Ernst Happel - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Ernst Happel.

Ernst Happel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ernst Happel

Ernst Happel (1965)
Biographie
Nom Ernst Franz Hermann Happel
Nationalité
Autrichien
Naissance
Lieu Vienne (Autriche)
Décès (à 66 ans)
Lieu Innsbruck (Autriche)
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. 1942-1959
Poste Défenseur
Parcours junior
Années Club
1938-1942
Rapid Vienne
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1942-1955
Rapid Vienne[1]
188 0(8)
1955-1956
RC Paris
1956-1959
Rapid Vienne
069 (22)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1947-1958
Autriche
051 0(5)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1962-1969
ADO La Haye
120v 71n 66d
1969-1973
Feyenoord Rotterdam
130v 34n 22d
1973-1975
FC Séville
6v 4n 5d
1975-1978
Club Bruges KV
129v 49n 44d
1977-1978
Pays-Bas
8v 2n 2d
1979
KRC Harelbeke
6v 1n 4d
1979-1981
Standard de Liège
56v 21n 20d
1981-1987
Hambourg SV
141v 61n 57d
1987-1991
Swarovski Tirol
114v 50n 51d
1992
Autriche
2v 3n 4d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Ernst Happel est un footballeur autrichien né le à Vienne, mort le à Innsbruck, qui évoluait au poste de défenseur au Rapid Vienne et en équipe d'Autriche.

Happel a marqué cinq buts lors de ses cinquante-et-une sélections avec l'équipe d'Autriche entre 1947 et 1958.

Après sa carrière de footballeur, Happel devient entraîneur.

Comme entraîneur il a gagné à la fois le titre de champion et la coupe nationale aux Pays-Bas, en Belgique, en Allemagne et en Autriche, il a remporté la Coupe des champions à deux reprises avec deux clubs différents, la première fois en 1970 avec le Feyenoord Rotterdam, la seconde avec le Hambourg SV en 1983 et a conduit l'équipe des Pays-Bas à la finale de la Coupe du monde de football de 1978. L'ensemble de ses victoires font qu'il est considéré comme un des meilleurs entraineurs de l'histoire du football.

Biographie

Carrière de joueur

Carrière en club

Happel commence sa carrière de joueur professionnel au Rapid Vienne, où il fait ses débuts comme en première division à l'âge de 17 ans. Il forma alors avec Max Merkel une défense centrale particulièrement efficace. Il joue au total 14 ans pour le Rapid, de 1943 à 1954 et de 1956 à 1959, gagnant le championnat d'Autriche à six reprises, la coupe d'Autriche en 1946 et la coupe Mitropa en 1951. Il a été élu par les lecteurs de Rapid-Magazin parmi l'équipe du siècle du Rapid Vienne et par les lecteurs de Kronen-Zeitung parmi l'équipe du siècle d'Autriche en 1999[2].

Entre ses deux périodes au Rapid de Vienne, il joue également 2 ans, en France, au RC Paris.

Carrière en équipe nationale

Ernst Happel fait ses débuts pour l'équipe d'Autriche en septembre 1947 dans un match qui l'oppose à l'équipe de Hongrie. Il participe ensuite à la Coupe du monde de football de 1954 en Suisse où il aide l'Autriche à obtenir la troisième place du tournoi et à la Coupe du monde de football de 1958 en Suède. Son dernier match sous les couleurs autrichiennes se déroule le contre l'équipe de Yougoslavie où malgré son ouverture du score à la 7e minute, l'Autriche s'incline à domicile 3 à 4[3]. Au total, entre 1947 et 1958, il marque 5 buts lors de ses cinquante-et-une sélections[4].

Parcours

Palmarès

En équipe nationale
Avec le Rapid Vienne

Carrière d'entraîneur

Plaque commémorative à Vienne.
Plaque commémorative à Vienne.

Sa carrière d'entraîneur commence au ADO La Haye. Il y reste 7 ans avant de rejoindre Feyenoord Rotterdam où il va collectionner les succès.

En 1973, après avoir remporté un titre national, une coupe des clubs champions et une Coupe intercontinentale avec le club néerlandais, il part en Espagne, au FC Séville mais ça se passe mal. Les résultats ne suivent pas et il est licencié.

Le 24 janvier 1974, il signe au FC Bruges avec des résultats impressionnants : trois titres nationaux successifs, une Coupe de Belgique et deux finales européennes (C2 en 1976 et C1 en 1978, toutes deux perdues contre Liverpool).

En 1978, il mène la sélection néerlandaise à la finale de la coupe du monde de 78. Mais les tensions entre le conseil d'administration et l'entraîneur à succès sont de plus en plus nombreuses et au début de la saison 79 après une élimination précoce en coupe d'Europe, il est licencié. À la surprise générale, il signe au KRC Harelbeke, en division 2.

L'année suivante, il rejoint le Standard de Liège avec lequel il gagne la coupe de Belgique en 1981. Il quitte alors la Belgique et part en Allemagne, au Hambourg SV avec lequel il remporte deux titres de champions, une coupe d'Allemagne et surtout une coupe des champions en 1983 en battant la Juventus de Michel Platini en finale. Il devient à cette occasion le premier entraîneur à remporter deux C1 à la tête de deux clubs différents. En 1982, il était devenu le premier entraîneur à avoir remporté les championnats nationaux dans quatre pays différents[5]. Après six saisons à Hambourg, à 60 ans, il a le mal du pays et retourne brusquement en Autriche. Au FC Swarovski Tirol puis comme sélectionneur national.

Il meurt le 14 novembre 1992 après une longue lutte contre un cancer. En son hommage, le Praterstadion (stade national autrichien) prend son nom : Ernst Happel Stadion. En 2004, la poste autrichienne émet même un timbre à l'effigie du plus grand entraîneur autrichien de tous les temps.

Parcours

Palmarès

Avec le Rapid de Vienne
Avec le Feyenoord Rotterdam
Avec le FC Bruges
Avec le Standard de Liège
Avec le Hambourg SV
Avec le Swarovski Tirol
Avec les Pays-Bas

Distinctions personnelles

Notes et références

  1. (de) « Ernst HAPPEL », sur http://rapidarchiv.at (consulté le 20 novembre 2009)
  2. (de) « Rapid- "Team des Jahrhunderts" », sur http://rapidarchiv.at (consulté le 19 novembre 2009)
  3. (sr) « Austrija - Jugoslavija », sur www.reprezentacija.rs (consulté le 19 novembre 2009)
  4. (en) « Appearances for Austrian National Team », sur www.rsssf.com (consulté le 19 novembre 2009)
  5. Mourinho égale Trapattoni et Happel
  6. Jamie Rainbow, « The Greatest Manager of all time », World Soccer,
  7. Jamie Rainbow, « The Greatest XI: how the panel voted », World Soccer,
  8. « Top 50 des coaches de l'histoire », France Football, (consulté le 19 mars 2019)
  9. « Los 50 mejores entrenadores de la historia », Fox Sports, (consulté le 29 décembre 2019)
  10. « Los 50 mejores entrenadores de la historia del fútbol », ABC, (consulté le 29 décembre 2019)
  11. Greatest Managers, No. 14: Ernst Happel

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Ernst Happel
Listen to this article