Francisco Arrué - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Francisco Arrué.

Francisco Arrué

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Francisco Arrué
Biographie
Nom Francisco Esteban Arrué Pardo
Nationalité
Chilien
Naissance (43 ans)
Lieu São Paulo (Brésil)
Taille 1,70 m (5 7)[1]
Poste Milieu
Parcours junior
Années Club
1987-1994
Colo-Colo
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1994-1999
Colo-Colo
2000
Santiago Morning
2001
Universidad Católica
2002
FC Lucerne
2003-2004
CD Leganés
2004
CF Puebla
2005-2006
Universidad Católica
2007
Universidad de Chile
2008
Atlético Nacional
2009-2010
Universidad de Concepción
2011
Santiago Morning
2012
Deportes La Serena
2013-2015
CD Huachipato
2016
Coquimbo Unido
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2000
Chili olympique
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Francisco Esteban Arrué Pardo est un footballeur chilien né le à São Paulo. Il évoluait au poste de milieu de terrain.

Biographie

En club

Francisco Arrué évolue dans cinq pays différents : au Chili, en Suisse, en Espagne, au Mexique, et en Colombie[1].

Au cours de son passage en Europe, il joue 26 matchs en première division suisse, marquant 10 buts[2], et 25 matches en deuxième division espagnole[3].

Il dispute également 16 matchs en Copa Libertadores (trois buts), et 15 matchs en Copa Sudamericana (un but)[2]. En Copa Libertadores, il inscrit le un doublé avec l'Universidad Católica, contre le club brésilien des Corinthians (défaite 2-3)[4]. Il atteint avec cette même équipe les demi-finales de la Copa Sudamericana en 2005, en étant battu par le club argentin de Boca Juniors[5].

En équipe nationale

Il est médaillé de bronze lors des Jeux olympiques d'été de 2000. Lors du tournoi olympique organisé en Australie, il joue trois matchs[6].

Carrière

Palmarès

Avec Colo-Colo :

Avec Universidad Católica :

Avec Universidad de Concepción :

Avec le Chili :

Références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Francisco Arrué
Listen to this article