Eduardo de Castro González - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Eduardo de Castro González.

Eduardo de Castro González

Eduardo de Castro
Fonctions
Président de Melilla
En fonction depuis le
(2 ans, 1 mois et 6 jours)
Coalition CpM-PSOE
Prédécesseur Juan José Imbroda
Biographie
Nom de naissance Eduardo de Castro González
Date de naissance (64 ans)
Lieu de naissance Melilla (Espagne)
Nationalité Espagnol
Parti politique Cs (2015-2021)
Diplômé de Université de Grenade
Profession Fonctionnaire

Présidents de Melilla

Eduardo de Castro González (/eˈðwaɾðo ðe ˈkastɾo ɡõnˈθalɛθ/) est un homme politique espagnol, né le à Melilla (province de Malaga).

Il est président de Melilla depuis juin 2019.

Biographie

Formation et vie professionnelle

Eduardo de Castro González naît en à Melilla[1],[2].

Il est diplômé en relations du travail et ressources humaines de l'université de Grenade (UGR), où il a étudié le droit. Fonctionnaire des Institutions pénitentiaires depuis 1982, il dirige le centre éducatif des mineurs délinquants (CEMI) de Melilla entre 2003 et 2008. Il est relevé de son poste par le gouvernement local et travaille entre 2009 et 2015 en tant que préparateur aux concours de la fonction publique[1],[2].

Engagement politique

Lors de la fondation de Ciudadanos (Cs) à Melilla en mars 2015, il en devient le coordonnateur territorial. Il échoue par trois fois à être élu au Sénat, lors des élections générales de 2015, de 2016 et d'avril 2019[3].

Lors des élections locales du 24 mai 2015, il est tête de liste de Cs et remporte deux sièges l'Assemblée de Melilla[3].

Président de Melilla

À nouveau chef de file de Ciudadanos au cours des élections du 26 mai 2019, il n'obtient qu'un seul siège. Lors de la session constitutive de l'Assemblée le 15 juin suivant, Eduardo de Castro est élu président de Melilla par 13 voix sur 25, bénéficiant du soutien des huit députés de la Coalition pour Melilla (CpM) et des quatre du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE)[4].

Alors qu'il était censé apporter son soutien au président sortant Juan José Imbroda, en vertu de l'accord national souscrit entre Cs et le Parti populaire (PP), ce dernier le qualifie de « traître » et « sans gêne », ce que de Castro décrit comme une situation « assez désagréable »[5].

Il est officiellement nommé par décret royal le 19 juin[6]. Il est assermenté trois jours plus tard, en présence de la ministre de l'Industrie Reyes Maroto tandis qu'Imbroda, les neuf autres députés du PP et les deux élus de Vox boycottent la cérémonie[7].

Le , il est exclu de Ciudadanos par une instance disciplinaire, qui lui reproche d'avoir outrepassé les lignes directrices du parti. Cette décision est motivée par le fait qu'Eduardo de Castro a caché être suspecté par le procureur en chef de Melilla de la commission d'un délit de « prévarication administrative » concernant le marché de concession du service des grues de la ville autonome[8].

Notes et références

  1. a et b (es) Hayda Ramos, « Un jefe de Gobierno prendado de su nieta y de Melilla », El Faro de Melilla,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juin 2019).
  2. a et b (es) « El único diputado de Cs se convierte en el nuevo presidente de Melilla en una sesión bronca con el PP al grito de “traidor” », Melilla Hoy,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juin 2019).
  3. a et b (es) Paqui Sánchez, « Eduardo de Castro, de trabajar en la cárcel al sillón presidencial de Melilla », El Mundo,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juin 2019).
  4. (es) « El único diputado de Cs presidirá Melilla en un 'todos contra Imborda' que lo saca de la política », El Español,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juin 2019).
  5. (es) « Eduardo de Castro, presidente de Melilla: “El PP llevaba 18 años gobernando vendiendo miedo” », Cadena COPE,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juin 2019).
  6. (es) Hayda Ramos, « El BOE y el BOME publican el nombramiento de Eduardo de Castro como presidente de la Ciudad », El Faro de Melilla,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juin 2019).
  7. (es) « Imbroda se ausenta de la toma de posesión del nuevo presidente de Melilla », El País,‎ (lire en ligne, consulté le 23 juin 2019).
  8. (es) « Ciudadanos expulsa al presidente de Melilla por ocultar que estaba imputado », El Mundo,‎ (lire en ligne, consulté le 2 avril 2021).

Voir aussi

Articles connexes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Eduardo de Castro González
Listen to this article