Ernst Wentzler - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Ernst Wentzler.

Ernst Wentzler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ernst Wentzler
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
Hann. MündenVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Parti politique
Membre de
Conflit

Ernst Albert Max Wentzler, né le  à Hann. Münden, et mort le au même endroit, est un pédiatre allemand, impliqué dans la sélection des victimes du programme d'« euthanasie des enfants sous le Troisième Reich.

Biographie

Wentzler voit son cursus de médecine interrompu par la Première Guerre mondiale, pendant laquelle il sert dans un hôpital militaire à Hanovre. Il reprend ses études à l'université de Göttingen et devient en 1919 Docteur en médecine. Il s'établit après 1923 comme pédiatre à Berlin-Frohnau et ouvre sa clinique privée[1], la Kinderklinik Frohnau[2]. Il y développe un modèle de couveuse[1].

Activité pendant le Troisième Reich

Il adhère au NSDAP (numéro 3.756.952) en [1], et devient également membre de la SA, de l'ordre nazi des médecins, du Deutsche Arbeitsfront, comme du secours populaire national-socialiste. Il préside à partir de 1938 l'association des cliniques pédiatriques allemandes[3].

Sa clinique est alors renommée Clinique pédiatrique allemande. Elle soigne les enfants de hauts responsables nazis, notamment ceux de Viktor Brack, Hans Hefelmann, Werner Blankenburg, Walther Darré et Hermann Göring[4] . Le fils de Kurt Blome y décède après réaction à un vaccin.

Participation à « l'euthanasie » des enfants

Wentzler est recruté par Karl Brandt en 1939 pour planifier le programme « d'euthanasie » des enfants. Il gère ensuite avec Hans Heinze et Werner Catel la sélection des victimes au sein de la Commission du Reich pour l'enregistrement scientifique des souffrances héréditaires et congénitales graves[5]. Wentzler travaille également à la rédaction d'un projet de loi sur l'euthanasie.

Il est tenu pour peu probable qu'un « établissement pédiatrique spécialisé », c'est-à-dire un centre de mise à mort, ait existé au sein même de la clinique de Wentzler[6]. Des documents internes de la clinique attestent cependant de meurtres d'enfants handicapés commis sur place. 

Après-guerre

Wentzler s'établit après-guerre à Hann. Münden et pratique comme pédiatre[7]. Il continue à gérer sa clinique pédiatrique berlinoise jusqu'en 1964. Une procédure judiciaire du tribunal de Hambourg le mettant en cause ainsi que 20 autres personnes impliquées dans le programme « d'euthanasie » est stoppée le . En dépit de meurtres d'enfants avérés, le tribunal estime alors qu'il manque de preuves pour établir l'illéicité des actes commis[8].

Publications

  • Die Entwicklung der Pneumothoraxtherapie in den letzten Jahren: Aus der Medizinischen Universitätsklinik Göttingen, Anklam, Göttingen 1920, thèse de médecine de 1919.
  • Rachitis-Verhütung: Gemeinverständl. Darst. d. Wesens, d. Verbreitung, Erkenng u. Verhütg d. "Englischen Krankheit" zum Verständnis d. v. d. Reichsgesundheitsführg angeordneten Maßnahmen, In: Schriftenreihe der Reichsgesundheitsführung. H. 1, Berlin, Vienne 1942.
  • Besser Vorbeugen - als Heilen!: Über Krankheitsverhütung im Säuglings- u. Kindesalter f. Eltern u. Erzieher. Quatre éditions entre 1933 et 1947.
  • Richtige Ernährung, gesunde Kinder. Réédité et corrigé depuis 1929, la dernière édition étant : Richtige Ernährung für Kinder vom Neugeborenen bis zum Schulkind: Mit Kochvorschriften u. krankheitsverhütenden Vorschlägen, Goldmann, Munich 1968.

Notes et références

  1. a b et c Thomas Beddies, Heinz-Peter Schmiedebach: Der Pädiater Dr Ernst Wentzler und die Kinderklinik Frohnau.
  2. Klaus Pegler: Es geschah in Frohnau, Band 2, Alektor Verlag, Berlin 2006, S. 33f.
  3. Ernst Klee: Das Personenlexikon zum Dritten Reich.
  4. Ernst Klee: Was sie taten – Was sie wurden. Ärzte, Juristen und andere Beteiligte am Kranken- oder Judenmord.
  5. Udo Benzenhöfer: Der gute Tod?
  6. Thomas Beddies: Der Kinderarzt und „Euthanasie“-Gutachter Ernst Wentzler.
  7. Klaus Pegler: Es geschah in Frohnau, Band 2, Alektor Verlag, Berlin 2006, S. 35.
  8. Ernst Klee: „Euthanasie“ im NS-Staat.

Bibliographie

  • Thomas Beddies, Heinz-Peter Schmiedebach: Der Pädiater Dr Ernst Wentzler und die Kinderklinik Frohnau. In: Berlin in Geschichte und Gegenwart, Jahrbuch des Landesarchivs Berlin, Berlin 2002, S. 137–157.
  • Klaus Pegler: Es geschah in Frohnau. Band 2, Alektor Verlag, Berlin 2006, (ISBN 978-3-88425-085-3).
  • Götz Aly: Die Belasteten. „Euthanasie“ 1939-1945. Eine Gesellschaftsgeschichte. Fischer, Frankfurt/Main 2013 (ISBN 978-3-10-000429-1)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Ernst Wentzler
Listen to this article