Florence Lawrence - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Florence Lawrence.

Florence Lawrence

Florence Lawrence
Florence Lawrence vers 1908.
Naissance
Hamilton (Ontario)
Canada
Nationalité
Canadienne
Américaine
Décès (à 52 ans)
Beverly Hills (Californie)
États-Unis
Profession Actrice

Florence Lawrence est une actrice canadienne, née le à Hamilton, Canada et morte le [1] à Beverly Hills[2], Los Angeles (États-Unis)[3]. Elle a joué dans presque 300 films et est souvent considérée comme « la première star de cinéma ».

Biographie

Jeunesse

Florence Annie Bridgwood naît à Hamilton, dans l’Ontario. Elle est la plus jeune des trois enfants de George Bridgwood et de Charlotte Bridgwood (née Dunn), comédienne de vaudeville[4]. Sa mère était arrivée aux États-Unis via le Canada lors de la grande famine en Irlande[4]. Sous le nom de scène de Lotta Lawrence, elle est la comédienne principale et la directrice de la Lawrence Dramatic Company[4].

Florence fait ses débuts sur scène à trois ans, lorsqu’elle intervient dans un numéro de chant et de danse avec sa mère ; plus tard, elle joue dans des pièces de théâtre, toujours avec sa compagnie[4]. À six ans, elle est déjà connue comme « Baby Flo, l’enfant prodige »[5].

Le 18 février 1898, George Bridgwood meurt d’un accident domestique à Hamilton ; il était séparé de Charlotte depuis 1890[4]. Charlotte et Florence Bridgwood rejoignent alors Ann Dunn, la mère de Charlotte, à Buffalo. Charlotte décide d’inscrire Florence à l’école, et d’arrêter de faire se produire ses enfants sur scène[4]. Après la fin de ses études, Florence rejoint à nouveau la compagnie théâtrale de sa mère, qui est dissoute peu après. Les deux femmes déménagent pour New York vers 1906[4].

Carrière

Dès 1907, elle tourne pour la Vitagraph Company of America, puis en 1908 pour l'American Mutoscope and Biograph Company, où elle tourne pas moins de deux films par semaine pour le réalisateur D. W. Griffith[6]. Surnommée la Biograph Girl, elle touche un salaire de 1000 US$ par semaine[6]. Griffith en fait notamment la vedette d'une courte mais populaire série de comédies : la famille Jones (sous le nom de Madame Jones)[7].

Elle s'est mariée trois fois, sans jamais avoir d'enfants : d'abord avec le réalisateur Harry Solter (du à la mort de celui-ci le ), puis avec un vendeur automobile, Charles Bryne Woodring (du jusqu'en 1932), et enfin avec Henry Bolton, un alcoolique qui la battait (du à )[2].

En 1909, elle joue dans les films réalisés par son premier mari, pour l'Independent Moving Picture Company (IMP), puis en 1911 pour la Lubin Manufacturing Company, créée par Siegmund Lubin.

En 1912, elle crée, avec son premier mari, la Victor Film Company[8] qui débute avec le film In Swift Waters.

Tombe de Florence Lawrence au Hollywood Forever Cemetery.
Tombe de Florence Lawrence au Hollywood Forever Cemetery.

Après son premier mariage, elle a moins de succès. En 1936, les scènes qu'elle joue dans Hollywood Boulevard sont coupées. Minée par la maladie (probablement une splénomégalie myéloïde), elle se suicide en avalant un insecticide[2],[9] et du sirop pour la toux le 28 décembre 1938.

Elle est inhumée au Hollywood Forever Cemetery.

Filmographie

  • Légende des compagnies de production[10] :
V = Vitagraph Company of America
B = American Mutoscope and Biograph Company
E = Edison Manufacturing Company
I = Independent Moving Pictures Company of America
L = Lubin Manufacturing Company
VFC = Victor Film Company
K = Kinemacolor Company
U = Universal Film Manufacturing Company
N = Nestor Film Company
PAR = Paramount Pictures

Années 1900

Années 1910

Années 1920 et 1930

Notes et références

  1. à 52 ans
  2. a b et c (fr) Biographie de Florence Lawrence, consulté le .
  3. (en) Biographie de Florence Lawrence sur Northernstars.ca (consultée le 1er août 2009).
  4. a b c d e f et g (en) Kelly R. Brown, Florence Lawrence, the Biograph Girl : America's First Movie Star, McFarland, , 230 p. (ISBN 0-7864-3089-3, lire en ligne), p. 2-7
  5. (en) « The Reading Eagle - "Former Film Star Dies: Florence Lawrence, Who Is Known as 'Biograph Girl', Takes Poison" », sur news.google.com, (consulté le )
  6. a et b Jean Mitry, Histoire du cinéma: 1895-1914 - 1967 - p. 334 - (ISBN 2711302555)
  7. Georges Sadoul, Histoire générale du cinéma, t.2 : Les pionniers du cinéma - 1948 - p. 521
  8. (en) Anthony Slide, The American film industry: a historical dictionary, Greenwood Press, 1986 - p. 370 - (ISBN 0313246939).
  9. François de Negroni, Corinne Moncel, Le suicidologe : dictionnaire des suicidés célèbres - 1997 - p. 281 - (ISBN 2827004577).
  10. (en) Filmographie sur l'Internet Movie Database - Consulté le .
  11. Encyclopédie alpha du cinéma - 1976 - p. 100 - (ISBN 2827004569)
  12. André Gaudreault, American cinema, 1890-1909: themes and variations - Rutgers University Press, 2009 - p. 191 - (ISBN 0813544432)
  13. (en) The Red Girl sur Silentera.
  14. Producers Pictures
  15. a et b Ben Wilson Productions
  16. Warner Bros. Pictures
  17. Fox Film Corporation
  18. First National Pictures
  19. Victor Adamson Productions
  20. Allied Pictures Corporation
  21. Mary Pickford Company
  22. Pickford-Lasky
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Florence Lawrence
Listen to this article