cover image

Encyclopædia Britannica

encyclopédie généraliste de langue anglaise / De Wikipedia, l'encyclopédie libre

L'Encyclopædia Britannica est une encyclopédie généraliste de langue anglaise publiée par Encyclopædia Britannica, Inc., une société privée basée à Chicago. Ses articles ciblent un public adulte et instruit, et sont écrits par un personnel d'environ cent rédacteurs à plein temps et plus de 4 000 contributeurs experts. La Britannica est reconnue comme l'encyclopédie la plus universitaire[1],[2].

Quick facts: Fondation , Arrêt , Éditeur , Pays , Langue ...
Encyclopædia Britannica

Logotype de la Britannica.

Fondation 1768
Arrêt 2010 (version papier)
Éditeur Encyclopædia Britannica, Inc.
Pays Royaume-Uni (1768-1900)
États-Unis (depuis 1901)
Langue Anglais
Pages 32 640
Nombre de volumes 32 (en 2008)
Supports Papier et en ligne
Discipline Généraliste
ISBN 1-59339-292-3
Site web britannica.com


Nouvelle édition américaine de l’Encyclopædia Britannica (1899).
Close

L'encyclopédie est publiée pour la première fois entre 1768 et 1771 à Édimbourg, en Écosse, et grandit rapidement en popularité et en taille : sa 3e édition de 1797 et son supplément (1801) atteignent ensemble vingt volumes[3],[4],[5].

Son statut grandissant l'aide à recruter d'éminents contributeurs. La 9e édition (1875 – 1889) et la 11e édition (1911) sont considérées comme des encyclopédies de référence pour leur érudition et la qualité de leur rédaction[4]. Dès la 11e édition, la Britannica a graduellement raccourci et simplifié ses articles afin d'élargir son marché en Amérique du Nord[4]. En 1993, elle est devenue la première encyclopédie à adopter une politique de révision continue, par laquelle elle est continuellement réimprimée et chaque article est régulièrement mis à jour[5].

L’actuelle 15e version a une structure en trois parties : une Micropædia de douze volumes (articles courts, généralement moins de 750 mots), une Macropædia de dix-sept volumes regroupant de longs articles (dont deux de 310 pages), et un volume unique intitulé Propædia pour donner un aperçu hiérarchique des connaissances. La Micropædia est conçue comme un guide à la Macropædia. Les lecteurs sont invités à examiner la Propædia pour comprendre le contexte de chaque sujet et trouver des articles plus détaillés[6]. La taille de la Britannica est restée à peu près constante à partir de 1940, avec près de 40 millions de mots pour un demi-million de sujets[7]. Bien que la publication soit réalisée aux États-Unis depuis 1901, elle a toujours conservé le vocabulaire britannique[1].

En 2007, la Britannica est la plus ancienne encyclopédie de langue anglaise encore en publication mais éprouve des difficultés de rentabilité[8]. Le , après 244 années d'existence, on annonce qu'elle ne sera plus imprimée, se recentrant sur ses encyclopédies en ligne et ses programmes éducatifs pour les écoles[9].