Elías Jaua - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Elías Jaua.

Elías Jaua

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Elías Jaua

Elías Jaua en 2011.
Fonctions
Ministre vénézuélien de l'Éducation

(1 an et 8 mois)
Président Nicolás Maduro
Prédécesseur Rodulfo Pérez
Successeur Aristóbulo Istúriz
Député à l'Assemblée nationale du Venezuela

(11 mois et 30 jours)
Élection 6 décembre 2015
Circonscription État de Miranda
Ministre vénézuélien des Communautés et des Mouvements sociaux

(8 mois et 24 jours)
Prédécesseur Reinaldo Iturriza
Successeur Rosángela Orozco
Ministre vénézuélien des Relations extérieures

(1 an, 7 mois et 17 jours)
Président Nicolás Maduro
Prédécesseur Nicolás Maduro
Successeur Rafael Ramírez
Ministre vénézuélien de l'Agriculture et des Terres
Président Hugo Chávez
Prédécesseur Juan Carlos Loyo
Successeur Juan Carlos Loyo
Vice-président de la République bolivarienne du Venezuela

(2 ans, 8 mois et 13 jours)
Président Hugo Chávez
Prédécesseur Ramón Carrizales
Successeur Nicolás Maduro
Ministre vénézuélien de l'Agriculture et des Terres

(4 ans, 3 mois et 29 jours)
Prédécesseur Antonio Albarrán
Successeur Juan Carlos Loyo
Ministre vénézuélien de l'Économie commune
Successeur Oly Millán
Ministre vénézuélien du Secrétariat de la présidence
Vice-président de la commission législative nationale

(6 mois et 13 jours)
Membre de l'Assemblée constituante du Venezuela

(4 mois et 20 jours)
Biographie
Nom de naissance Elías Jaua Milano
Date de naissance (51 ans)
Lieu de naissance Caucagua[1]
(Venezuela)
Nationalité vénézuelienne

Vice-présidents de la
République bolivarienne du Venezuela

Elías Jaua Milano, né le à Caucagua[1] (État de Miranda) de parent d'origine Libanaise, est un homme d'État vénézuélien, vice-président de la République d'Hugo Chávez du au , ministre des Relations extérieures de 2013 à 2014 et ministre de l'Éducation de 2017 à 2018.

Biographie

Candidat aux élections régionales de 2012 dans l’État de Miranda, il obtient 47,82 % des voix, contre 51,83 % pour le gouverneur sortant Henrique Capriles[2].

Notes et références

  1. a et b «Extracto de una entrevista realizada por la periodista Osjanny Montero» (extrait d'une interview par le journaliste Osjanny Montero), publié sur le site Elías Jaua (Caracas).
  2. « Au Venezuela, victoire du « chavisme sans Chávez » », sur Le Monde diplomatique,

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Elías Jaua
Listen to this article