Gare de Genève-La Praille - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Gare de Genève-La Praille.

Gare de Genève-La Praille

Genève-La Praille

Wagons marchandises en gare de La Praille.
Localisation
Pays
Suisse
Commune Lancy, Carouge
Adresse route des Jeunes 16B
1227 Carouge
Coordonnées géographiques 46° 10′ 56″ nord, 6° 07′ 34″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire CFF
Exploitant CFF Infrastructure
Services Marchandises
Altitude 384 m
Historique
Mise en service 1949
Géolocalisation sur la carte : canton de Genève
Géolocalisation sur la carte : Genève
Géolocalisation sur la carte : Suisse

La gare de Genève-La Praille est une gare genevoise située sur le quartier de La Praille, utilisée comme gare de triage et gare marchandises. Elle est également ouverte au trafic voyageurs depuis le , avec le point d'arrêt de Lancy-Pont-Rouge.

Situation ferroviaire

La gare de La Praille est reliée aux lignes ferroviaires suivantes :

Histoire

La gare de La Praille a été mise en service le . Dix ans plus tard, le , les trains français purent entrer dans la gare, à la suite de la mise en service des voies électrifiées en 1500 V =. L'électrification va être modifiée comme pour la ligne Bellegarde-Genève en 25 000 V ~ en 2016-2017. La nouvelle gare de La Praille a été inaugurée le et marque le transfert de tout le trafic des marchandises de Cornavin (gare voyageurs de Genève) à la Praille, hormis les colis express. Placée à la jonction des réseaux CFF et SNCF, la gare de La Praille règle le trafic international d'importation, d'exportation et le transit par Genève.

Les voies d'accès de la gare sont constituées de deux simples voies, l'une en direction de Cornavin vers la Suisse, l'autre en direction de Vernier-Meyrin vers la France. Ces deux voies ont un tracé commun par le tunnel de la Bâtie (percement du tunnel le ) et le viaduc de la Jonction, puis divergent au Nant Cayla. Elles sont électrifiées différemment selon les systèmes de traction CFF et SNCF. À cet effet, la gare comprend deux groupes d'installations distinctes, à savoir :

  • le triage pour le réception, le tri, la formation et l'expédition des trains ;
  • la gare aux marchandises locale pour le trafic par wagon complets et le trafic de détail en grande et petite vitesse.

La gare couvre une superficie d'environ 43 hectares. Deux importants embranchements ferroviaires lui sont directement raccordés. Ce sont au sud, l'abattoir de la ville de Genève et au nord, le Port franc de Genève.

Divers projets sont en gestation sur ce site (CEVA, Pont-Rouge), une partie (62 572 m2) de la parcelle a été vendue au mois de à la fondation pour la promotion du logement bon marché et de l'habitat coopératif (FPLC).

Service des voyageurs

La Praille est principalement une gare marchandise et de triage, quelques exceptions ont permis d’accueillir la fête fédérale de gymnastique en 1978, avec des trains voyageurs pour les sportifs. Depuis la création du stade de Genève (en 2003), quelques navettes en provenance de Cornavin sont organisées (rarement).

Service des marchandises

Depuis 1968, le trafic de détail est acheminé à La Praille par des courses (wagons navettes entre différentes gares de suisses et étrangères) en PV (petite vitesse) et GV (grande vitesse). Ces wagons sont déchargés par des brigades (employés CFF) de 4h00 à 22h00. La marchandise était stockée dans les halles aux marchandises d'une surface globale d'environ 25 816 m2. Cette marchandise pouvait être retirée directement ou livrée par le camionneur officiel Sauvin Schmidt.

Notes et références

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Gare de Genève-La Praille
Listen to this article