Ernesto Mascheroni - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Ernesto Mascheroni.

Ernesto Mascheroni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ernesto Mascheroni
Biographie
Nationalité
Uruguayen
Italien
Naissance
Lieu Montevideo (Uruguay)
Décès (à 76 ans)
Lieu Montevideo (Uruguay)
Taille 1,83 m (6 0)
Poste Défenseur central
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
?-1930
Olimpia Montevideo
1930-1933
Peñarol
1934
Independiente
1934-1936
Inter
53 (3)
1936-1940
Peñarol
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1930-1934
Uruguay
8 (0)
1935
Italie
2 (0)
1935-1939
Uruguay
4 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Ernesto Mascheroni, dit Tío (oncle), (né le à Montevideo et mort le ) était un joueur de football uruguayen et italien (naturalisé en 1934), de 1,83 m pour 78 kg, ayant occupé le poste d’arrière essentiellement, ou de centre droit.

Biographie

Champion du monde à 22 ans ½, Ernesto Mascheroni était, avec Pablo Dorado (de Bella Vista, âgé de 22 ans), le benjamin de l'équipe nationale uruguayenne, lorsque celle-ci remporta la première Coupe du monde, à domicile en 1930.

À sa mort, en 1984, il est le dernier survivant vainqueur de la première édition, ayant joué la finale[1].

Clubs

Palmarès

Club

  • Vice-champion d’Amérique du sud en 1939
  • Vice-champion d’Italie en 1935 (Ambrosiana Inter)
  • Vice-champion d'Argentine en 1934 (Independiente)
  • Demi-finaliste de la coupe Mitropa en 1936 (Ambrosiana Inter)

International

Notes et références

  1. En novembre 2007, la FIFA décide de manière rétroactive, de sacrer l'ensemble des joueurs des équipes gagnantes de la Coupe du Monde. Ainsi, 122 joueurs « oubliés » sont postérieurement reconnus "Champions du Monde" dont l'uruguayen Emilio Recoba (1903-1992), ultime survivant de l'épopée de 1930.
  2. (en) Uruguay - Record International Players sur RSSSF
  3. (en) Uruguayans in the Italian National Team sur RSSSF
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Ernesto Mascheroni
Listen to this article