For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Hellzapoppin'.

Hellzapoppin'

Hellzapoppin’

Réalisation H. C. Potter
Scénario Nat Perrin
Warren Wilson
Sociétés de production Universal Pictures
Pays de production
Drapeau des États-Unis
États-Unis
Genre Comédie Musicale
Durée 84 minutes
Sortie 1941

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Hellzapoppin’ est un film américain de Universal Pictures, réalisé par H. C. Potter en 1941. Le film est tiré de la comédie musicale de même nom (en) créée en 1938. Le film fut distribué en France à partir de 1947, le sous-titrage français ayant été fait par Pierre Dac et Fernand Rauzéna. La comédie, initialement intitulée Olsen & Johnson's Hellzapoppin', fut de nouveau montée plusieurs fois ultérieurement (et notamment par Alexander Cohen et Jerry Lewis).

Synopsis

La comédie et le film traitent, sur un mode burlesque, des us et coutumes des milieux du spectacle, du théâtre et du cinéma. Ole (Ole Olsen) et Chic (Chic Johnson) ont entrepris de tourner un film mais le producteur impose un coscénariste, Jeff. Ce dernier est amoureux de Kitty, future très riche héritière convoitée par Woody, un jeune homme fortuné. Parallèlement, Betty, la sœur de Chic, s'est éprise d'un prétendu aristocrate russe, un soi-disant comte qui est en fait un vrai prince russe mais se fait passer pour un aventurier. Quimby, un détective, vient se mêler aux divers quiproquos et en provoquer.

Jeff leur fait entendre qu'ils doivent l'aider à monter une comédie musicale dans leur jardin, donner le principal rôle féminin à Kitty, et ainsi leur permettre de trouver une salle sur Broadway. Jeff fera croire que le producteur est très satisfait mais celui-ci découvrira la supercherie.

Fiche technique

Distribution

Et, parmi les acteurs non crédités :

Chansons du film

  • Hellzapoppin’ (interprété par The Six Hits),
  • What Kind of Love Is This? (interprété par Martha Raye),
  • Watch The Birdie (interprété par Martha Raye et The Six Hits),
  • You Were There (interprété par Jane Frazee puis par les chœurs et Jane Frazee pour la séquence aquatique),
  • Heaven for Two (interprété par Robert Paige et Jane Frazee),
  • Congeroo (Swing Dancing) interprété par Slim Gaillard, Slam Stewart, plusieurs musiciens et les Harlem Congeroo Dancers (Whitey's Lindy Hoppers),
  • Puttin' on the Dog,
  • Conga Beso (interprété par Jane Frazee puis par Martha Raye).
  • Waitin' for the Robert E. Lee (1912, Wolfe Gilbert & Lewis F. Muir) (interprété par Jane Frazee, Martha Raye et les chœurs).

Commentaires

Les dialogues frôlent l'absurde (« — combien prenez-vous pour hanter des demeures ? — de combien de pièces ? »), des personnages insolites interviennent (animaux parlants, monstre à la Frankenstein), et les gags s'enchaînent à un rythme soutenu, ponctués par celui, en forme de leitmotiv, du machiniste apportant des fleurs ou des arbustes, puis un cèdre, à Mrs Jones. L'orchestre féminin de Lorraine Page (Lorraine Page All-Girl Orchestra) et le groupe musical The Six Hits and a Miss apparaissent dans le film, une troupe de danseuses dénommée The Harlem Congeroos et les duettistes Slim and Slam interviennent également, c'est tout l'univers d'une comédie musicale foldingue que les réalisateurs tentent de remettre sur les rails de la crédibilité ou, du moins, de ses apparences.

Autour du film

Produit par Mayfair Production pour Universal Pictures, le film obtint un assez franc succès et fut nommé, en 1943, aux Oscars pour sa musique et, bizarrement, pour une chanson de Gene de Paul et Don Raye qui n'appartient pas au film mais à une autre production de Mayfair, Keep 'Em Flying. Sa carrière internationale débuta en Suède () puis en France avant de reprendre, en 1948, aux États-Unis, puis en Italie, aux Philippines et à Hong-Kong, et de nouveau en Europe (il a régulièrement été programmé en France, et pour la dernière fois en ).

Hellzapoppin fait référence à Citizen Kane et a, à son tour, directement fourni un gag à Tex Avery et un autre aux Monty Python.

Contrairement à ce que peut laisse penser l'affiche française, Pierre Dac ne joue aucun rôle dans ce film. Il est cependant l'auteur des sous-titres français (en collaboration avec Fernand Rauzena).

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Hellzapoppin'
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.

X

Wikiwand 2.0 is here 🎉! We've made some exciting updates - No worries, you can always revert later on