Gare de Marchienne-au-Pont - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Gare de Marchienne-au-Pont.

Gare de Marchienne-au-Pont

Marchienne-au-Pont

Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays Belgique
Commune Charleroi
Section Marchienne-au-Pont
Adresse Place des combattants
6030 Marchienne-au-Pont
Coordonnées géographiques 50° 24′ 44″ nord, 4° 23′ 39″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCB
Exploitant SNCB
Code UIC 88711002
Services InterCity (IC)
Suburbain (S)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) 124, Bruxelles-Midi à Charleroi-Sud
112, Marchienne-au-Pont à La Louvière-Centre
Voies 4 (+ voies de service)
Quais 3 (dont un central)
Altitude 101 m
Historique
Mise en service 23 octobre 1843
Correspondances
Bus voir Intermodalité
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Géolocalisation sur la carte : Hainaut
Géolocalisation sur la carte : Charleroi

La gare de Marchienne-au-Pont est une gare ferroviaire belge de la ligne 124, de Bruxelles-Midi à Charleroi-Sud, située à Marchienne-au-Pont section de la ville de Charleroi dans la province de Hainaut en Région wallonne.

Elle est mise en service en 1843 par l'Administration des chemins de fer de l'État belge. C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains InterCity (IC), Suburbains (S) et d'Heure de pointe (P).

Situation ferroviaire

Établie à 101 mètres d'altitude, la gare de Marchienne-au-Pont est située au point kilométrique[1] (PK) 51,831 de la ligne 124, de Bruxelles-Midi à Charleroi-Sud, entre les gares ouvertes de Roux et de Charleroi-Sud. Gare de bifurcation, elle est l'origine de la ligne 112, de Marchienne-au-Pont à La Louvière-Centre, avant la gare de Forchies.

Histoire

La station de Marchienne-au-Pont est mise en service le par l'administration des Chemins de fer de l’État belge, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation l'embranchement de Braine-le-Comte à Namur[2]

Le , elle est reliée à La Louvière lors de l'ouverture de la ligne de la Haine-Saint-Pierre à Marchienne-au-Pont par la Société du chemin de fer du Centre[3].

À une date inconnue, un grand bâtiment de gare est édifié à Marchienne-au-Pont sur le modèle de la gare d'Enghien[4], construite en 1866 par la Compagnie du chemin de fer de Bruxelles à Calais[5] et elle ne diffère de la gare de Dison, construite en 1879 par les Chemins de fer des Plateaux de Herve que par la forme de ses arcs[6].

Construit dans un style néoclassique à briques apparentes[7], il consiste en un volume à deux niveaux de sept travées sous un toit en zinc à bâtière débordante. De chaque côté, un large pignon sans percement coiffe les trois travées centrales et le nom de la gare y est inscrit dans un losange de pierre à volutes[8] (désormais remplacé par un simple panneau bleu). Toutes les portes et fenêtres sont entourées de pierre bleue et ont un linteau droit. Les corniches reposent sur des modillons ouvragés[5], qui ont été éliminés lors d’une rénovation de la gare.

Par après, une extension servant d’entrée monumentale surmontée par une terrasse a remplacé les trois portes de la partie centrale côté rue[9]. Cette extension existait encore dans les années 1960[10] mais a depuis été éliminée.

Les voies, initialement établies au niveau du sol, ont été surélevées lors de l’électrification de la ligne, entamée vers 1938 mais finalisée en 1950 à cause de la guerre, ce qui a entraîné des modifications à la gare qui s’est vue dotée d’une annexe de style moderniste[10] abritant un escalier menant à la voie 1 et un autre escalier descendant vers un couloir sous voies permettant l’accès aux deux autres quais.

Service des voyageurs

Accueil

Gare[11] SNCB, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets, ouvert tous les jours. Des aménagements, équipements et services sont à la disposition des personnes à la mobilité réduite.

Un souterrain permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre.

Desserte

Marchienne-au-Pont est desservie par des trains InterCity (IC), Suburbains (S) et d'Heure de pointe (P) de la SNCB sur la Ligne 124 de la SNCB[12].

En semaine, la desserte, cadencée à l'heure comprend :

Les week-ends et jours fériés, la desserte comprend :

  • des trains IC (un par heure) entre Charleroi-Sud et Anvers-Central
  • des trains IC entre Mouscron et Liers via La Louvière
  • des trains S62 (toutes les deux heures) entre Charleroi-Sud et La Louvière-Centre
  • des trains S62 (toutes les deux heures) entre Charleroi-Sud et La Louvière-Centre (via Luttre)

Intermodalité

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[11]. Elle est desservie par des bus[11].

Notes et références

  1. Infrabel, document de référence du réseau 09/12/2011, annexe E.01, Distances entre gares et nœuds, p. 27/40 (3,63 Mo) (consulté le 7 juin 2012).
  2. Jeannine Bayer-Lothe, Documents relatifs au mouvement ouvrier dans la province de Namur au XIXe siècle, Volume 1, Éditions Nauwelaerts, 1967, p. 105 lire (consulté le 7 juin 2012).
  3. Archive pandora : ligne 112 Haine St Pierre - Marchienne-au-Pont lire (consulté le 7 juin 2012).
  4. « Edingen ~ Enghien », sur www.spoorwegknooppuntfgra.be (consulté le 27 avril 2018)
  5. a et b Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome I : 1835 - 1914, Turnhout, Brepols, , p. 201
  6. Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome I : 1835 - 1914, Turnhout, Brepols, , p. 209-211
  7. Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome I : 1835 - 1914, Turnhout, Brepols, , p. 25
  8. « Les gares belges d'autrefois. Marchienne au Pont. Guy Demeulder. », sur www.garesbelges.net (consulté le 27 avril 2018)
  9. « Marchienne-au-Pont en cartes postales », sur charleroipaysnoir.blogspot.be (consulté le 27 avril 2018)
  10. a et b « Marchienne La Gare (7137) », sur Pinterest (consulté le 27 avril 2018)
  11. a b et c Site SNCB Mobility : Marchienne-au-Pont lire (consulté le 7 juin 2012).
  12. « Brochures SNCB », sur www.belgiantrain.be, (consulté le 19 janvier 2020).

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Liens externes


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Anvers-Central
ou Essen
ou Anvers-Noorderdokken
Luttre IC
(en semaine)
Charleroi-Sud Charleroi-Sud
Anvers-Central Luttre IC
(week-ends et fériés)
Charleroi-Sud Charleroi-Sud
Brussels-Airport-Zaventem Roux IC
(en semaine)
Charleroi-Sud Charleroi-Sud
Mons La Louvière-Sud IC
(en semaine)
Charleroi-Sud Liège-Saint-Lambert
Mouscron La Louvière-Sud IC
(week-ends et fériés)
Charleroi-Sud Liers
Blankenberge La Louvière-Sud ICT
(saisonnier : l'été)
Charleroi-Sud Charleroi-Sud
Luttre
ou La Louvière-Sud
Roux P
(en semaine)
Charleroi-Sud Charleroi-Sud
La Louvière-Sud Forchies P
(en semaine)
Charleroi-Sud Charleroi-Sud
Schaerbeek Luttre P
(en semaine)
Charleroi-Sud Jemeppe-sur-Sambre
ou Châtelet
Luttre Forchies S
(en semaine)
Charleroi-Sud Charleroi-Sud
Luttre Roux S
(week-ends et fériés)
Charleroi-Sud Charleroi-Sud
Anvers-Central Roux S
(en semaine)
Charleroi-Sud Charleroi-Sud
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Gare de Marchienne-au-Pont
Listen to this article