Gare d'Olen - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Gare d'Olen.

Gare d'Olen

Olen

Le bâtiment de la gare, avant sa restauration.
Localisation
Pays Belgique
Commune Olen
Coordonnées géographiques 51° 10′ 27″ nord, 4° 54′ 08″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire Infrabel
Exploitant SNCB
Code UIC 88324582
Services InterCity (IC)
Suburbain (S)
Heure de pointe (P)
Touristique (ICT)
Caractéristiques
Ligne(s) ligne 15, d'Anvers à Hasselt
ligne 19, de Mol à Budel (Pays-Bas)
Voies 2 (+3 voies de garage)
Quais 2 (latéraux)
Historique
Mise en service
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Géolocalisation sur la carte : Province d'Anvers

La gare d'Olen (en néerlandais : station Olen) est une gare ferroviaire belge de la ligne 15, d'Anvers à Hasselt située sur la commune d’Olen, dans la province d'Anvers en Région flamande.

C’est un point d'arrêt non gardé (PANG) à accès libre de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains InterCity (IC), Suburbains (S33), d’Heure de pointe (P) et Touristiques (ICT) (durant les vacances d'été).

Situation ferroviaire

Histoire

Bar aménagé dans la gare.
Bar aménagé dans la gare.

Service des voyageurs

Accueil

Halte SNCB, c’est un point d’arrêt non géré (PANG) à entrée libre. L'achat des billets s'effectue par un automate de vente[1]. et la traversée des voies s’effectue par le passage à niveau.

Desserte

Olen est desservie par des trains InterCity (IC), Suburbains (S33), d'Heure de pointe (P) et Touristiques (ICT) de la SNCB circulant sur la ligne commerciale 15 : Anvers - Lierre - Mol - Hasselt (voir brochure SNCB de la ligne 15[2]).

Semaine

La desserte est constituée :

Week-end et fériés

La seule desserte régulière est constituée par les trains IC-10, circulant comme en semaine.

  • Le dimanche, en fin d'après-midi, il existe deux trains P reliant Hamont ou Mol à Sint-Joris-Weert, près de Louvain. Ils ne circulent pas pendant les congés.

Vacances

Durant les vacances d'été, un train ICT relie, en semaine comme le week-end, Neerpelt à Blankenberge, le matin, et effectue le trajet inverse en fin d'après-midi. Il permet également d'atteindre Malines, Termonde, Gand et Bruges.

Intermodalité

Patrimoine ferroviaire

Construit par le Grand Central belge, le bâtiment de la gare, datant de 1878, est listé au patrimoine architectural de Flandre[3]. Il identique à celui de la gare de Lommel (démoli dans les années 1970) et de la même famille que les gares, plus grandes, de Neerpelt (classé comme monument), Mol (démolie) et Geel.

Ce bâtiment est dû à la compagnie du Grand Central Belge qui mit au point un modèle de gare standard. Au moins 15 de ces gares furent construites, notamment à Neerpelt, Hamont ou encore Jamioulx et Ham-sur-Heure.

Il s'agit d'un long bâtiment sans étage comprenant entre 8 et 26 travées selon les besoins (la gare d'Olen en comporte 8)[4] sous bâtière longitudinale qui se verra parfois gratifié d'un second étage de trois travées sous toiture à croupes servant de logement de fonction (c'est le cas à Olen, qui reçoit une partie à étage en 1901-1902[3]).

Le pignon est recouvert de rampants de pierre et il existe des motifs en ferronnerie sur les crossettes et le pinacle ainsi qu’un oculus largement dimensionné et entouré de pierre surplombe un bandeau de pierre sous lequel se prolonge le fronton des parois longitudinales. Ce fronton est décoré d'une frise en briques munie d'arceaux et chaque travée des parois longitudinales est bordée par un lésène de brique aux motif de bande lombarde caractéristique du Grand Central Belge. Un cordon de pierre court au niveau des seuils des fenêtres du rez-de-chaussée. Les arcs bombés des ouvertures (qui étaient toutes des portes à l'origine sauf au niveau du logement de fonction qui se trouve à une extrémité) sont surmontés d'une clé en pierre et il existe des pilastres d'angle en brique à bossages de pierre[4].

Depuis la fermeture des guichets et de la salle d'attente, un café et un buraliste occupent le rez-de-chaussée du bâtiment, dont la façade a été rafraîchie dans les années 2010[5].

Notes et références

  1. « SNCB - Olen », sur www.belgianrail.be (consulté le 7 mars 2021).
  2. « Brochures de ligne », sur www.belgiantrain.be (consulté le 19 juin 2021).
  3. a et b (nl) « Station Olen | Inventaris Onroerend Erfgoed », sur inventaris.onroerenderfgoed.be (consulté le 6 août 2019)
  4. a et b Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome I : 1835 - 1914, Turnhout, Brepols, , p. 162
  5. « Les gares belges d'autrefois. Station Olen / La gare de Olen. Guy Demeulder. », sur www.garesbelges.be (consulté le 6 août 2019)

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Anvers-Central Herentals IC Geel Hamont
ou Hasselt
Anvers-Central Herentals S
(en semaine)
Geel Mol
Bruxelles-Midi Herentals P
(en semaine)
Geel Mol
ou Neerpelt
Sint-Joris-Weert Herentals P
(week-ends et fériés)
Geel Mol
ou Hamont
Blankenberge Herentals ICT
(saisonnier : l'été)
Geel Neerpelt
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Gare d'Olen
Listen to this article