Forbidden Stories - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Forbidden Stories.

Forbidden Stories

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Forbidden Stories
(en) They silenced the journalists. They won't silence the stories.Voir et modifier les données sur Wikidata
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Organisation
Site web

Forbidden Stories, en français Histoires interdites, est un site internet et une plateforme de l'association de journalistes Freedom Voices Network, créé en par Laurent Richard et soutenu par Reporters sans frontières. Il vise à proposer aux journalistes menacés de mettre à l’abri leurs informations, et à poursuivre le travail de journalistes menacés, emprisonnés ou assassinés.

Histoire

La plateforme est créée en 2017 par Laurent Richard, journaliste et rédacteur en chef de l'agence Premières Lignes. Elle est portée par l'association de journalistes Freedom Voices Network, et est soutenue par Reporters Sans Frontières[1].

Forbidden Stories est un « projet à but non lucratif », qui dépend du soutien financier d’organismes philanthropiques et de dons[2].

Le site propose aux journalistes de protéger leurs informations sur un système sécurisé, dans un contexte mondial de menaces importantes : depuis 2007, plus de 700 journalistes sont morts dans l’exercice de leurs fonctions. Si le journaliste est emprisonné ou tué, l'enquête peut être vérifiée et poursuivie par les confrères du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), dont 96 médias sont membres, et qui est partenaire de Forbidden stories. Selon Laurent Richard, le site est « une arme de dissuasion contre les commanditaires de ces crimes »[3].

Projet Daphne

Les enquêteurs du projet Daphne, du réseau Forbidden Stories, poursuivent l'enquête de Daphne Caruana Galizia, journaliste maltaise assassinée en 2017. La journaliste assassinée avait dénoncé les liens de Christian Kälin et Joseph Muscat, premier ministre de Malte. Christian Kälin vendait la nationalité maltaise à des personnes fortunées[4].

Green Blood

En 2019, trente médias dont Le Monde, le Guardian et la Süddeutsche Zeitung s'associent à Forbidden stories pour mener l'enquête « Green Blood »  (« sang vert ») sur les pratiques opaques des entreprises du secteur minier en Tanzanie, au Guatemala et en Inde[5].

Récompenses

Forbidden Stories reçoit le grand prix des Assises du journalisme de Tours en 2018[2], et le Prix spécial de l'European Press Prize en 2019[6].

Notes et références

  1. Sonia Devillers, « Forbidden Stories : une plateforme pour protéger les journalistes menacés », sur www.franceinter.fr, (consulté le 19 juin 2019)
  2. a et b Aude Carasco, « « Forbidden stories » poursuit les enquêtes entravées », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 19 juin 2019)
  3. Frédéric Saliba, « Forbidden Stories, le site qui sauvegarde l’information des journalistes », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 19 juin 2019)
  4. Jean-Baptiste Chastand, « « Projet Daphne » : profession, vendeur de passeports », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 19 juin 2019)
  5. « L’enquête « Green Blood » menée par 30 médias avec « Forbidden Stories » », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 19 juin 2019)
  6. Stéphane Horel, « L’European Press Prize pour « The Guardian », « Bellingcat » et le projet « Forbidden Stories » », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 19 juin 2019)

Lien externe

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Forbidden Stories
Listen to this article