Gouvernement Kóstas Karamanlís I - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Gouvernement Kóstas Karamanlís I.

Gouvernement Kóstas Karamanlís I

Gouvernement Kóstas Karamanlís I
(el) Κυβέρνηση Κώστα Καραμανλή 2004

IIIe République hellénique

Le Premier ministre Kóstas Karamanlís.
Président de la République Konstantínos Stephanópoulos
Károlos Papoúlias
Premier ministre Kóstas Karamanlís
Élection 7 mars 2004
Législature XIe
Formation
Fin
Durée 3 ans, 6 mois et 9 jours
Composition initiale
Parti politique ND
Ministres 17
Femmes 1
Hommes 16
Représentation
Parlement
165  /  300

Le gouvernement Kóstas Karamanlís I (en grec moderne : Κυβέρνηση Κώστα Καραμανλή 2004) est le gouvernement de la République hellénique entre le et le , sous la XIe législature du Parlement.

Il est dirigé par le conservateur Kóstas Karamanlís, après la victoire de la ND à la majorité absolue lors des élections législatives. Il succède au troisième gouvernement du socialiste Konstantínos Simítis et cède le pouvoir au gouvernement Karamanlís II après que la ND a conservé la majorité absolue aux élections anticipées de 2007.

Historique

Dirigé par le nouveau Premier ministre conservateur Kóstas Karamanlís, neveu de l'ancien chef du gouvernement et chef de l'État Konstantínos Karamanlís, ce gouvernement est constitué et soutenu par la Nouvelle Démocratie (ND). Seule, elle dispose de 165 députés sur 300, soit 55 % des sièges du Parlement.

Il est formé à la suite des élections législatives du 7 mars 2004.

Il succède donc au troisième gouvernement du socialiste Konstantínos Simítis, constitué et soutenu par le seul Mouvement socialiste panhellénique (PASOK), au pouvoir depuis 1993.

Au cours du scrutin législatif, la ND remporte 45,4 % des suffrages exprimés et une nette majorité absolue après avoir passé 13 ans dans l'opposition. Au pouvoir durant cette période, le PASOK, désormais dirigé par Giórgos Papandréou, totalise 40,5 % et 117 élus. Il passe à nouveau dans la minorité parlementaire, où il n'a siégé que 11 ans depuis la fin de la dictature des colonels en 1974. À sa gauche, le Parti communiste de Grèce (KKE) et la Coalition de la gauche radicale (SYRIZA) rassemblent 18 sièges.

Karamanlís et son équipe de 17 ministres sont assermentés au palais présidentiel d'Athènes par le président de la République Konstantínos Stephanópoulos le , trois jours après le scrutin.

Lors de l'élection présidentielle du 8 février 2005, la ND et le PASOK s'accordent pour soutenir la candidature de l'ancien ministre socialiste des Affaires étrangères Károlos Papoúlias, Stephanópoulos n'étant pas éligible pour un troisième quinquennat. Il est donc élu dès le premier tour par 279 voix favorables sur 300 et entre en fonction un mois plus tard.

Le , alors que sa popularité chute du fait d'une série de scandales et d'une mauvaise gestion des feux de forêt, Kóstas Karamanlís demande à Károlos Papoúlias de prononcer la dissolution du Parlement et convoquer des élections législatives anticipées pour le suivant[1].

Lors du scrutin, la ND perd trois points et une dizaine de sièges, mais conserve de justesse sa majorité absolue. Le chef de l'exécutif sortant est ainsi en mesure de mettre sur pied son deuxième cabinet.

Composition

Initiale (10 mars 2004)

Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre
Ministre de la Culture
Kóstas Karamanlís ND
Ministre de l'Intérieur, de l'Administration publique et de la Décentralisation Prokópis Pavlópoulos ND
Ministre de l'Économie et des Finances Geórgios Alogoskoúfis ND
Ministre des Affaires étrangères Pétros Molyviátis ND
Ministre de la Défense nationale Spílios Spiliotópoulos ND
Ministre du Développement Dimítrios Sioúfas ND
Ministre de l'Environnement, de l'Aménagement du territoire et des Travaux publics Geórgios Soufliás ND
Ministre de l'Éducation nationale et des Religions Mariétta Giannákou ND
Ministre de l'Emploi et de la Protection sociale Pános Panagiotópoulos ND
Ministre de la Santé et de la Solidarité sociale Nikítas Kaklamánis ND
Ministre du Développement rural et de l'Alimentation Sávvas Tsitourídis (jusqu'au 23/09/2004)
Evángelos Basiákos
ND
Ministre de la Justice Anastásios Papaligoúras ND
Ministre du Développement touristique (18/03/2004) Dimítris Avramópoulos ND
Ministre des Transports et des Communications Michális Liápis ND
Ministre de l'Ordre public Giórgos Voulgarákis ND
Ministre de la Marine marchande Manólis Kefaloyiánnis ND
Ministre de la Macédoine-Thrace Nikólaos Tsiartsiónis ND
Ministre de la Mer Égée et de la Politique insulaire Aristotélis Pavlídis ND
Ministre d'État Theódoros Roussópoulos ND

Remaniement du 15 février 2006

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attributions en italique.
Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre Kóstas Karamanlís ND
Ministre de l'Intérieur, de l'Administration publique et de la Décentralisation Prokópis Pavlópoulos (jusqu'au 24/08/2007) ND
Spýridon Flogaïtis Sans
Ministre de l'Économie et des Finances Geórgios Alogoskoúfis ND
Ministre des Affaires étrangères Dóra Bakoyánni ND
Ministre de la Défense nationale Evángelos Meïmarákis ND
Ministre du Développement Dimítrios Sioúfas ND
Ministre de l'Environnement, de l'Aménagement du territoire et des Travaux publics Geórgios Soufliás ND
Ministre de l'Éducation nationale et des Religions Mariétta Giannákou ND
Ministre de l'Emploi et de la Protection sociale Sávvas Tsitourídis (jusqu'au 30/04/2007)
Vasílis Mangínas
ND
Ministre de la Santé et de la Solidarité sociale Dimítris Avramópoulos ND
Ministre du Développement rural et de l'Alimentation Evángelos Basiákos ND
Ministre de la Justice Anastásios Papaligoúras ND
Ministre de la Culture Giórgos Voulgarákis ND
Ministre du Développement touristique Fáni Pálli-Petraliá ND
Ministre des Transports et des Communications Michális Liápis ND
Ministre de l'Ordre public Výron Polýdoras ND
Ministre de la Marine marchande Manólis Kefaloyiánnis ND
Ministre de la Macédoine-Thrace Geórgios Kaladzís ND
Ministre de la Mer Égée et de la Politique insulaire Aristotélis Pavlídis ND
Ministre d'État Theódoros Roussópoulos ND
Ministre d'État (24/08/2007) Rodólfos Morónis ND

Références

  1. « Législatives anticipées le 16 septembre », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Gouvernement Kóstas Karamanlís I
Listen to this article