Gouvernement Bajuk - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Gouvernement Bajuk.

Gouvernement Bajuk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Gouvernement Bajuk
(sl) 5. vlada Republike Slovenije

République de Slovénie

Le président du gouvernement Andrej Bajuk.
Président de la République Milan Kučan
Président du gouvernement Andrej Bajuk
Élection 16 novembre 1996
Législature 2e
Formation
Fin
Durée 5 mois et 23 jours
Composition initiale
Coalition SLS+SKD-SDSS
SLS+SKD-SDSS-NSi (04/08/2000)
Ministres 17
Femmes 1
Hommes 16
Représentation
Assemblée nationale
44 / 90

Le gouvernement Bajuk (en slovène : 5. vlada Republike Slovenije) est le gouvernement de la république de Slovénie entre le et le , durant la 2e législature de l'Assemblée nationale.

Il est dirigé par le chrétien-démocrate Andrej Bajuk et repose sur une coalition minoritaire de deux, puis trois, partis de centre droit. Il succède au troisième gouvernement du libéral-démocrate Janez Drnovšek, renversé par le rejet d'une question de confiance. Il cède le pouvoir au quatrième cabinet de Drnovšek, vainqueur des élections législatives.

Historique

Dirigé par le nouveau président du gouvernement chrétien-démocrate Andrej Bajuk, ce gouvernement est constitué et soutenu par une coalition de centre droit entre le Parti populaire slovène (SLS+SKD) et le Parti social-démocrate de Slovénie (SDSS). Ensemble, ils disposent de 44 députés sur 90, soit 48,9 % des sièges de l'Assemblée nationale.

Il est formé à la suite de l'échec d'un vote de confiance sollicité par Janez Drnovšek, au pouvoir depuis 1992.

Il succède donc au gouvernement Drnovšek III, constitué et soutenu initialement par une coalition entre la Démocratie libérale slovène (LDS), le Parti populaire (SLS) et le Parti démocrate des retraités slovènes (DeSUS).

Formation

Après que la majorité de Drnovšek s'est rompue et qu'il a perdu un vote de confiance, les deux principaux partis de l'opposition, le Parti populaire et le Parti social-démocrate, proposent le la candidature d'Andrej Bajuk à la présidence du gouvernement[1]. Celui-ci obtient l'investiture de l'Assemblée le suivant, par 46 voix pour et 44 contre grâce au soutien de deux non-inscrits, un ancien député du DeSUS et un ex-élu du Parti national slovène (SNS)[2],[3].

Le , Bajuk présente son projet d'équipe gouvernementale aux députés, mais celle-ci est rejetée en obtenant autant de voix favorables que défavorables, 45 contre 45[4]. Il présente une équipe remaniée deux semaines plus tard, et obtient le la confiance de l'Assemblée par 46 voix pour, mettant fin à deux mois de crise politique[5].

Lors d'un vote à l'Assemblée le , le SLS+SKD se prononce en faveur d'une réforme du Code électoral prévoyant d'augmenter le seuil électoral de 3 % à 4 %. Le SDSS ainsi que Bajuk s'étaient pourtant prononcés contre. En conséquence, le président du gouvernement quitte le Parti populaire et fonde Nouvelle Slovénie - Parti chrétien-populaire (NSi)[6].

Succession

Les élections législatives du 15 octobre 2000 voient une large victoire de la Démocratie libérale slovène, qui capte plus de 36 % des voix, soit 20 points d'avance sur le SDSS[7]. Avec 31 députés sur 90, la coalition au pouvoir totalise trois députés de moins que la seule LDS. S'associant à la Liste unie des sociaux-démocrates (ZLSD), au Parti populaire et au Parti démocrate des retraités slovènes (DeSUS)[8], Janez Drnovšek retrouve le pouvoir six semaines plus tard à la tête de son quatrième et dernier gouvernement[9].

Composition

Portefeuille Titulaire Parti
Président du gouvernement Andrej Bajuk NSi
Ministre des Finances Zvonko Ivanušič SLS+SKD
Ministre de l'Intérieur Peter Jambrek Sans
Ministre des Affaires étrangères Alojz Peterle NSi
Ministre de la Justice Barbara Brezigar Sans
Ministre de la Défense Janez Janša SDSS
Ministre du Travail, de la Famille et des Affaires sociales Miha Brejc SDSS
Ministre des Relations économiques et du Développement Marjan Senjur SLS+SKD
Ministre des Affaires économiques Jože Zagožen SDSS
Ministre de l'Agriculture, des Forêts et de l'Alimentation Ciril Smrkolj SLS+SKD
Ministre des Petites et moyennes entreprises et du Tourisme Janko Razgoršek SLS+SKD
Ministre de la Culture Rudi Šeligo Sans
Ministre de l'Environnement et de l'Aménagement du territoire Andrej Umek SLS+SKD
Ministre des Transports et des Communications Anton Bergauer SLS+SKD
Ministre de l'Éducation et des Sports Lovro Šturm Sans
Ministre de la Santé Andrej Bručan SDSS
Ministre de la Science et de la Technologie Lojze Marinček SLS+SKD
Ministre sans portefeuille
Chargé de la Législation
Tone Jerovšek Sans

Références

  1. (en) Ian Jeffries, The Former Yugoslavia at the Turn of the Twenty-first Century : A Guide to the Economies in Transition, Taylor & Francis Ltd, , 648 p. (ISBN 1134460503).
  2. (en) « May 2000 », sur rulers.org (consulté le 1er avril 2020).
  3. (sl) « V zgodovini slovenskega parlamenta stranke zamenjalo že več kot 50 poslancev. Največ na levici », Nova 24TV,‎ (lire en ligne, consulté le 1er avril 2020).
  4. (en) « Slovenian Transitional Government Fails To Win Confidence Vote », Euractiv,‎ (lire en ligne, consulté le 1er avril 2020).
  5. (en) « Slovenia has new government », Euractiv,‎ (lire en ligne, consulté le 1er avril 2020).
  6. (en) Leopoldina Plut-Pregelj, Gregor Kranjc, Žarko Lazarević et Carole Rogel, Historical Dictionary of Slovenia, Rowman & Littlefield, , 744 p. (ISBN 1538111055).
  7. « SLOVÉNIE : Le parti de Janez Drnovsek remporte les élections législatives », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 1er avril 2020).
  8. (en) « SLOVENIA Parliamentary Chamber: Drzavni zbor Republike Slovenije ELECTIONS HELD IN 2000 », sur archive.ipu.org (consulté le 1er avril 2020).
  9. (en) « November 2000 », sur rulers.org (consulté le 1er avril 2020).

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Gouvernement Bajuk
Listen to this article