Gare de Fribourg - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Gare de Fribourg.

Gare de Fribourg

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2013). Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ?

Fribourg

La gare, en .
Localisation
Pays Suisse
Commune Fribourg
Adresse Avenue de la Gare
Coordonnées géographiques 46° 48′ 10″ nord, 7° 09′ 04″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire CFF Immobilier
Exploitant CFF, TPF, BLS
Code UIC 85041004
Catégories IC, IR, RE, RER et S-Bahn
Caractéristiques
Ligne(s) Ligne Fribourg - Anet
Ligne de la Broye transversale
Ligne Lausanne – Berne
Voies 5
Quais 25
Altitude 627 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Trains grandes lignes CFF
S-Bahn BLS
Réseau Express Régional CFF et TPF
Bus TPF
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Géolocalisation sur la carte : canton de Fribourg
Géolocalisation sur la carte : Fribourg (ville suisse)

La gare de Fribourg est une gare ferroviaire et routière située à Fribourg, en Suisse.

Histoire

Peinture murale de Louis Vonlanthen située dans le hall d'entrée de la gare de Fribourg montrant la région de la Gruyère et le château de Gruyères.
Peinture murale de Louis Vonlanthen située dans le hall d'entrée de la gare de Fribourg montrant la région de la Gruyère et le château de Gruyères.

Dès 1848, le Conseil d'État fribourgeois, conscient de l'enjeu que représente une ligne ferroviaire reliant Fribourg au reste de la Suisse, réagit au projet de ligne Lausanne - Yverdon - Payerne - Morat - Berne, lancé par les frères Pereire, en trouvant une entreprise prête à investir dans une ligne fribourgeoise. Julien Schaller, conseiller d'État et conseiller national, réussi à convaincre grâce à des arguments militaires. En effet, avec une voie ferrée déjà présente au pied du Jura, il est préférable de prévoir une seconde ligne plus éloignée de la frontière[1].

La ligne Berne - Fribourg fut inaugurée le 20 août 1862, et celle de Lausanne - Fribourg, le 2 septembre de la même année par la Société des chemins de Fer Ouest-Suisse[2]. À cette époque, une simple baraque en bois faisait office de gare. Un premier bâtiment la remplace en 1872-1873, lors de sa construction, confiée à l'architecte Adolphe Fraisse. Dès 1905, les autorités désirent une nouvelle gare, laquelle verra le jour à quelques mètres de la première en 1928.

Le 7 septembre 2007, l'ancienne gare de 1872, est devenue un centre culturel, réunissant un café, une salle de spectacles et deux festivals, pour la somme de 4.5 millions de francs[3]. Classé monument historique, le bâtiment abrite le Nouveau Monde et sa salle de spectacles, le Festival international de films de Fribourg et le Belluard Bollwerk International.

Le 11 décembre 2011, RER (S-Bahn) de Fribourg est mis en service par les CFF, le BLS et les TPF[4]. En 2012, afin de refléter le caractère bilingue de la ville et du canton de Fribourg, la gare inaugure des panneaux dans ses deux langues officielles: « Fribourg/Freiburg »[5].

La ville de Fribourg lance un concours architectural en vue de réaménager la place de la gare. Le projet choisi en 2016 verra l'intégration de la fontaine Jean Tinguely et sera réalisé entre 2020 et 2022[6].

Du et pour une durée de quatre ans, des travaux sont entrepris pour une somme avoisinant les 110 millions de francs, afin d'augmenter les capacités de la gare, faciliter les accès aux personnes handicapées, renouveler les installations ferroviaires et créer un nouveau passage sous-voies[7].

Situation

La gare de Fribourg/Freiburg est située en plein centre-ville de Fribourg. Il est possible d'y accéder en train grâce aux connexions grandes lignes, aux trains régionaux ainsi qu'aux diverses lignes de bus. Il est aussi possible d'y accéder en voiture et de s'y parquer. Fribourg est la gare intermédiaire entre Berne et Lausanne et fait correspondance avec les diverses lignes régionales.

Liaisons

Liaisons ferroviaires

Voies ferrées en gare de Fribourg/Freiburg.
Voies ferrées en gare de Fribourg/Freiburg.
S1 Bern (BLS)[8]
Fribourg/Freiburg - Berne - Thun
S20/S21 Neuchâtel/Ins (TPF)[8]
Fribourg/Freiburg - Murten/Morat - Ins - Neuchâtel
Fribourg/Freiburg - Murten/Morat - Ins
S30 Yverdon-les-Bains (CFF)[8]
Fribourg/Freiburg - Payerne - Estavayer-le-Lac - Yverdon-les-Bains
S40 Romont (CFF)[8]
Fribourg/Freiburg - Romont

Liaisons urbaines

  • 1 Granges-Paccot, Portes-de-Fribourg - Marly, Gérine
  • 2 Fribourg, Schoenberg Dunant - Villars-sur-Glâne, Les Dailles
  • 3 Givisiez, Jura Mon carmel - Fribourg, Pérolles Charmettes
  • 4 Gare de Fribourg - Fribourg, Auge Sous-Pont
  • 5 Fribourg, Torry Bonnefontaine - Nuitonie / Villars-sur-Glâne, Gare
  • 6 Fribourg, Guintzet - Fribourg, Windig / Fribourg, Musy 4
  • 7 Gare de Fribourg - Fribourg, Cliniques Villa-Beau-Site
  • 8 Gare de Fribourg - Chésopelloz, Champ-Montant
  • 9 Fribourg, Pérolles Charmettes - Givisiez, La Faye
  • 11 Gare de Fribourg - Rosé, Gare

Liaisons régionales

Liaisons nocturnes

Commerces et services

La gare de Fribourg/Freiburg comprend les commerces et services suivants[9] :

Voir aussi

Notes et références

  1. Dominique Meylan, « Une lutte intense pour gagner le rail », La Gruyère,‎ (lire en ligne)
  2. Gazette de Lausanne, le 6 septembre 1862
  3. Le Temps, 12 juillet 2011
  4. « RER Fribourg I Freiburg, c’est parti ! », sur TPF.ch,
  5. Wieke Chanez, Ville de Fribourg, « Inauguration officielle des panneaux bilingues dans les gares de Fribourg et Morat », Communiqué de presse [PDF], sur ville-fribourg.ch,
  6. ATS, « La Place de la Gare va changer de visage », La Liberté,‎ (lire en ligne)
  7. La Liberté, 27 février 2021
  8. a b c et d Site de la gare
  9. « Gare de Fribourg/Freiburg », sur https://www.sbb.ch

Articles connexes

Lien externe

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Gare de Fribourg
Listen to this article