles études ne pourraient que confirmer celles-ci. Salsero35 12 mars 2018 à 04:00 (CET)

Je suis entièrement d’accord avec @Salsero35. TED 12 mars 2018 à 11:51 (CET)

OK, alors je vous laisse faire - en lissant les avis personnels- si vous estimez que cela a sa place dans cet article, tout en estimant que cela aurait plus sa place dans Forêt amazonienne ou puits de carbone. J'ai commencé à lire les sources proposées, la première ne mentionne que les échanges de CO2 et d'ozone, les autres uniquement le CO2, et personnellement je ne suis pas assez compétente pour déduire de ces textes l'équation globale portant sur le bilan oxygène entre photosynthèse et respiration cellulaire. --Pa2chant. (discuter) 12 mars 2018 à 19:17 (CET)
@ Notification Pa2chant.. Je compte bien développer ces aspect dans Forêt amazonienne et puits de carbone mais es-tu d'accord pour le mentionner aussi, pas dans le RI, mais une section dédiée (le titre pourrait être Mythe de la forêt amazonienne, poumon vert de la planète) dans cet article ? Salsero35 12 mars 2018 à 21:18 (CET)
Si tu le développes déjà dans les deux autres articles, je ne vois pas l'intérêt de tripler ici ton point de vue, qui ne concerne pas uniquement la photosynthèse mais tout un bilan d'interactions contraires. Mais comme indiqué, je ne suis pas assez compétente pour savoir si tes déductions/conclusions sont justifiées ou pas, du coup, je préfère m'abstenir… du moment où tu restes factuel (voir par exemple la section "Production d'oxygène et captage d'énergie", qui traite d'un sujet analogue, mais de façon nettement moins "militante"
).--Pa2chant. (discuter) 12 mars 2018 à 21:43 (CET)

Notes et références

  1. La disparition de la forêt amazonienne, souvent dénoncée en raison de son rôle de poumon, n'aurait aucun impact sur l'oxygène atmosphérique. Par contre, elle « provoquerait de nombreuses perturbations à l'échelle régionale (épuisement du sol, accroissement de l'érosion, latéritisation, perturbation locale du bilan hydrique) ou globale (émission de gaz carbonique dans l'atmosphère, disparition de certaines espèces animales et végétales pour lesquelles l'Amazonie est le seul refuge) ». Cf. Jean-Claude Duplessy, Pierre Morel, Gros temps sur la planète, Odile Jacob, , p. 137.
  2. Cette respiration est principalement le fait de la communauté microbienne du sol qui oxyde la matière organique
  3. L'emploi d'expressions anthropomorphisantes par les scientifiques peut être utile selon le botaniste Lucien Baillaud qui écrit : « Ne méprisons pas l'anthropomorphisme s'il nous aide à nous exprimer ». cf. Lucien Baillaud, « La végétalité : un réseau de déterminismes reliant structure, biologie et milieu de vie dans le deuxième royaume de la nature », Acta Botanica Gallica, vol. 154, no 2,‎ , p. 153-201.
  4. (en) Field CB, Behrenfeld MJ, Randerson JT, Falkowski P., « Primary production of the biosphere: integrating terrestrial and oceanic components », Science, vol. 281, no 5374,‎ , p. 237-40.

Neutralité ? Je doute

Wikipédia est une encyclopédie. Elle n'est pas un journal engagé à défendre une opinion. La théorie de l'évolution n'est pas unanimement acceptée. Mentionner une théorie comme un fait doit être limité à certaines situations. On peut inclure des théories qui ne sont pas largement contestées dans le milieu scientifique. Mechlia (discuter) 9 mai 2020 à 06:43 (CEST)

Non. L’évolution est un fait, de même que l’endosymbiose. TED 9 mai 2020 à 06:44 (CEST)
Idem. Si on va par là, la terre ronde n'est pas unanimement acceptée, vu qu'il existe encore des tenants de la Terre plate. L'unanimité n'est pas requise, et le consensus scientifique est clair sur l'évolution. Esprit Fugace (discuter) 9 mai 2020 à 10:01 (CEST)

Fichier proposé à la suppression sur Commons

Message déposé automatiquement par un robot le 5 décembre 2020 à 17:08 (CET).

130 terawatts

Ce ne serait pas seulement environ 10% qui serait exploitable ? Je trouve cette présentation mensongère, comme si on pouvait produire 130 terawatts ! Les plantes ont besoin de cette énergie pour vivre ! Donc c'est plutôt un stock qu'un flux. N738139 (discuter) 5 juin 2021 à 23:53 (CEST)

A noter que je ne veux en rien minimiser l'apport de nos plantes qui sont le meilleur moyen écologique pour exploiter l'énergie solaire (par la production d'oxygène et d'un service écologique). Mais donner un espoir de 130 terawatts, c'est mensonger. N738139 (discuter) 6 juin 2021 à 00:07 (CEST)
Notification N738139 : ?? Je ne vois pas ce qu'il peut y avoir de mensonger, 130 TW c'est à peu près un millième du flux solaire atteignant la surface de la Terre, ça me semble réaliste comme captation de cette énergie par la photosynthèse. La photosynthèse ne "produit" pas 130 TW, elle utilise cette puissance. Ce n'est pas envisagé en tant que ressource, je ne vois où on a pu susciter un "espoir" qui serait déçu. Et ce n'est pas un stock, puisque c'est une puissance, pas une énergie - on parle bien de flux. Esprit Fugace (discuter) 6 juin 2021 à 07:44 (CEST)
Vu comme cela, OK. (A noter qu'elles consomment l'équivalent de 130 terawatts, mais ne produisent pas autant en terme de puissance.) N738139 (discuter) 6 juin 2021 à 10:26 (CEST)
C'est à voir. Les plantes pompent des quantité considérable d'eau, produisent quantité de réactions chimiques énergivores, qui doivent exploiter très efficacement et intégralement ces térawatts. Il n'y a aucune raison qu'il reste une énergie résiduelle après que les plantes l'aient utilisé, ce ne serait pas très darwinien. Jean-Christophe BENOIST (discuter) 6 juin 2021 à 14:40 (CEST)
Une partie de l’énergie absorbée par les pigments est perdue (sous différentes formes : chaleur, fluorescence, ou lors des transferts d’énergie entre pigments). Par ailleurs, au niveau du centre réactionnel du photosystème, peu importe l’énergie du photon, c’est le nombre de photons qui est important : chaque photon produit un électron à haute énergie (et une Chla+), et au niveau du photosystème II par exemple, il faut 4 photons pour faire une molécule de dioxygène à partir de deux molécules d’eau (et 4 H+, et 4 électrons qui sont redonnés à la Chla+ pour reformer de la Chla). C’est comme en sport : peu importe l’énergie avec laquelle le ballon rentre dans les buts, c’est le nombre de but qui compte ! (ça, c’est parce que j’ai eu un cours sur la photosynthèse au moment d’une coup du monde de foot
). TED 7 juin 2021 à 00:06 (CEST)
Ce qui me dérange, c'est qu'on ne consomme pas une puissance et que la végétation ne "capte" pas autant d'énergie. Comme si cette puissance pouvait alimenter les humains ! Mais bon. N738139 (discuter) 7 juin 2021 à 17:37 (CEST)
Bah... si, on consomme une puissance (rappel : c'est une énergie par unité de temps), et si, la végétation capte autant d'énergie. Que tu le croies ou non ne change pas les faits. Et c'est pas parce qu'on parle de puissance que c'est exploitable par les humains (même si on a toujours tendance à essayer). Quand tu brûles du bois, tu dégages de l'énergie, qui était stockée sous forme chimique dans le bois, et qui y a été stockée par la plante grâce à la photosynthèse. C'est ça, l'énergie exploitable. Après, comme ça libère le CO2 que la plante avait obligeamment stocké, ça n'est pas forcément recommandé, mais c'est exploitable. Mais à nouveau ce n'est parce qu'on parle d'une puissance en Watts, ou térawatts, ou pétawatts, ou autre, qu'on est forcément en train de parler d'une exploitation par l'homme. On parle de l'étude des flux d'énergie de phénomènes naturels. Esprit Fugace (discuter) 7 juin 2021 à 18:28 (CEST)
On ne consomme pas une puissance, car on ne sait jamais de combien on aura besoin. En revanche on peut avoir besoin de puissance. "Capter" entend emmagasiner, les plantes n'emmagasinent pas 130 TW. N738139 (discuter) 7 juin 2021 à 23:23 (CEST)
Bonjour N738139, Esprit Fugace et TED
Il y a certes un problème de vocabulaire, mais je ne suis pas sûr que les choses soient claires pour N738139. Résumons : de l'énergie (émise par le Soleil sous forme de photons) arrive au sol à raison de (à la louche) 170 pétajoules par seconde. Environ 0,1% de cette énergie est utilisée par la photosynthèse, c'est-à-dire qu'elle est convertie en une autre forme d'énergie : pour l'essentiel, l'énergie chimique de liaison des composés organiques produits (et en terme de bilan, un peu d'énergie mécanique par exemple pour pomper la sève des arbres vers le haut, mais cela vient d'autres réactions chimiques). L'ensemble de cette énergie chimique est utilisable par les autres formes de vie (par exemple, par les herbivores) ou finira par se dégrader complètement en chaleur (par exemple lors d'incendies de forêts), mais cela ne nous concerne pas ici, et dire qu'il s'agit de 130 TW n'a rien de faux ou de trompeur, c'est juste un bilan énergétique ; accessoirement, il y a évidemment des pertes, mais faibles (la photosynthèse est un mécanisme très efficace) et je ne suis même pas sûr (il faudrait lire la référence) que ces 130 TW ne les prennent pas en compte. Bon, ensuite, le vocabulaire : un panneau solaire est aussi appelé un capteur solaire, et convertit une partie (nettement plus faible) de l'énergie lumineuse reçue en énergie électrique, laquelle n'est pas stockée en général, mais on pourrait (c'est le principe des moteurs à hydrogène utilisant l'électrolyse de l'eau) ; donc oui, la photosynthèse capte de l'énergie lumineuse et la convertit en énergie chimique, qu'elle stocke (provisoirement ou non) sous forme de sucres et d'autres composés ; où est le problème ?--Dfeldmann (discuter) 8 juin 2021 à 06:42 (CEST)
Si cette énergie est stockée, elle ne peut pas être puissance. Faut bien choisir, il est là votre problème. La flore n'est pas 130 TW (de captation) de puissance ! On ne pourrait pas la brûler continuellement. En la brûlant continuellement, ce qu'on appelle la gestion durable des forêts la puissance est bien bien moindre. La végétation ne produit pas non plus 130 TW de chaleur ! Elle en consomme, mais ne capte pas. N738139 (discuter) 8 juin 2021 à 09:46 (CEST)
Si je puis me permettre, cette discussion est sur de mauvais rails. Il ne s'agit pas de faire nos analyses personnelles de cette information. Il s'agit de savoir 1) : Quelle est la WP:Proportion des sources notables qui indiquent cette information ou une information approchante et 2) : Une fois 1) connu et les sources, comment restituer correctement cette information avec les bon mots. La discussion devrait donc consister, pour le moment, à trouver des sources en faveur (ou en défaveur) de cette information. --Jean-Christophe BENOIST (discuter) 8 juin 2021 à 10:20 (CEST)
Indirectement, cette source [1] intéressante par ailleurs montre un schéma en page 16. On voit, qualitativement, que la plante semble "absorber" (capter) (A) une énergie significative de l'énergie disponible du soleil (S). Mais il manque les chiffres. Plus de contribution ici sans source, on essaye ? On est des Wikipédiens après tout ! --Jean-Christophe BENOIST (discuter) 8 juin 2021 à 10:25 (CEST)
En quoi cela dérange qu'on marque "nécessaire à" au lieu de "capté par". Mettre "nécessaire à" ne peut-il pas convenir à tout le monde ??? Pour moi, "capter" me dérange. N738139 (discuter) 8 juin 2021 à 10:34 (CEST)
Pas moi, et cette source écrit "absorber". On peut aussi employer ce terme. On n'est pas là pour nous dire ce qui nous dérange ou pas mais pour reporter correctement ce que disent les sources notables. Je ne répondrais plus à une intervention sans sources. Jean-Christophe BENOIST (discuter) 8 juin 2021 à 10:45 (CEST)
Super participation ! J'arrête. On voit bien qui wikipedia n'est pas ouverte à tout le monde. N738139 (discuter) 8 juin 2021 à 11:09 (CEST)
Elle n'est pas ouverte en effet à ceux qui veulent pas utiliser et retranscrire fidèlement les sources. Mais c'est un exercice passionnant et enrichissant, vous devriez essayer. Jean-Christophe BENOIST (discuter) 8 juin 2021 à 11:13 (CEST)
Bonjour N738139 et Jean-Christophe BENOIST
Je suis désolé, mais il est temps de mettre certaines choses au point. D'abord, ici, c'est les sources qui comptent. Ensuite, ce bilan est parfaitement sourcé par cette source-ci :
(en) Whitmarsh J, Govindjee, Singhal GS (éditeur), Renger G (éditeur), Sopory SK (éditeur), Irrgang KD (éditeur) et Govindjee (éditeur), Concepts in photobiology: photosynthesis and photomorphogenesis, Boston, Kluwer Academic Publishers, (ISBN 0-7923-5519-9, lire en ligne), « The photosynthetic process », p. 11–51 :

« 100 × 1015 grams of carbon/year fixed by photosynthetic organisms which is equivalent to 4 × 1018 kJ/yr = 4 × 1021J/yr of free energy stored as reduced carbon; (4 × 1018 kJ/yr) / (31,556,900 sec/yr) = 1,27 × 1014 J/sec; (1,27 × 1014 J/yr) / (1012 J/sec/TW) = 127 TW. »

Il faudrait rentrer un peu plus dans les détails du bilan, mais la photosynthèse (dont je découvre d'ailleurs qu'elle est peu efficace : voir ce paragraphe), c'est d'un point de vue énergétique la conversion d'énergie lumineuse en énergie métabolique, et ce qui compte dans les chiffres donnés ici, c'est la quantité d'énergie convertie, pas ce que devient le reste (chaleur, renvoi vers le ciel, etc...)
Pour le reste, je suis désolé, mais nous expliquer qu'une énergie stockée ne peut pas être définie comme une puissance, alors qu'il s'agit évidemment de dire qu'à chaque seconde, une énergie de 127 mille milliards de Joules est stockée (d'ailleurs, la référence ci-dessus part de l'énergie stockée en un an pour aboutir à une puissance de 127 TW =127 TJ/s), ça ne facilite pas la discussion, et explique un peu que sur des sujets techniques (les autres aussi, d'ailleurs), en effet, nous préférions nous en tenir aux sources, et non aux opinions des uns ou des autres.--Dfeldmann (discuter) 8 juin 2021 à 11:29 (CEST)
C'est OK, j'ai confondu photosynthèse et bilan chimique de la végétation. Les plantes ne captent pas 130 TW (bien qu'elles le pourraient), mais la photosynthèse si. Il suffisait trouver mon erreur. Vous pouvez effacer le fil. N738139 (discuter) 8 juin 2021 à 11:58 (CEST)
Ce sont les "tissus chlorophylliens" (cf source) qui captent, plutôt que la plante mais la nuance est très subtile. Jean-Christophe BENOIST (discuter) 8 juin 2021 à 12:08 (CEST)
Et ce ne sont même pas les plantes, mais les organismes photosynthétiques qui comportent aussi les algues, cyanobactéries et autres bactéries photosynthétiques. Et la majeure partie de la photosynthèse n’est pas réalisée par les plantes, mais par les algues et les cyanobactéries. TED 9 juin 2021 à 01:50 (CEST)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Discussion:Photosynthèse
Listen to this article