Gare de Court-Saint-Étienne - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Gare de Court-Saint-Étienne.

Gare de Court-Saint-Étienne

Court-Saint-Étienne

Voies et quais de la halte en hiver.
Localisation
Pays Belgique
Commune Court-Saint-Étienne
Adresse Rue du Werchai
1490 Court-St.-Étienne
Coordonnées géographiques 50° 38′ 45″ nord, 4° 33′ 56″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCB
Exploitant SNCB
Code UIC 88118257
Services Suburbain (S61)
Touristique (ICT)
Caractéristiques
Ligne(s) 140 Ottignies - Marcinelle
141 Court-Saint-Étienne - Manage
Voies 2
Quais 2
Historique
Mise en service
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Géolocalisation sur la carte : Brabant wallon

La gare de Court-Saint-Étienne est une gare ferroviaire belge de la ligne 140 d'Ottignies à Marcinelle, située sur le territoire de la commune de Court-Saint-Étienne dans la province du Brabant wallon.

Elle est mise en service en 1855 par le Chemin de fer de Charleroi à Louvain.

C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains du réseau suburbain de Charleroi (ligne S61).

Situation ferroviaire

La gare de Court-Saint-Étienne est située au point kilométrique (PK) 3,00 de la ligne 140 d'Ottignies à Marcinelle, entre les gares de Céroux-Mousty et de Faux.

Ancienne gare de bifurcation, elle était également l'aboutissement de la ligne 141 de Manage à Court-Saint-Étienne partiellement fermée.

Histoire

La station de Court-Saint-Étienne est mise en service le par la Compagnie du Chemin de fer de Charleroi à Louvain, futur Chemin de fer de l'est-belge avant de devenir une part du Grand Central Belge, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section d'Ottignies à Court-Saint-Étienne[1] de sa ligne entre Louvain et Charleroi. Ce même jour elle devient également un terminus de la ligne de Manage à Court-Saint-Étienne, dont la dernière section depuis Genappe est mise en service par la S.A. des Chemins de Fer Belges de la Jonction de l'Est[2]. Cette dernière compagnie exploitait par ailleurs en commun la ligne de la Compagnie de Charleroi-Louvain jusque Wavre.

La section suivante, de la ligne d'Ottignies, de Court-Saint-Étienne à Charleroi-Ouest est ouverte le [1].

Le premier bâtiment de la gare

La compagnie Charleroi-Louvain construit des bâtiments identiques à Gastuche, Court-Saint-Étienne, Limal et La Roche. Ils étaient vraisemblablement symétriques avant d'être agrandis avec un corps central de deux niveaux à trois travées sous bâtière encadré par deux ailes à un niveau de deux travées sous bâtière. Leur style était caractéristique avec une construction en briques, un large oculus à chaque pignon pour toutes les ailes, des pilastres d'angle, des corniches à denticules et chaque percement surmonté d'un larmier en brique qui se prolonge sur tout le bâtiment par un cordon[3].

La gare de Court-Saint-Étienne a par la suite été agrandie avec deux travées supplémentaires à chaque aile et un avant-corps côté ville.

La gare de 1926

L'ancien bâtiment voyageurs près de l'entrée de la halte.
L'ancien bâtiment voyageurs près de l'entrée de la halte.

L'actuel bâtiment voyageurs de Court-Saint-Étienne est un bâtiment érigé en 1926 après que la gare antérieure, située du côté Ottignies de la rue de Wisterzée, et bâtie entre les voies des lignes 140 et 141 fut démolie en 1925. Ces travaux sont conjoints aux rapprochement des deux voies de chemin de fer dont les deux passages à niveau coupaient la rue vers le centre du village.

Il s’agit d’une vaste gare due à l’architecte Paul Nouille qui y réalisa un édifice au style traditionnel d’une quinzaine de travées sous bâtière longitudinale avec, près du centre, un ressaut sous bâtière transversale. Elle est décorée de lucarnes passantes, de lucarnes rampantes et est intégralement construite en briques avec des une majorité de fenêtres à arc en plein cintre et des portails surmontés de petits toits pour les entrées[4].

Le petit bâtiment adjacent à la gare et qui abritait les vespasiennes a été transformé en un centre de service informatique.

Depuis la suppression de la ligne 141, dite ligne de la Sucrerie (vers Genappe-Nivelles), l'accès au quai vers Ottignies a été aménagé pour dispenser du passage souterrain.

Depuis avril 2015, le bâtiment est investi par la Coopérative à finalité sociale Quatre Quarts[5],[6].

Service des voyageurs

Accueil

Halte SNCB, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre. Elle est équipée d'un automate pour l'achat de titres de transport[7].

Desserte

Court-Saint-Étienne est desservie par des trains Suburbains (S61), Heure de pointe (P) et Touristiques (ICT) de la SNCB qui effectuent des missions sur la ligne 140 (Charleroi-Sud - Ottignies)[8].

En semaine, la desserte comprend :

  • des trains S61 entre Namur ou Jambes et Ottignies via Charleroi-Sud (toutes les heures) ; trois trains par jour sont prolongés vers Wavre ou Basse-Wavre ;
  • trois trains S61 supplémentaires entre Charleroi-Sud et Ottignies (le matin) ;
  • trois trains S61 supplémentaires entre Ottignies et Charleroi-Sud (en fin d’après-midi).

Les week-ends et jours fériés, la desserte est constituée de trains S61 entre Namur et Ottignies via Charleroi-Sud (toutes les deux heures).

Durant les congés, un unique train ICT relie Charleroi-Sud à Bierges-Walibi et Wavre, le matin, avec trajet retour le soir.

Intermodalité

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[7].

Patrimoine ferroviaire

L'ancien bâtiment voyageurs construit en 1926 est fermé au service voyageurs en 2005. Il a ensuite été occupé occasionnellement pour des activités d'associations locales. Il est loué depuis 2015 à la Coopérative citoyenne et culturelle à finalité sociale, Quatre Quarts.[réf. nécessaire]

Notes et références

  1. a et b Derrider, « 140 Charleroi Sud - Ottignies » (consulté le 6 février 2016).
  2. Derrider, « 141 Manage - Court St Étienne » (consulté le 6 février 2016).
  3. Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome I : 1835 - 1914, Turnhout, Brepols, , p. 149-151
  4. Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome II : 1914 - 2003, Turnhout, Brepols, , p. 76-77
  5. « Quatre Quarts – Coopérative citoyenne à Court-Saint-Etienne », sur quatrequarts.coop (consulté le 14 mai 2019)
  6. « Quatre quarts: retisser du lien social dans l'ancienne gare de Court-St-Etienne », RTBF Info,‎ (lire en ligne, consulté le 27 mai 2017)
  7. a et b « Court-Saint-Étienne », sur SNCB (consulté le 6 février 2016).
  8. « Brochures de ligne », sur www.belgiantrain.be, (consulté le 12 octobre 2020).

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Lien externe


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Wavre Céroux-Mousty ICT
(week-ends et vacances)
Faux Charleroi-Sud
Ottignies
ou Wavre
ou Basse-Wavre
Céroux-Mousty S
(en semaine)
Faux Namur
ou Jambes
ou Charleroi-Sud
Ottignies Céroux-Mousty S
(week-ends et fériés)
Faux Namur
ou Charleroi-Sud
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Gare de Court-Saint-Étienne
Listen to this article