Gouvernement Pikramménos - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Gouvernement Pikramménos.

Gouvernement Pikramménos

Gouvernement Pikramménos
(el) Υπηρεσιακή κυβέρνηση Παναγιώτη Πικραμμένου

IIIe République hellénique

Le Premier ministre Panagiótis Pikramménos et le président Károlos Papoúlias.
Président de la République Károlos Papoúlias
Premier ministre Panagiótis Pikramménos
Formation
Fin
Durée 1 mois et 4 jours
Composition initiale
Ministres 16
Femmes 2
Hommes 14

Le gouvernement Pikramménos (en grec moderne : Υπηρεσιακή κυβέρνηση Παναγιώτη Πικραμμένου) est le gouvernement de la République hellénique entre le et le , après la dissolution de la XVe législature du Parlement.

Il est dirigé par l'indépendant Panagiótis Pikramménos, président du Conseil d'État. Il succède au gouvernement d'union nationale de l'indépendant Loukás Papadímos et cède le pouvoir au gouvernement minoritaire du conservateur Antónis Samarás après que la ND a remporté la majorité relative aux élections anticipées de juin 2012.

Historique

Dirigé par le nouveau Premier ministre transitoire Panagiótis Pikramménos, président du Conseil d'État, ce gouvernement ne dispose d'aucun soutien parlementaire puisque sa nomination fait suite à l'impossibilité de constituer une majorité au sein du Parlement.

Il est formé à la suite des élections législatives anticipées du 6 mai 2012.

Il succède donc au gouvernement d'union nationale de l'indépendant Loukás Papadímos, constitué et soutenu par une coalition entre le Mouvement socialiste panhellénique (PASOK) et la Nouvelle Démocratie (ND).

Au cours du scrutin, la ND redevient le premier parti de Grèce mais subit un fort recul avec moins de 20 % des voix. L'effondrement du PASOK et la percée de la Coalition de la gauche radicale (SYRIZA), opposée aux plans d'austérité adoptés en l'échange de l'aide financière européenne, empêche l'émergence d'une majorité stable.

Après que les présidents de la ND Antónis Samarás, de SYRIZA Aléxis Tsípras et du PASOK Evángelos Venizélos ont échoué à constituer un exécutif, le président de la République Károlos Papoúlias appelle le président du Conseil d'État Panagiótis Pikramménos à mettre sur pied un cabinet de transition et convoque des élections législatives pour le 17 juin.

Pikramménos et son équipe de 16 ministres sont assermentés au palais présidentiel d'Athènes par Papoúlias le , 11 jours après le scrutin.

Lors des élections anticipées, la ND enregistre une forte progression. Si SYRIZA en fait de même, les partis qui soutenaient le gouvernement Papadímos remportent plus de la moitié des sièges. S'assurant également le soutien de la Gauche démocrate (DIMAR), Samarás peut former son gouvernement.

Composition

Portefeuille Titulaire Parti
Premier ministre Panagiótis Pikramménos Sans
Ministre des Réformes administratives et de l'Administration électronique Pávlos Apostolídis Sans
Ministre de l'Intérieur Antónis Manitákis Sans
Ministre des Finances Geórgios Zaniás Sans
Ministre des Affaires étrangères Pétros Molyviátis ND
Ministre de la Défense nationale Fragoúlis Frágos Sans
Ministre du Développement, de la Compétitivité et de la Marine Ioánnis Stournáras Sans
Ministre de l'Environnement, de l'Énergie et du Changement climatique Grigórios Tsáltas Sans
Ministre de l'Éducation, de la Formation continue et des Religions Angelikí-Effrosýni Kiáou Sans
Ministre des Infrastructures, des Transports et des Réseaux Símos Simópoulos Sans
Ministre du Travail et de la Sécurité sociale Antónis Roupakiótis Sans
Ministre de la Santé et de la Solidarité sociale Krístos Kíttas Sans
Ministre du Développement rural et de l'Alimentation Napoléon Maravégias Sans
Ministre de la Justice, de la Transparence et des Droits de l'homme Krístos Gerarís Sans
Ministre de la Protection du citoyen Elefthérios Ikonómou Sans
Ministre de la Culture et du Tourisme Tatiána Karapanagióti Sans
Ministre d'État Antónis Argurós Sans

Voir aussi

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Gouvernement Pikramménos
Listen to this article