Gefilte Swing - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Gefilte Swing.

Gefilte Swing

Gefilte Swing
Pays d'origine France
Genre musical Klezmer, Jazz
Instruments chant, clarinette, accordéon, trompette, tuba, batterie
Influences jazz (swing), klezmer (chansons yiddish)
Site officiel https://www.gefilte-swing.fr/
Composition du groupe
Membres Muriel Missirlou (chant)
Alexandre Litwak (clarinette, saxophone)
Laurent Vassort (trompette)
Wilfried Touati (accordéon)
Pascal Fabry (tuba)
Clément Moraux (batterie)
Anciens membres Philippe Zech (accordéon)
Yann Quéméré (tuba)
Laure Berthaume (batterie)

Gefilte Swing est un groupe de musiciens français faisant coexister le jazz et le klezmer. Il fut formé par Alexandre Litwak en 1999 à Paris. Le groupe sort son troisième disque en 2019 et donne entre dix et vingt concerts par an.

Répertoire

La musique du groupe est une fusion entre le swing yiddish[1] (lancé dans les années 1930 en particulier par les Barry Sisters[2]) et le jazz klezmer. L’influence de musiciens comme Naftule Brandwein, Dave Tarras, Sam Musiker et Benny Goodman est notable[3].

Formation

En décembre 1999, le clarinettiste et saxophoniste Alexandre Litwak fondait le groupe Gefilte Swing avec une chanteuse, un tromboniste, une guitariste et un contrebassiste. Le nom du groupe est une référence à la carpe farcie, le gefilte fish, plat ashkénaze traditionnel, et à la musique du groupe qui consiste à « farcir » chansons juives d'Europe de l'Est et airs klezmer avec les musiques populaires américaines des années vingt et trente : fox-trot, charleston et swing[4].

Les musiciens étaient sans doute plus proches du swing et du jazz que des sonorités klezmer. Au fil du temps, le groupe a évolué avec un apprentissage plus méticuleux de la musique klezmer[5].

Au cours des cinq premières années du groupe, de nombreux musiciens sont venus apporter leur contribution. Le groupe devenu sextet s'est étoffé et réunit un trompettiste, un accordéoniste, un tubiste et un batteur. Le son a évolué, passant du manouche à un esprit plus proche des orchestres klezmer et des petites formations swing des années trente, avec des thèmes de la musique yiddisho-américaine des années vingt à quarante, un soupçon de tango et toujours le swing[6].

Composition du groupe

L’équipe initiale a été presque entièrement renouvelé, Alexandre Litwak, fut rejoint par la chanteuse Muriel Missirlou, le trompettiste Laurent Vassort, l'accordéoniste Wilfried Touati, le tubiste Pascal Fabry et le batteur Clément Moraux, ingénieur du son.

Alexandre Litwak n’est pas seulement clarinettiste et saxo alto à l’occasion, il est arrangeur en explorant l’histoire du jazz klezmer et plus généralement de métissages entre les sonorités musicales juives et la palette des musiques de jazz. Ses arrangements constituent une œuvre originale[5]. Depuis 2020, il est président du Centre européen des musiques de jazz.

Discographie

  • 2006 - Nouvelles recettes, le son d’aujourd’hui pour des musiques d’hier, 15 titres, avec Muriel Hirschmann au chant, Laurent Vassort à la trompette, Alexandre Litwak à la clarinette et au saxophone alto, Philippe Zech à l’accordéon, Yann Quéméré au tuba et Laure Berthaume à la batterie.
  • 2012 - Yidl Mitn Swing, 8 titres, Muriel H. au chant, Laurent Vassort à la trompette, Alexandre Litwak à la clarinette et au saxophone alto, Sylvain July à l’accordéon, Yann Quéméré au soussaphone et David Eléouet à la batterie et au djembé. C’est "un voyage entre Odessa et New York à travers des chansons yiddish d'hier et d'aujourd'hui dans l'ambiance swingante de l'époque de la Prohibition"[7],[8].
  • 2019 - Klez N'Zazou[9], Editions Frémeaux & Associés[10], est accompagné d’un livret de 12 pages qui détaille l’origine de chacun des 14 morceaux[11] et de leurs transformations. Ce disque est un hommage aux années 1930 et 40 et la tendance zazou pendant l’occupation allemande. Les musiciens viennent de divers horizons, anciens et nouveaux membres du groupe, mélangeant les genres en racontant l'histoire de cette formation musicale. Des invités tels les chanteuses Judith Marx et Mélanie Gardyn ou le guitariste rock David Konopnicki prêtent leur concours à certains morceaux

Sources

Presse écrite

« Gefilte swing is a French Swing and klezmer outfit » Pipeline Instrumental Review, winter 2019
« Métissage musical » de Fleur Kuhn-Kennedy, L’Intermède, rubrique Le choix de la rédaction, septembre 2019[12]
« Concert des Gefilte Swing à l’espace Rachi », Actualité juive, 31 janvier 2013.
« Art, Culture et Sciences à l’honneur » par Claude Hampel, Cahiers Bernard-Lazare, 27 février 2008.
« Célébrer la création » par Sandrine Szwarc, Actualité juive, 31 janvier 2008.
« Remise du prix Francine et Antoine Bernheim » par Paula Haddad, Tribune juive, 2008.

Entretiens radiophoniques (longue durée)

« Ot Azoy », RCJ, Interview par Lise Gutman, (10 octobre 2019)
« Les invités de Lise Gutman », Judaïque FM (12 juin 2019)[13]
« Les Cinglés du Shtetl », Radio Yiddish Pour Tous, interview d’Alexis Kune (novembre 2019)[14]
« Jazzbox », Aligre FM, Interview par Jacques Thévenet – Jean-Marc Gélin, (28 septembre 2019)[15]
« Mayses un Melodies », Judaïques FM, interview d’Ariel Tsion (15 janvier 2013)
« Musiques Klezmer », Radio Judaïca Lyon, d’Edmond Ghrenassia présente Gefilte Swing (24 septembre 2012)
« Latkes und Fiddlers », Radio XP, interview de Jean-Gabriel Davies (22 juillet 2012)
« Les invités de Lise Gutman », Judaïques FM, (19 juin 2012)
« Musiques juives d’hier et d’aujourd’hui », Judaïques FM, interview d’Hervé Roten (15 mars 2011)
« Unzer Magazine », Judaïques FM, interview d’Ariel Tsion (10 juillet 2010)
« Mayses un Melodies », Judaïques FM, interview d’Ariel Tsion (26 janvier 2007)

Lien externe

Notes et références

  1. « The Rise of Yiddish Swing: Yiddish Melodies in Swing », sur yiddishradioproject.org (consulté le )
  2. « Le yiddish swing des Barry Sisters - Institut Européen des Musiques Juives », sur www.iemj.org (consulté le )
  3. Daniella Pinkstein, « Les Gefilte Swing au Festival A Vaulx Jazz », JewPop,‎ (lire en ligne)
  4. « Gefilte Swing », sur Agenda Culturel (consulté le )
  5. a et b « Klez N'Zazou, de Gefilte Swing », sur www.lintermede.com, (consulté le )
  6. Gefilte Swing, « Dossier de presse », Gefilte Swing - Dossier de presse,‎ , http://gefilte-swing.fr/wp-content/pro/gefilte-swing_dossier-presse_2016_web.pdf
  7. Florence Noiville, « Le yiddish, vivant et vital », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. « Gefilte swing (swing klezmer aux accents yiddish) - Concerts », sur www.sortiraparis.com (consulté le )
  9. (en-GB) « GEFILTE SWING - Klez N' Zazou », sur Paris Move (consulté le )
  10. « Gefilte swing Yiddish Gefilte swing Klez n'zazou (gefilte swing) - Frémeaux & Associés éditeur , La Librairie Sonore », sur www.fremeaux.com (consulté le )
  11. « Gefilte Swing - Klez N'Zazou », sur Discogs (consulté le )
  12. « Klez N'Zazou, de Gefilte Swing », sur www.lintermede.com (consulté le )
  13. « Gefilte Swing », sur SoundCloud (consulté le )
  14. (10/11/2019) Judaïque Fm Yiddish Glick - Interview par Alexis Kune, 1ère partie (lire en ligne)
  15. (28/09/2019) Aligre Fm, Jazzbox, Interview par Jacques Thévenet - Jean-Marc Gélin (lire en ligne)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Gefilte Swing
Listen to this article