Hamzanama d'Akbar - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Hamzanama d'Akbar.

Hamzanama d'Akbar

Hamzanama d'Akbar
La sorcière Anqarut attache Malik Iraj à un arbre, V&A Museum
Artiste
Une cinquantaine d'artistes différents
Date
1557-1582
Technique
enluminures sur papier collé sur coton
Dimensions (H × L)
70 × 50 cm
Format
140 folios conservés
No d’inventaire
Ms.52/BI8770
Localisation

Le Hamzanama (ou Histoire de Hamza) est un ancien manuscrit illustré commandé par l'empereur moghol Akbar vers 1557. Œuvre considérable à l'origine, il mesurait presque 70 cm de haut, contenait entre 14 et 17 volumes et 1400 miniatures pour près de 15 ans de travail réunissant une cinquantaine d'artistes. Il contient une des premières versions écrites de l'histoire d'Hamza, un ensemble de récits légendaires mettant en scène Hamza ibn Abd al-Muttalib, l'oncle paternel de Mahomet. Le manuscrit est aujourd'hui démembré et a perdu la majeure partie de ses illustrations. 180 d'entre elles sont recensées dont 61 à Vienne, 27 à Londres et les autres dans diverses collections publiques et privées.

Histoire du manuscrit

Akbar, troisième empereur moghol (1542-1605), crée rapidement après son accès au pouvoir un atelier de peinture personnel. D'après les témoignages des chroniqueurs Abou'l Fazal et Badâ'ôni, sa première commande est l'exécution d'un manuscrit regroupant l'ensemble des histoires jusque-là simplement orales qui constituent le Hamzanama. Sa réalisation est entamée en 1562 et confiée à Mir Sayyid Ali (en) et Khwaja Abd-as Samad, tous deux peintres d'origine perse, et plus précisément de Tabriz, à la tête de l'atelier impérial. La réalisation de l'ouvrage, de très grande dimension nécessite un travail considérable. Il mesure environ 70 cm de haut et plus de 50 cm de large et contient 1400 miniatures au total. Il est alors relié en 14 voire 17 volumes selon les sources. Il nécessite le travail, au cours d'une quinzaine d'années d'un total d'une centaine d'artistes, peintres, copistes, doreurs et relieurs[1],[2].

La manuscrit reste sans doute dans la bibliothèque de l'empereur jusqu'en 1739, date à laquelle la ville de Delhi est prise par l'empereur perse Nâdir Châh qui saisit l'ensemble du trésor du Moghol. Le livre est probablement dispersé à cette époque[3].

Localisation actuelle

Plus de 179 miniatures sont recensées de nos jours dans différentes collections :

D'autres miniatures isolées sont par ailleurs conservées, entre autres :

Description du manuscrit

Chaque miniature est peinte sur papier, contrecollée sur un tissu de coton. Au revers, se trouve le texte décrivant l'histoire représentée, sur 19 lignes. Chaque texte pouvait ainsi être lu et brandi devant un public. Chaque image mélange des caractéristiques spécifiques à la peinture indienne, tout en incluant une composition d'inspiration persane ainsi que des détails propres à la culture perse : tapis, architectures, arbres[1],[3].

Voir aussi

Bibliographie

  • (de) Heinrich Glück, Die indischen Miniaturen des Haemzae-Romanes im Österreichischen Museum für Kunst und Industrie in Wien und in anderen Sammlungen. Mit einer Wiederherstellung des Romantextes., Vienne, Amalthea-Verlag, 1925, 155 p.
  • (en) Seyller, John, The Adventures of Hamza – Painting and storytelling in Mughal India, Freer Gallery et Azimuth edition, London, 2002, 320 p. (ISBN 1-898592-23-3)
  • (de) Hamza-nama: Vollstandige wiedergabe der bekannten Blatter der Handscrift aus dem Bestanden aller erreichbaren Sammlungen. Graz: Akademische Druck-u.Verlaganstalt, 1982
  • Ingo Walther et Norbert Wolf (trad. de l'allemand), Codices illustres. Les plus beaux manuscrits enluminés du monde (400-1600), Paris, Taschen, , 504 p. (ISBN 3-8228-5963-X), p. 444-447
  • Douglas Barrett et Basil Gray, La Peinture indienne, Genève, Skira-Flammarion, , 210 p., p. 78-81

Articles connexes

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Hamzanama d'Akbar
Listen to this article