Eric Lomba - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Eric Lomba.

Eric Lomba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Eric Lomba

Eric Lomba en 2016.
Fonctions
Député wallon
En fonction depuis le
(5 mois et 28 jours)
Élection Élections régionales de 2019
Circonscription Huy-Waremme
Législature 2019-2024
Groupe politique Groupe Socialiste
Commission Commission du logement et des pouvoirs locaux
Prédécesseur Christophe Collignon
Député de la Communauté française de Belgique (Fédération Wallonie-Bruxelles)
En fonction depuis le
(5 mois et 21 jours)
Élection Élections régionales de 2019
Circonscription Huy-Waremme
Législature 2019-2024
Groupe politique Parti Socialiste
Commission Commission des affaires générales, des relations internationales, du règlement et du contrôle des communications des membres du Gouvernement
Prédécesseur Christophe Collignon
Conseiller provincial (Province de Liège)

(7 ans, 11 mois et 18 jours)
Élection Élections provinciales de 2012
Réélection Élections provinciales de 2018
Circonscription Huy-Waremme
Groupe politique Parti Socialiste
Successeur Vinciane Sohet
Bourgmestre de Marchin

(19 ans, 9 mois et 25 jours)
Élection Élections communales de 2000
Réélection Élections communales de 2006, de 2012 et de 2018
Prédécesseur Francis Leroy
Successeur Marianne Compère
Biographie
Nom de naissance Eric Lomba
Date de naissance (52 ans)
Lieu de naissance Liège
Nationalité Belge
Parti politique Parti Socialiste
Enfants 2
Diplômée de Université libre de Bruxelles
Profession Fonctionnaire (en congé politique)
Résidence Marchin (Belgique)
Site web www.ericlomba.be

Eric Lomba, né le à Liège, est un homme politique belge, membre du Parti Socialiste. Bourgmestre de Marchin (en Province de Liège) de 2001 à 2020, il est député au Parlement wallon et au Parlement de la Communauté française de Belgique.

Biographie

Eric Lomba est né le 9 mars 1969 à Liège, d'un père docteur en médecine et d'une mère femme au foyer[1]. Il a vécu les sept premières années de sa vie à Liège, avant que sa famille ne décide de se réinstaller dans la maison de sa grand-mère paternelle, dans son village d'origine[2] : Marchin, dans le Condroz liégeois.

Il est diplômé de l'Université Libre de Bruxelles, où il a décroché une licence (master) en sciences politiques (orientation administration/services publics) après avoir passé sa scolarité à l'Athénée Royal Prince Baudouin[3], à Marchin.

Sur le plan professionnel, Eric Lomba est un fonctionnaire de la Région wallonne. De 1995 à 1999, il a été collaborateur parlementaire du Député Marc Melin. De 2011 à 2012, il a été secrétaire du CPAS (Centre Public d'Action Sociale) de Nandrin[4],[5]. Il a par ailleurs été membre du cabinet de plusieurs ministres wallons[6] : de 2004 à 2006 auprès de Philippe Courard (ministre des Affaires intérieures et de la Fonction publique au sein du gouvernement Van Cauwenberghe II), de 2006 à 2007 auprès de Christiane Vienne (ministre de la Santé, de l’Action sociale et de l’Égalité des chances au sein du gouvernement Di Rupo II), fin 2007 auprès de Paul Magnette (ministre de la Santé, de l'Action sociale et de l'Égalité des Chances au sein du gouvernement Demotte I) et de 2007 à 2009 auprès de Marc Tarabella (ministre de la Formation au sein du même gouvernement).

Parcours politique

C'est au cours de ses études que son engagement politique a débuté. Il s'affilie au parti socialiste en 1988 et est élu vice-président des Jeunes Socialistes de la Fédération Huy-Waremme avant de se présenter pour la première fois à un scrutin local, aux élections communales de 1994.

Au niveau communal

Conseiller communal et échevin

Aux élections communales d'octobre 1994, Eric Lomba a été élu pour le PS en tant que conseiller communal de Marchin, mandat pour lequel il a prêté serment le 30 janvier 1995. Depuis ce jour jusqu'au scrutin communal suivant (2000), il a été échevin de la Jeunesse, de la Culture et des Sports.

Bourgmestre

Son résultat électoral de 2000 lui permet d'accéder au mayorat en janvier 2001. Il a ensuite de nouveau été désigné bourgmestre lors des trois élections suivantes, en 2006, 2012 et 2018[7]. En octobre 2020, en raison des règles de décumul[8],[9] en vigueur en Wallonie, il a dû démissionner de son poste de bourgmestre lorsqu'il est devenu député régional et communautaire, mais a toutefois conservé son mandat de conseiller communal, ce dernier n'étant pas concerné par le décret « décumul ».

Au niveau provincial

Conseiller provincial

Parallèlement aux élections communales, Eric Lomba s'est présenté, toujours pour le Parti Socialiste, aux élections provinciales (Province de Liège) de 2012, qui lui ont permis d'être élu conseiller provincial. Ce mandat a été renouvelé lors des élections suivantes, en 2018[10], où il a obtenu le meilleur score de toute la Province, tous partis confondus[11],[12].

Au niveau régional et communautaire

Député au Parlement de Wallonie

Le 14 octobre 2020, Eric Lomba est devenu membre du Parlement wallon pour la circonscription Huy-Waremme, succédant à Christophe Collignon, devenu ministre wallon[1]. Il y est membre effectif de la Commission du Logement et des Pouvoirs locaux, et membre suppléant de la Commission de l’Environnement, de la Nature et du Bien-être animal.

Député au Parlement de la Communauté française de Belgique (Fédération Wallonie-Bruxelles)

Le 21 octobre 2020, Eric Lomba a prêté serment en tant que membre du Parlement de la Communauté française[13]. Il est membre titulaire auprès de la Commission des Affaires générales, des Relations internationales, du Règlement et du Contrôle des communications des membres du Gouvernement, et membre suppléant de la Commission de l’Éducation.

Mandats dérivés

Groupe d'Action Locale « Pays des Condruses »

En 2008, Eric Lomba a été l'un des porteurs du projet de supracommunalité « Pays des Condruses »[14], du nom d'un Groupe d'Action Locale (GAL) regroupant sept communes du Condroz liégeois que sont Anthisnes, Clavier, Marchin, Modave, Nandrin, Ouffet et Tinlot afin de mener conjointement des projets portant sur la mobilité, le tourisme, l'énergie, l'agriculture, la gestion de l'eau, l'aménagement du territoire et la solidarité. Il en assure la présidence.

Fédération Huy-Waremme du Parti Socialiste

En octobre 2019, Eric Lomba a été élu vice-président de la Fédération Huy-Waremme du Parti Socialiste[15].

Notes et références

  1. a et b Bruno Boutsen, « Eric Lomba, "citoyen actif" devenu député », sur dhnet.be,
  2. Francis Duchesne - Anne-Marie Denys, Les mayeurs ou bourgmestres de Marchin et Vyle-Tharoul, D/2018/Francis DUCHESNE, éditeur, , 140 p., p.85
  3. Francis Duchesne - Anne-Marie Denys, Les mayeurs ou bourgmestres de Marchin et Vyle-Tharoul, D/2018/Francis DUCHESNE, éditeur, , 140 p., p.88
  4. Nathalie Legrand, « Éric Lomba sera le secrétaire du CPAS », sur lavenir.net,
  5. « Eric Lomba démissionne du CPAS de Nandrin », sur nandrin.blogs.sudinfo.be,
  6. « Les mandats, fonctions et professions exercés par Eric Lomba », sur cumuleo.be
  7. « Marchin: Eric Lomba conserve la majorité absolue et le mayorat », sur rtbf.be,
  8. « Décret limitant le cumul de mandats dans le chef des députés du Parlement wallon », sur wallex.be,
  9. « Décumul: dès octobre 2018, les élus wallons devront choisir entre local et régional », sur rtbf.be,
  10. « Eric Lomba sera la tête de liste PS du district de Huy aux élections provinciales », sur rtbf.be,
  11. « Hit-parade des candidats | Elections 2018 », sur elections2018.wallonie.be,
  12. « Provinciales : le Marchinois Eric Lomba recordman des voix ! », sur laprovince.be,
  13. Frédéric Renson, « Éric Lomba: «Je ne serai pas un député qui fait du sous-localisme» », sur lavenir.net,
  14. Emmanuel Huet, « 7 communes, 1 identité «rurable» », sur lavenir.net,
  15. « Éric Lomba à la vice-présidence de la fédération socialiste de Huy-Waremme », sur lavenir.net,

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Eric Lomba
Listen to this article