Grands jours d'Angers - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Grands jours d'Angers.

Grands jours d'Angers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Grands Jours d'Angers furent des tribunaux exceptionnels, appelés Grands Jours, qui jugèrent en dernier ressort les affaires qui localement ont donné lieu à des décisions contestables ou ont été soustraites à la justice. Présidés par un Commissaire du roi et composés de magistrats professionnels et de conseillers du Parlement de Paris, mais étrangers à la province d'Anjou, ils durent ramener l'ordre et la paix civile[1].

Les Grands-jours d'Angers ou les grands-jours du duc d'Anjou, furent accordés par le roi Charles V de France à Louis, son frère, duc d'Anjou, avec la faculté de les tenir, soit à Paris ou dans telle ville de ses duchés qu'il voudrait[2].

Louise de Savoie, mère du roi François Ier, fit en 1516 ériger des Grands-jours à Angers. Une autre session des Grands Jours d'Angers eurent lieu pour le roi François 1er dans cette ville en 1539[3]. Le poète Germain Colin-Bucher y est dénoncé comme hérétique et ensuite condamné par le Parlement de Paris à une amende et au bannissement du royaume pour 10 ans[4].

Bibliographie

  • Diderot et d’Alembert, Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences des arts et des métiers, Tome XIX, page 51, Éditions Sociétés typographiques, Lausanne : 1782.

Sources

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Grands jours d'Angers
Listen to this article