Gilmar - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Gilmar.

Gilmar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gilmar

Pelé et Gilmar.
Biographie
Nom Gylmar dos Santos Neves
Nationalité
Brésilienne
Naissance
Lieu Santos (Brésil)
Décès (à 83 ans)
Lieu São Paulo (Brésil)
Taille 1,81 m (5 11)
Période pro. 1945 - 1969
Poste Gardien de but
Parcours junior
Années Club
1945-1951
Jabaquara
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1951-1961
SC Corinthians
486 0(0)
1962-1969
Santos FC
266 0(0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1953-1969
Brésil
094 0(0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Gilmar vers 1965.
Gilmar vers 1965.

Gylmar dos Santos Neves, dit Gilmar, né le à Santos, dans l'État de São Paulo, au Brésil et mort le à São Paulo[1], est un footballeur brésilien.

Au poste de gardien de but, il remporte avec l’équipe nationale du Brésil la Coupe du monde de 1958 puis celle de 1962.

Biographie

Il est considéré comme le meilleur gardien de but brésilien de tous les temps et aussi comme l’un des tout meilleurs gardiens de but dans le monde. Il est connu pour son style sobre et sa personnalité paisible[2].

Carrière en club

Gilmar a joué principalement avec les Corinthians et l’équipe de Santos.

Avec l’équipe Santos, qui comptait aussi le roi Pelé à la tête de son attaque, il remporta de nombreux titres nationaux et internationaux de 1962 à 1969, notamment quatre titres de champion du Brésil, deux coupes Libertadores et deux coupes intercontinentales.

Carrière internationale

Sélectionné 94 fois en équipe nationale entre 1953 et 1969 (sans compter les matchs non officiels), il gagne la Coupe du monde de 1958 et la Coupe du monde de 1962. Il participe également avec le Brésil à la Coupe du monde de 1966[3].

En tout, lors de ces 94 sélections, il encaisse cent buts[4] ce qui est peu dans le contexte très offensif de l'époque.

Palmarès

Brésil
SC Corinthians
Santos FC

Notes et références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Gilmar
Listen to this article