Fernando Cavenaghi - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Fernando Cavenaghi.

Fernando Cavenaghi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fernando Cavenaghi
Biographie
Nom Fernando Ezequiel Cavenaghi
Nationalité
Argentin
Naissance (37 ans)
Lieu General O'Brien (Argentine)
Taille 1,81 m (5 11)
Période pro. 20012016
Poste Attaquant
Pied fort Droit
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
2001-2004
River Plate
120 (71)[1]
2004-2007
Spartak Moscou
063 (17)
2007-2011
Girondins de Bordeaux
111 (47)
2010-2011
RCD Majorque
013 0(6)
2011
SC Internacional
012 0(2)
2011-2012
River Plate
038 (19)
2012-2013
Villarreal CF
019 0(4)
2013
CF Pachuca
027 0(8)
2014-2015
River Plate
054 (21)
2015-2016
APOEL Nicosie
026 (23)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2003
Argentine -20 ans
016 (12)[2]
2008
Argentine
004 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 11 décembre 2016

Fernando Ezequiel Cavenaghi, né le à General O'Brien (es) (Province de Buenos Aires) en Argentine, est un ancien footballeur international argentin. Il évolue au poste d'attaquant.

Carrière

En club

Fernando Cavenaghi est formé au CA River Plate, il fait ses débuts à l'âge de 16 ans, lors de la saison 2000-2001. Il remporte par trois fois le tournoi de clôture (Clausura) du championnat d'Argentine avec River, inscrivant 55 buts en 88 matches. Il est alors comparé au buteur Gabriel Batistuta, qui s'est également révélé sous les couleurs du club de Buenos Aires, et devient la cible de nombreux clubs étrangers. En 2004 il est transféré au Spartak Moscou mais s'adapte difficilement au championnat russe. Cavenaghi inscrit 12 buts en 51 matches disputés avec le Spartak.

En janvier 2007, il est recruté par les Girondins de Bordeaux. Cavenaghi peine à s'imposer dans l'équipe entraînée par Ricardo, qui compte dans ses rangs des joueurs offensifs tels Jean-Claude Darcheville et l'international marocain Marouane Chamakh. Entre janvier et juin 2007, il est seulement aligné à neuf reprises en Ligue 1 et inscrit deux buts[3]. Cavenaghi est remplaçant lors de la finale de la Coupe de la Ligue disputée en mars 2007 et remportée par les Girondins aux dépens de l'Olympique lyonnais[4].

Opéré d'une pubalgie en juillet 2007, qui lui vaut plusieurs semaines d'indisponibilité[5], Cavenaghi est toujours remplaçant au début de la saison 2007-2008. Malgré tout, il est régulièrement aligné en coupe UEFA par le nouvel entraîneur du club, Laurent Blanc. Dans cette compétition, il inscrit quatre buts en cinq matches[3]. Cavenaghi est titulaire lors de la rencontre de Ligue 1 entre Bordeaux et l'AJ Auxerre, disputée le 12 janvier 2008 au stade Jacques-Chaban-Delmas. L'Argentin inscrit un doublé dans ce match remporté par les Girondins sur le score de 4-1[6].

Par la suite, Cavenaghi est régulièrement aligné en championnat, il inscrit notamment des doublés face au FC Metz et à l'AS Monaco durant le mois de février, puis récidive contre Nancy et Caen. Au terme de la saison, il est le meilleur buteur des Girondins avec 15 réalisations en Ligue 1, devançant David Bellion et le milieu offensif brésilien Wendel[7],[8].

Il est prêté en août 2010 pour un an avec option d'achat de 3,5 millions d'euros au club espagnol du Real Majorque[9] mais il profite également de l'occasion pour prolonger son contrat avec les Girondins pour une saison ; son contrat avec Bordeaux est valable jusqu'en juin 2012[10].

En , il est prêté au club brésilien de l'Internacional Porto Alegre[11]. Fernando Cavenaghi s'est vu libéré de son contrat de prêt à sa demande le 23 juin 2011, il retourne ainsi en Gironde pour la saison 2011/2012

Le vendredi 15 juillet, il rompt à l'amiable son contrat avec les Girondins de Bordeaux et décide de retourner dans son club formateur de River Plate fraîchement relégué, pour l'aider à remonter en première division.

Cavenaghi réussit une saison complète en Nacional B. L'entraîneur de River, Matías Almeyda, lui donne le brassard et il marque à 19 reprises, ce qui fait de lui le troisième meilleur buteur de la saison. Il forme un duo d'attaque très performant avec David Trezeguet en deuxième partie de saison. Le club remonte en Primera Division, un an seulement après la relégation. Malgré cette remontée, Daniel Passarella et Almeyda décide de se séparer de Cavenaghi, pourtant capitaine de l'équipe et grand artisan de la remontée. Cavenaghi est donc libre de signer où il veut pour la saison 2012/2013[12].

De nombreux clubs se manifestent pour enrôler l'ancien girondin, notamment en Ligue 1 avec le Toulouse FC, le Stade rennais et l'AS Saint-Etienne. Cavenaghi rejoint finalement Villarreal CF, récemment relégué en Liga Adelante. Pour son premier match contre la Real Madrid Castilla, il signe un doublé pour ses nouvelles couleurs.

Fin janvier 2013, il résilie son contrat et signe aussitôt en faveur du club mexicain du CF Pachuca. Engagé jusqu'à la fin de l'année, il décide début novembre 2013 de ne pas prolonger avec son club et se retrouve libre de tout contrat[13],[14].

Début janvier 2014, il signe de nouveau à River Plate et remporte la Copa Libertadores en 2015[15],[16].

Fin décembre 2016, il met un terme a sa carrière à l'âge 33 ans. Il doit renoncer faute de propositions et d'une santé fragile.

En sélection nationale

En 2003, Fernando Cavenaghi fait partie de la sélection argentine qui remporte le championnat d'Amérique du sud des moins de 20 ans. Cavenaghi termine meilleur buteur du tournoi[17],[18]. Il est également sélectionné pour disputer la coupe du monde des moins de 20 ans. Éliminée en demi-finale par le Brésil, l'Argentine est battue par la Colombie lors du match pour la troisième place et se classe 4e[19]. L'attaquant inscrit quatre buts, dont deux sur penalty, et termine meilleur buteur de la compétition à égalité avec le Brésilien Dudu, l'Américain Eddie Johnson et le Japonais Daisuke Sakata[20].

En mars 2008, ses bonnes prestations avec les Girondins attirent l'attention de Alfio Basile, sélectionneur de l'équipe d'Argentine, qui doit faire face au forfait de plusieurs attaquants, dont Lionel Messi, Carlos Tévez. Il appelle Cavenaghi pour disputer un match amical en Égypte[21].

Palmarès

En club

En Équipe d'Argentine

Distinctions individuelles

Statistiques

Statistiques de Fernando Cavenaghi au 11 décembre 2016 [22]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Argentine
Total
Division M B M B M B C M B M B M B
2000-2001
River Plate
Primera división 5 1 - - - - CL 3 2 - - 8 3
2001-2002
River Plate
Primera división 23 17 - - - - CL 3 0 - - 26 17
2002-2003
River Plate
Primera división 33 21 - - - - CL+CS 8+2 3+0 - - 43 24
2003-2004
River Plate
Primera división 27 17 - - - - CL+CS 11+5 6+4 - - 43 27
Sous-total 88 56 - - - - - 32 15 - - 120 71
2004
Spartak Moscou
Premier-Liga 9 1 - - - - - - - - - 9 1
2005
Spartak Moscou
Premier-Liga 25 6 7 5 - - - - - - - 32 11
2006
Spartak Moscou
Premier-Liga 17 5 1 0 - - C1 4 0 - - 22 5
Sous-total 51 12 8 5 - - - 4 0 - - 63 17
2006-2007
Girondins de Bordeaux
Ligue 1 9 2 - - - - - - - - - 9 2
2007-2008
Girondins de Bordeaux
Ligue 1 23 15 5 2 - - C3 7 6 3 0 38 23
2008-2009
Girondins de Bordeaux
Ligue 1 29 13 2 1 1 0 C1+C3 3+2 0+1 1 0 38 15
2009-2010
Girondins de Bordeaux
Ligue 1 20 3 4 3 1 1 C1 3 0 - - 28 7
2010-2011
Girondins de Bordeaux
Ligue 1 2 0 0 0 - - - - - - - 2 0
2010-2011
RCD Majorque (prêt)
Liga BBVA 11 2 2 4 - - - - - - - 13 6
2011
SC Internacional (prêt)
Série A+Gaucho 2+6 1+1 - - - - CL 4 0 - - 12 2
Sous-total 102 37 13 10 2 1 - 19 7 4 0 140 55
2011-2012
River Plate
Primera B 37 19 1 0 - - - - - - - 38 19
2012-2013
Villarreal CF
Liga Adelante 18 4 1 0 - - - - - - - 19 4
Sous-total 55 23 2 0 - - - - - - - 57 23
2012-2013
CF Pachuca
Liga MX 10 2 3 3 - - - - - - - 13 5
2013-2014
CF Pachuca
Liga MX 11 2 3 1 - - - - - - - 14 3
Sous-total 21 4 6 4 - - - - - - - 27 8
2013-2014
River Plate
Primera división 20 8 1 0 - - - - - - - 21 8
2014-2015
River Plate
Primera división 21 13 1 0 1 0 CL+CS+RC 6+3+1 0 - - 33 13
Sous-total 41 21 2 0 1 0 - 10 0 - - 54 21
2015-2016
APOEL Nicosie
Marfin Laiki League 18 19 3 2 - - C3 5 2 - - 26 23
Sous-total 18 19 3 2 - - - 5 2 - - 26 23
Total sur la carrière 376 172 34 21 3 1 - 70 24 4 0 487 218

Références

  1. Fiche de Cavenaghi
  2. (en) « Fiche de Fernando Cavenaghi », sur fifa.com
  3. a et b FIFA, « El Torito" de retour dans l’arène », sur http://fr.fifa.com/, (consulté le 17 mars 2010)
  4. Finale de la coupe de la Ligue 2006-2007 sur le site de la Ligue de football professionnel,
  5. « Bordeaux: Cavenaghi, opéré d'une pubalgie, absent 6 à 8 semaines », FIFA,
  6. Bordeaux-Auxerre sur le site de la Ligue de football professionnel,
  7. Girondins de Bordeaux, « Fernando Cavenaghi », sur http://www.girondins.com/cms/infos/categorie.jsp?id=c_5010 (consulté le 17 mars 2010)
  8. Meilleurs buteurs des Girondins - saison 2007-2008 sur le site de la Ligue de football professionnel
  9. (es) « Cavenaghi: “Vengo a cumplir mi sueño de jugar en la liga española” », sur www.rcdmallorca.es (consulté le 26 août 2010)
  10. « Cavenaghi – Prêté à Majorque », sur www.girondins.com (consulté le 26 août 2010).
  11. Cavenaghi prêté à l'Internacional L'Équipe, 31 janvier 2011
  12. Fin de contrat à River Plate
  13. Cavenaghi ne prolonge pas
  14. Cavenaghi est libre
  15. (es) « Cavenaghi dio el sí y vuelve a River », sur com.ar, Diario Popular, (consulté le 28 septembre 2020).
  16. (es) « Cavenaghi anunció que deja River tras la conquista de la Copa Libertadores », El Mundo Deportivo,‎ (lire en ligne, consulté le 28 septembre 2020).
  17. (en) South American U-20 Championship 2003 - Matches sur le site de la confédération sud-américaine de football
  18. (en) South American U-20 Championship 2003 - Statistics sur le site de la confédération sud-américaine de football
  19. « La Colombie sur la troisième marche », FIFA,
  20. Meilleurs buteurs de la Coupe du monde U-20 2003 sur le site de la FIFA
  21. « Cavenaghi, sélectionné avec l'Argentine, s'en doutait », FIFA,
  22. « Fiche de Fernando Cavenaghi », sur footballdatabase.eu

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Fernando Cavenaghi
Listen to this article