Herbert Mumm von Schwarzenstein - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Herbert Mumm von Schwarzenstein.

Herbert Mumm von Schwarzenstein

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Herbert Mumm von Schwarzenstein
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Membre de
Corps Palatia Bonn (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Herbert Mumm von Schwarzenstein (né le 22 octobre 1898 à Frankfort sur le Main et mort le 20 avril 1945 à Brandebourg-sur-la-Havel) est un diplomate et résistant allemand contre le nazisme.

Biographie

Herbert Mumm von Schwarzenstein est le petit-fils du premier maire prussien de Francfort, Daniel Heinrich Mumm von Schwarzenstein. Ses parents sont le banquier Alfred Mumm von Schwarzenstein et son épouse Martha née Delius, son plus jeune frère est le diplomate Bernd Mumm von Schwarzenstein. Bachelier en 1917, il effectue son service militaire jusqu'à la fin de la première guerre mondiale. Il étudie ensuite le droit, de 1919 à 1921, à l'université d'Erlangen ainsi qu'à Bonn. Il adhère au Corps Onoldia ainsi qu'au Corps Palatia Bonn. Il est promu Docteur à Cologne, et intègre le corps diplomatique de l'Office des Affaires étrangères en .

Il est d'abord secrétaire de légation à l'ambassade allemande à Londres, sous l'autorité de l'ambassadeur Friedrich Sthamer. Il fait la rencontre de l'ancien Ministre des Affaires étrangères Wilhelm Solf en 1925 à l'ambassade allemande à Tokyo. Il est en poste à Berlin entre 1927 et 1935. Surveillé par la Gestapo, il est arrêté au motif du paragraphe § 175 en . Il parvient à échapper un temps aux filets du régime nazi[1].

Par le truchement de son ancien supérieur, Wilhelm Solf, et de son épouse Hanna Solf, Mumm von Schwarzenstein prend part à la résistance. Il fait bientôt partie des réguliers du Cercle Solf, qui rassemble surtout des diplomates critiques envers le régime. Herbert Mumm von Schwarzenstein travaille alors comme conseiller historique de sociétés de production cinématographiques.

Il est à nouveau arrêté le . Il est condamné à mort par le Volksgerichtshof deux jours plus tard. Il est fusillé le  dans la prison de Brandebourg-sur-la-Havel.

Le Ministère des Affaires étrangères allemand érige en 2000 un mémorial des résistants du corps diplomatique, qui rend également hommage à Herbert Mumm von Schwarzenstein .

Bibliographie

  • Maria Keipert (Red.): Biographisches Handbuch des deutschen Auswärtigen Dienstes 1871–1945. Herausgegeben vom Auswärtigen Amt, Historischer Dienst. Band 3: Gerhard Keiper, Martin Kröger (Bearb.): L–R. Schöningh, Paderborn 2008, (ISBN 978-3-506-71842-6).
  • Peter Hahn: Mumm – Diplomat, Photograph & anders als die Anderen. Mit Beiträgen zur Familie Mumm von Schwarzenstein und Herbert Mumm von Schwarzenstein. Oase Verlag, Badenweiler 2012. (ISBN 978-3-88922-099-8).
  • Henning Freiherr von Soden: Herbert Mumm von Schwarzenstein. In: Sebastian Sigler (Hg.): Corpsstudenten im Widerstand gegen Hitler. Duncker & Humblot, Berlin 2014. (ISBN 978-3-428-14319-1), S. 177–190.

Notes et références

  1. Bernd-Ulrich Hergemöller: Mann für Mann – Ein biographisches Lexikon.
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Herbert Mumm von Schwarzenstein
Listen to this article