For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Iberdrola.

Iberdrola

Iberdrola
logo de Iberdrola
illustration de Iberdrola

Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Forme juridique Société par actionsVoir et modifier les données sur Wikidata
Action OTC Markets Group (IBDSF)[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Bilbao
Drapeau de l
 Espagne
Directeurs José Ignacio Sánchez Galán (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité Énergie
Produits Production et distribution d'énergie (nucléaire, gaz et éolienne)
Filiales Avangrid, Scottish Power, Iberdrola Renovables et MANWEB (en)
Effectif 35 637 (2021)[2]
Site web http://www.iberdrola.es/

Capitalisation 58,98 milliards d'euros (octobre 2021)
Chiffre d'affaires 36,44 milliards d'euros (exercice 2020)[2]
Résultat net 3,47 milliards d'euros (exercice 2020)

Iberdrola S.A. est une entreprise espagnole spécialisée dans la production, la distribution et la commercialisation d'électricité et de gaz naturel. Son siège social est situé à Bilbao, au Pays basque.

Iberdrola figure parmi les 10 plus grands producteurs mondiaux d'électricité[3] et est le leader mondial dans le domaine de la production éolienne[4]. Iberdrola est aussi le plus gros producteur d'énergie nucléaire d'Espagne. L'entreprise est active dans des dizaines de pays sur quatre continents et compte environ 30 millions de clients. Elle emploie plus de 35 637 personnes à travers le monde.

Iberdrola est cotée aux bourses de Bilbao et de Madrid et compte parmi les plus grandes entreprises en Espagne par sa capitalisation boursière. Son action figure à l'indice Ibex 35[5].

Histoire

Fondée en 1992 par la fusion de deux opérateurs historiques du domaine de l'électricité en Espagne, Iberduero et Hidroeléctrica Española, la société est entrée dans une phase d'expansion depuis 2001 en concluant notamment des acquisitions majeures en Écosse, aux États-Unis, au Brésil et en Bolivie.

Le , Iberdrola achète pour 17,2 milliards d'euros le britannique Scottish Power et devient le no 3 européen de l'énergie électrique.

Iberdrola atteint en 2010 une production historique de (154 073 millions de kWh, +8 %) et les meilleures chiffres d'affaires (30,431 milliards d'euros) et bénéfice net (2,870 milliards d'euros de toute son histoire.

Tour Iberdrola, nouveau siège à Bilbao au Pays basque
Tour Iberdrola, nouveau siège à Bilbao au Pays basque

Le , Iberdrola a vendu les 32 parcs éoliens qu'elle possédait en France à General Electric, Munich Re et EDF Énergies Nouvelles[6].

En , Iberdrola fusionne ses activités américaines avec UIL Holdings, une entreprise américaine de production d'électricité et de distribution de gaz, pour un coût de trois milliards de dollars, créant une nouvelle société cotée, dont elle sera actionnaire[7]. En , Iberdrola met en bourse 18,5 % de cette société, nommée Avangrid[8].

En octobre 2020, Iberdrola annonce l'acquisition d'Infigen, une entreprise australienne, spécialisée dans l'énergie solaire, pour l'équivalent d'environ 550 millions de dollars américains[9].

Activités

Activités non-réglementées

Iberdrola exerce ses activités dans les secteurs déréglementés de la production d'électricité, de la fourniture de gaz naturel et d'électricité. La société dispose d'installations qui ont une puissance installée totale de 46 026 MW à la fin de 2011. Elle gère des centrales hydroélectriques, thermiques classiques, à cycle combiné, de cogénération et nucléaires dans 40 pays, particulièrement en Europe, en Amérique du Nord et en Amérique latine. La production du groupe en Espagne s'est chiffrée à 63 711 GWh en 2011, dont 15 040 GWh de source hydroélectrique. Environ 79 % de la production d'Iberdrola en Espagne provient de sources non émettrices de CO2. Iberdrola était le premier actionnaire de Gamesa jusqu'à la fusion avec Siemens en 2016.

Énergies renouvelables

En 20 ans, Iberdrola a investi plus de 130 milliards  dans les renouvelables. En 2022, la puissance installée de ses centrales d'énergies renouvelables atteint 40 000 MW et son portefeuille de projets renouvelables dépasse 90 000 MW. Les projets de développement du groupe sont exclusivement centrés sur les renouvelables, et il espère atteindre la neutralité carbone de ses activités d'ici à 2030 en Europe, et d'ici à 2050 au niveau mondial. Ses principaux chantiers en 2022 sont le complexe éolien marin East Anglia Hub, d'une capacité installée totale de 2 900 MW au large de la côte est de l'Angleterre, le second plus grand parc éolien terrestre au monde, qui devrait ouvrir en 2023 au Brésil avec une capacité installée de 566,5 MW, et le parc éolien en baie de Saint-Brieuc, avec 62 éoliennes et une puissance de 496 MW[10].

Activités réglementées

En 2022, Iberdrola opère dans une trentaine de pays et sert 100 millions de clients[10].

En 2012, Iberdrola distribue de l'énergie à plus de 30 millions de clients. En outre, elle compte 10,6 millions de clients en Espagne à qui elle a vendu 96 379 GWh en 2011. Au Royaume-Uni, la filiale Scottish Power dessert 3,4 millions de clients qui ont acheté 35 434 GWh. Aux États-Unis, Avangrid a 1,86 million de clients pour une demande totale de 31 201 GWh. Au Brésil, où elle fait affaire sous les raisons sociales Neoenergia[11] (Coelba, Cosern et Celpe) et Elektro, Iberdrola a distribué 41 872 GWh à 11,65 millions d'abonnés, une hausse de près de 3 % sur l'année précédente.

Principales filiales

ScottishPower

Iberdrola a acquis Scottish Power en 2006 et le quatrième plus important fournisseur d'énergie au Royaume-Uni a intégré ses opérations au groupe en . Scottish Power dessert plus de cinq millions de clients à travers le pays et emploie 8 500 personnes. L'entreprise dispose de centrales hydroélectriques, thermiques au charbon, à cycle combiné et de cogénération ; son réseau de distribution s'étire sur plus de 65 000 km de lignes souterraines et 47 000 km de lignes aériennes.

Scottish Power participe à des projets de réseaux électriques intelligents à Glasgow et Liverpool, en plus de fournir des stations de recharge dans le cadre d'un consortium qui met en place un projet d'implantation des véhicules électriques à Glasgow. La puissance installée des centrales de cette filiale au Royaume-Uni (à l'exclusion de l'énergie renouvelable) atteint 6 036 MW, qui ont produit 20 584 GWh en 2011.

Avangrid

Iberdola USA a été créée en septembre 2008 après l'OPA amicale d'Energy East par l'entreprise espagnole l'année précédente. Iberdrola a acquis le distributeur pour un montant de 4,5 milliards de dollars (3,4 milliards d"euros)[12].

L'achat d'Energy East représente la dernière étape d'un mouvement de consolidation des distributeurs d'énergie dans le nord-est des États-Unis qui a débuté dans les années 1990, dans le cadre de la libéralisation des marchés de l'électricité. En 1999, Energy East, qui était propriétaire de NYSEG, achète CMP pour 957 millions de dollars en 1999[13]. L'entreprise acquiert Rochester Gas and Electric en 2001[14].

Elle distribue de l'électricité et du gaz naturel à 2,3 millions de clients dans les états de New York et de la Nouvelle-Angleterre. Elle a des bureaux dans les principales villes de ses territoires de distribution.

Deux filiales font des affaires dans l'État de New York : New York Electric & Gas (NYSEG) et Rochester Gas and Electric (RG&E), toutes deux basées à Rochester (New York). NYSEG a 878 000 clients dans le nord de l'état, alors que RG&E dessert 367 000 clients de son service électrique et 303 000 abonnés pour son réseau de gaz naturel dans les neuf comtés entourant la ville de Rochester[15]. Au Maine, Central Maine Power (CMP), d'Augusta, est le plus important fournisseur d'énergie de l'état avec plus de 660 000 clients

Iberdrola USA mène des projets d'infrastructure au Maine et dans l'État de New York. Au Maine, CMP a lancé en 2010 la construction du Maine Power Reliability Program (MPRP)[16], un renforcement du réseau de transport électrique de l'état évalué à 1,4 milliard de dollars. Le MPRP devrait aussi faciliter les importations d'électricité du Québec et du Canada atlantique. L'entreprise a également commencé le déploiement de 625 000 compteurs intelligents au Maine.

Iberdrola Ingeniería

Avec des projets en cours dans plus de 40 pays et des filiales et bureaux dans 27 pays en Europe, en Asie, en Afrique et dans les Amériques, Iberdrola Ingeniería and Construcción vend des services de génie-conseil, d'approvisionnement, de construction et de rodage, des projets clé en main et du soutien à l'exploitation. La filiale est active en R&D en participant au Cenit Ocean Líder, l'initiative de recherche la plus importante dans le domaine de l'énergie océanique. Elle développe également le Direct Steam Project et Prometeo dans le domaine des technologies thermo-solaires.

Iberdrola Inmobiliaria

Iberdrola Inmobiliaria vend des services de courtage immobilier. La construction de la Torre de Occidente à Lisbone a été complétée en 2011.

Données financières et boursières

En 2021, les actifs d'Iberdrola s'élèvent à 142 milliards , son Ebitda atteint 12 milliards , soit six fois plus qu'en 2000, et ses bénéfices devraient dépasser 4 milliards  sur l'exercice 2022. Sa capitalisation boursière est passée de 12 milliards  en 2000 à 70 milliards  en 2022[10].

Actionnaires principaux au [17] :

Qatar Investment Authority 8,69 %
Norges Bank Investment Management 3,05 %
The Vanguard Group 2,41 %
Capital Research & Management 1,35 %
Amundi Asset Management SA 1,29 %
BlackRock Advisors UK 1,11 %
Fidelity Management & Research 1,06 %
Covéa Finance SAS 1,00 %

Lobbying

Iberdrola est inscrite depuis 2012 au registre européen des lobbies et déclare pour cette activité des dépenses comprises entre 400 000 et 500 000 euros en 2020[18]. L'entreprise déclare aux États-Unis, pour l'année 2020, des dépenses de lobbying d'un montant de 760 000 dollars[19].

Notes et références

  1. Knowledge Graph, (graphe de connaissances), consulté le Voir et modifier les données sur Wikidata
  2. a et b Site LesEchos Investir du 10 octobre 2021 https://investir.lesechos.fr/cours/profil-societe-action-iberdrola,xmce,ibe,es0144580y14,isin.html
  3. Agence France-Presse, « Les dix principaux producteurs d'électricité dans le monde », Le Point,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. (en) « World leader achieves record output in first quarter of 2011 », Energías Renovables,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « IBEX35 », sur Invertia, (consulté le )
  6. http://bourse.lci.fr/bourse-en-ligne.hts?urlAction=bourse-en-ligne.hts&idnews=AOT121231_00212632&numligne=0&date=121231&categorie=-1&source=AOT
  7. Spain's Iberdrola to buy UIL Holdings for about $3 billion, Supriya Kurane et Jose Elias Rodriguez, Reuters, 26 février 2015
  8. Iberdrola to list 18.5 percent of U.S. grids and renewables unit Avangrid, Reuters, 16 décembre 2015
  9. « Iberdrola secures 98.25% stake in Australian Infigen », sur Reuters,
  10. a b et c Iberdrola, fer de lance de la transition énergétique espagnole, Les Échos, 9 novembre 2022.
  11. (en) « Iberdrola, Neoenergia sign loans for wind farms in Brazil », Power Engineering,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. (en) Jim Jelter, « Iberdrola to buy Energy East for $4.5 billion », Market Watch,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. (en) Agis Salpukas, « Energy East Set to Acquire CMP Group », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. (en) Andrew Ross Sorkin, « Energy East Agrees to Buy RGS Energy in a $1.4 Billion Deal », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  15. (en) « Spanish owned RG&E to invest $414 million », Livingston County News, Geneseo, NY,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. (en) « Iberdrola Chairman Visits Maine to Review Progress on Transmission System Upgrade », Electric Energy Online,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. Zone Bourse, « IBERDROLA, S.A. : Actionnaires Dirigeants et Profil Société | IBE | ES0144580Y14 | Zone bourse », sur www.zonebourse.com (consulté le )
  18. « Registre des représentants d'intérêts », sur ec.europa.eu (consulté le )
  19. (en) A 501tax-exempt et charitable organization 1300 L. St NW, « Iberdrola SA Profile: Summary », sur OpenSecrets (consulté le )

Annexes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Iberdrola
Listen to this article

This browser is not supported by Wikiwand :(
Wikiwand requires a browser with modern capabilities in order to provide you with the best reading experience.
Please download and use one of the following browsers:

This article was just edited, click to reload
This article has been deleted on Wikipedia (Why?)

Back to homepage

Please click Add in the dialog above
Please click Allow in the top-left corner,
then click Install Now in the dialog
Please click Open in the download dialog,
then click Install
Please click the "Downloads" icon in the Safari toolbar, open the first download in the list,
then click Install
{{::$root.activation.text}}

Install Wikiwand

Install on Chrome Install on Firefox
Don't forget to rate us

Tell your friends about Wikiwand!

Gmail Facebook Twitter Link

Enjoying Wikiwand?

Tell your friends and spread the love:
Share on Gmail Share on Facebook Share on Twitter Share on Buffer

Our magic isn't perfect

You can help our automatic cover photo selection by reporting an unsuitable photo.

This photo is visually disturbing This photo is not a good choice

Thank you for helping!


Your input will affect cover photo selection, along with input from other users.

X

Wikiwand 2.0 is here 🎉! We've made some exciting updates - No worries, you can always revert later on