Gare de Saintes (Belgique) - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Gare de Saintes (Belgique).

Gare de Saintes (Belgique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Saintes
Localisation
Pays Belgique
Commune Tubize
Section Saintes (Belgique)
Adresse Rue de l'Ancienne Gare
1480 Saintes
Coordonnées géographiques 50° 42′ 30″ nord, 4° 08′ 59″ est
Caractéristiques
Ligne(s) 94, de Hal à Tournai (Frontière)
Voies 2
Quais 0 (anc. 2)
Historique
Mise en service
Fermeture

La gare de Saintes est une ancienne gare ferroviaire belge de la ligne 94, de Hal à Tournai (frontière) située dans l'ancienne commune de Saintes, faisant désormais partie de la commune de Tubize, en région wallonne dans la province du Brabant wallon.

Elle est mise en service en 1866 pour les Chemins de fer de l’État belge et ferme à tous trafics en 1984.

Situation ferroviaire

Jusqu'à sa fermeture en 1984, la gare de Saintes se trouvait au point kilométrique (PK) 7,2 de la ligne 94, de Hal à Tournai (frontière), entre les gares, également fermées, de Beert-Bellingen et de Bierghes.

Histoire

La station de Saintes est mise en service, le par la Compagnie du chemin de fer direct de Bruxelles à Lille et Calais et directement exploitée par l’Administration des chemins de fer de l’État belge (future SNCB)[1]. C'est une des stations ouvertes dès l'inauguration de la ligne de Bruxelles à Ath, raccourcissant le trajet vers Tournai et Lille.

Elle est dotée d'un bâtiment des recettes du type standard en vigueur à l'époque, dit « à pignons à redents ». Identique aux gares de Bassilly et Ghislenghien, désormais détruites, il est pourvu de six travées et d'un grand pignon au centre de chaque façade[2].

Au fil du temps, ces trois gares ont perdu les pignons en chien-assis de leurs façades longitudinales. Celle de Saintes a aussi perdu ses pignons caractéristiques.

La SNCB, arguant du déclin du trafic des voyageurs, décide de supprimer la plupart des gares de la ligne 94 ; Saintes est supprimée avec l'instauration du plan IC-IR, le et le bâtiment est démoli.

Notes et références

  1. (nl) « Saintes » (version du 24 février 2020 sur l'Internet Archive), sur spoorweggeschiedenis.be, .
  2. « Les gares belges d'autrefois. La gare de Saintes. Guy Demeulder » (consulté le 29 mars 2021).

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Gare de Saintes (Belgique)
Listen to this article