Hilger van Scherpenberg - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Hilger van Scherpenberg.

Hilger van Scherpenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hilger van Scherpenberg
Fonction
Ambassadeur d'Allemagne près le Saint-Siège (d)
-
Josef Jansen (d)
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique
Distinction
Accord financier avec l'Inde: Hilger van Scherpenberg (à droite) au Ministère des affaires étrangères après la signature d'un accord avec des représentants indiens. (1961)
Accord financier avec l'Inde: Hilger van Scherpenberg (à droite) au Ministère des affaires étrangères après la signature d'un accord avec des représentants indiens. (1961)

Albert-Hilger van Scherpenberg, né le  à Munich, mort le à Hohenpeißenberg, est un diplomate allemand et Secrétaire d'État au Ministère fédéral des affaires étrangères de 1958 à 1961.

Biographie

Remise de médaille à Scherpenberg (à gauche)
Remise de médaille à Scherpenberg (à gauche)

Après des études de droit, Scherpenberg intègre en 1926 le service diplomatique. Pendant la période du national-socialisme, il est d'abord secrétaire de Légation[1] puis Ministre conseiller et dirige le secrétariat scandinave au sein du département politique commerciale du ministère des affaires Étrangères. Il fait partie du Cercle Solf, groupe de résistance allemande qui prend ce nom après le décès, en 1936, de l'ambassadeur d'Allemagne à Tokyo. À la suite de la trahison de l'indicateur de la Gestapo Paul Reckzeh, van Scherpenberg est condamné le par le Volksgerichtshof à deux années de prison[2].

De 1945 à 1949, van Scherpenberg travaille au Ministère bavarois de l'économie, puis au ministère fédéral de l'économie. Il retourne en 1953 à la division de politique commerciale du Ministère des affaires étrangères, où il occupe le poste de Secrétaire d'État de 1958 à 1961. Il est ensuite Ambassadeur de la République Fédérale au Vatican (Saint-siège) jusqu'en 1964.

Van Scherpenberg est le gendre de l'ancien président de la Reichsbank et Ministre du Reich Hjalmar Schacht[1].

Bibliographie

  • (de) Biographisches Handbuch des deutschen Auswärtigen Dienstes 1871–1945, 4, Paderborn, Auswärtiges Amt, Historischer Dienst, , 413 p. (ISBN 978-3-506-71843-3)
  • (de) Eckart Conze et Norbert Frei, Das Amt und die Vergangenheit. Deutsche Diplomaten im Dritten Reich und in der Bundesrepublik, Munich, Karl Blessing Verlag, , 879 p. (ISBN 978-3-89667-430-2)

Notes et références

  1. a et b (de) Hans-Günther Seraphim, Das politische Tagebuch Alfred Rosenbergs. 1934/35 und 1939/40. Dokumentation, Munich,
  2. (de) Henry Leide, NS-Verbrecher und Staatssicherheit : die geheime Vergangenheitspolitik der DDR, Vandenhoeck & Ruprecht, , 448 p. (ISBN 3-525-35018-X, lire en ligne), p. 196
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Hilger van Scherpenberg
Listen to this article