Gouvernement Papadímos - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Gouvernement Papadímos.

Gouvernement Papadímos

Gouvernement Papadímos
(el) Κυβέρνηση Λουκά Παπαδήμου

IIIe République hellénique

Le Premier ministre Loukás Papadímos et les dirigeants des trois partis qui le soutiennent.
Président de la République Károlos Papoúlias
Premier ministre Loukás Papadímos
Élection 4 octobre 2009
Législature XIIIe
Formation
Fin
Durée 6 mois et 6 jours
Composition initiale
Coalition PASOK-ND-LAOS
Ministres 17
Femmes 1
Hommes 16
Représentation
Parlement
266  /  300

Le gouvernement Papadímos (en grec moderne : Κυβέρνηση Λουκά Παπαδήμου) est le gouvernement de la République hellénique entre le et le , sous la XIIIe législature du Parlement.

Ce gouvernement d'union nationale est dirigé par l'indépendant Loukás Papadímos, ancien gouverneur de la Banque de Grèce puis vice-président de la BCE. Il succède au gouvernement du socialiste Giórgos Papandréou et cède le pouvoir au gouvernement transitoire de l'indépendant Panagiótis Pikramménos, président du Conseil d'État, après qu'aucune majorité ne s'est dégagée lors des élections anticipées de mai 2012.

Historique

Dirigé par le nouveau Premier ministre indépendant Loukás Papadímos, ce gouvernement est constitué et soutenu par une coalition d'union nationale entre le Mouvement socialiste panhellénique (PASOK), la Nouvelle démocratie (ND) et l'Alerte populaire orthodoxe (LAOS). Ensemble, ils disposent de 266 députés sur 300, soit 88,7 % des sièges du Parlement.

Il est formé à la suite de la crise politique ouverte le par l'annonce du Premier ministre socialiste Giórgos Papandréou d'un référendum sur le nouveau plan de sauvetage financier de la Grèce.

Il succède donc au gouvernement de Papandréou, constitué et soutenu par le seul PASOK.

Critiqué par les États membres de l'Union européenne et par son propre gouvernement, Papandréou renonce à son projet de consultation populaire dès le et cherche alors à former un exécutif de large entente. Il parvient deux jours plus tard à un accord de principe avec l'opposition de droite et de centre droit, et remet sa démission le . Les discussions entre le PASOK, la ND et la LAOS ne permettent pas de s'accorder sur la désignation de Phílippos Petsálnikos à la tête du cabinet, et les trois partis proposent finalement l'ancien gouverneur de la Banque de Grèce puis vice-président de la Banque centrale européenne Loukás Papadímos[1],[2].

Papadímos et son équipe de 16 ministres sont assermentés au palais présidentiel d'Athènes par le président de la République Károlos Papoúlias le , deux jours après le départ du pouvoir de Papandréou. C'est la première fois depuis 1974 et la chute de la dictature des colonels que l'extrême droite participe au pouvoir[3]. Douze ministres de l'équipe sortante, dont le vice-Premier ministre et ministre des Finances Evángelos Venizélos, la ministre de l'Éducation Ánna Diamantopoúlou, le ministre de la Santé Andréas Lovérdos et le ministre de l'Environnement Giórgos Papakonstantínou[4].

Le , le ministre de la Protection du citoyen Chrístos Papoutsís démissionne de manière impromptue afin de postuler à la présidence du PASOK[5]. Celle-ci revient finalement à Venizélos, qui remet sa démission le , au profit de son vice-ministre Phílippos Sachinídis afin de mener la campagne électorale de son parti[6],[7].

Conformément à l'accord passé entre les trois partis au pouvoir, des élections législatives anticipées sont convoquées le . L'effondrement du PASOK, la forte chute de la ND et l'émergence de la Coalition de la gauche radicale (SYRIZA) empêchant la mise en place d'une majorité stable, le chef de l'État est contraint de rappeler les électeurs aux urnes et charge le président du Conseil d'État Panagiótis Pikramménos de constituer un gouvernement de transition.

Composition

Initiale (11 novembre 2011)

Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre Loukás Papadímos Sans
Vice-Premier ministre Theódoros Pángalos PASOK
Vice-Premier ministre
Ministre des Finances
Evángelos Venizélos PASOK
Ministre des Réformes administratives et de l'Administration électronique Dimítris Réppas PASOK
Ministre de l'Intérieur Anastasios Giannitsis (el) Sans
Ministre des Affaires étrangères Stávros Dímas ND
Ministre de la Défense nationale Dimítris Avramópoulos ND
Ministre du Développement, de la Compétitivité et de la Marine Michális Chryssohoïdis PASOK
Ministre de l'Environnement, de l'Énergie et du Changement climatique Giórgos Papakonstantínou PASOK
Ministre de l'Éducation, de la Formation continue et des Religions Ánna Diamantopoúlou PASOK
Ministre des Infrastructures, des Transports et des Réseaux Mákis Vorídis LAOS[a]
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale Giórgos Koutroumánis (el) PASOK
Ministre de la Santé et de la Solidarité sociale Andréas Lovérdos PASOK
Ministre du Développement rural et de l'Alimentation Konstantínos Skandalídis PASOK
Ministre de la Justice, de la Transparence et des Droits de l'homme Miltiádis Papaioánnou (en) PASOK
Ministre de la Protection du citoyen Chrístos Papoutsís (jusqu'au 27/02/2012) PASOK
Ministre de la Culture et du Tourisme Pávlos Geroulános PASOK
Ministre d'État Giórgos Stavrópoulos (el) Sans
Ministre d'État Pantelís Kapsís (el) (à partir du 02/12/2011) Sans

Remaniement du 7 mars 2012

  • Les nouveaux ministres sont indiqués en gras, ceux ayant changé d'attribution en italique.
Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre Loukás Papadímos Sans
Vice-Premier ministre Theódoros Pángalos PASOK
Vice-Premier ministre (jusqu'au 19/03/2012)
Ministre des Finances
Evángelos Venizélos (jusqu'au 19/03/2012)
Phílippos Sachinídis (à partir du 21/03/2012)
PASOK
Ministre des Réformes administratives et de l'Administration électronique Dimítris Réppas PASOK
Ministre de l'Intérieur Anastásios Giannítsis (el) Sans
Ministre des Réformes administratives et de l'Administration électronique Dimítris Réppas PASOK
Ministre des Affaires étrangères Stávros Dímas ND
Ministre de la Défense nationale Dimítris Avramópoulos ND
Ministre du Développement, de la Compétitivité et de la Marine Ánna Diamantopoúlou PASOK
Ministre de l'Environnement, de l'Énergie et du Changement climatique Giórgos Papakonstantínou PASOK
Ministre de l'Éducation, de la Formation continue et des Religions Geórgios Bambiniótis (en) Sans
Ministre des Infrastructures, des Transports et des Réseaux Mákis Vorídis ND
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale Giórgos Koutroumánis (el) PASOK
Ministre de la Santé et de la Solidarité sociale Andréas Lovérdos PASOK
Ministre du Développement rural et de l'Alimentation Konstantínos Skandalídis PASOK
Ministre de la Justice, de la Transparence et des Droits de l'homme Miltiádis Papaioánnou (en) PASOK
Ministre de la Protection du citoyen Michális Chryssohoïdis PASOK
Ministre de la Culture et du Tourisme Pávlos Geroulános PASOK
Ministre d'État Giórgos Stavrópoulos (el) Sans
Ministre d'État Pantelís Kapsís (el) Sans

Notes

  1. Mákis Vorídis rejoint la Nouvelle Démocratie en février 2012.

Références

  1. « Papandréou annonce officiellement sa démission », Le Nouvel Observateur,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. « Grèce: Lucas Papademos nommé Premier ministre », L'Express,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. « Grèce : le gouvernement de Papadémos a prêté serment », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « Le nouveau gouvernement grec prête serment », L'Express,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. (en) « Christos Papoutsis resigns », Protothema,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. (el) « Παραιτήθηκε ο Βενιζέλος – Ολοκληρώθηκε το υπουργικό συμβούλιο », To Vima,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Venizelos remplacé par Sachinidis aux Finances de la Grèce », Le Nouvel Observateur,‎ (lire en ligne, consulté le )

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Gouvernement Papadímos
Listen to this article