Iakov Bielopolski - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Iakov Bielopolski.

Iakov Bielopolski

Iakov Bielopolski
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalités
Formation
Institut d'architecture de Moscou (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Parti politique
Distinctions

Iakov Borissovitch Bielopolski (en russe : Яков Борисович Белопольский) est un architecte soviétique et russe, né à Kiev le () 1916 et mort à Moscou le . Il était membre du Parti communiste de l'Union soviétique depuis 1943 et de l'Académie des Beaux-Arts d'URSS depuis 1983.

Biographie

Iakov Bielopolski fait ses études à l'Institut d'architecture de Moscou en 1932-1937. Il participe à partir de 1938 à la construction du palais des Soviets.

Après la Seconde guerre mondiale, il participe à la reconstruction du centre ville de Novorossiïsk, avec Boris Iofane.

Il est à l'origine de grands projets monumentaux dont les plus connus sont la statue de la Mère-Patrie à Volgograd sur le mémorial du Kourgane Mamaïev pour commémorer la bataille de Stalingrad qui fut un tournant décisif pour la chute du Troisième Reich en Europe, et la statue du Soldat-libérateur dans le parc de Treptow à Berlin, qui domine le Mémorial soviétique, sculptée par Evgueni Voutchetitch[1],[2].

Il a également dirigé la construction du Grand cirque d'État de Moscou inauguré en 1971.

Mort à Moscou, Iakov Bielopolski est inhumé au cimetière Donskoï.

Notes et références

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (en) Rebekah J. Kowal, Gerald Siegmund, Randy Martin, The Oxford Handbook of Dance and Politics, New York, Oxford University Press, , 634 p. (ISBN 978-0-19-992818-7 et 0-19-992818-5, lire en ligne), p. 604
  2. (en) Martin Gegner et Bart Ziino, The Heritage of War, Routledge, , 288 p. (ISBN 978-1-136-67383-2, lire en ligne), p. 71
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Iakov Bielopolski
Listen to this article