Isabelle Plancke - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Isabelle Plancke.

Isabelle Plancke

Isabelle Plancke
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Isabelle Raymonde Madeleine PlanckeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Nageuse, joueuse de water-polo, maîtresse-nageuseVoir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Autres informations
Sport
Équipes
Les Mouettes de Paris (d) (-)
Cercle des nageurs de Marseille (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata

Isabelle Plancke est une nageuse française, première française à obtenir le brevet de maître-nageur en 1929.

Biographie

Isabelle Raymonde Madeleine Plancke est née le à Comines (Nord). Ses parents Armand Plancke, employé de commerce et Julie Delporte, viennent à Paris peu après. En 1929, toute la famille habite 14 rue des Goncourt[1]. C'est la sœur de Yolande Plancke, athlète française.

Elle épouse le Yves Garnier à Paris mais divorce trois ans après[2]. À son mariage, elle exerce la profession de « chef de fabrication », et est domiciliée avec sa mère, veuve, à Soisy-sous-Montmorency.

Elle meurt à Limeil-Brévannes le 1er août 1997, à l'âge de 87 ans[3].

Carrière sportive

Isabelle Plancke commence la natation vers l'âge de 12 ans dans le club de natation parisien Les Mouettes[4],[5]. Elle est fait partie de l'équipe des Mouettes championne de Paris à plusieurs reprises en relais[4]. Spécialiste de grand fond, elle participe régulièrement à la traversée de Paris à la nage[4].

Lors des championnat de France de 1926, elle s'aligne sur le 200 mètres brasse et termine 4e[11],[12] puis 3e l'année suivante[13]. Elle participe aux épreuves de qualification pour les Jeux olympiques de 1928[14].

En 1931, elle termine 5e des championnats de France de grand fond[15],[16], sous le maillot du Cercle des nageurs de Marseille[9],[17],[18].

Elle participe régulièrement à des galas (réouverture de la piscine Oberkampf[19], tournois pré-olympique en 1928), voire à l'équipe de water-polo du club des Mouettes (Paris) avec sa sœur Yolande Plancke[20].

Professeur de natation

En 1929, elle est la première femme à passer avec succès le brevet de maître nageur (mention Bien), décerné par la Fédération française de natation et de sauvetage[4],[21]. Elle exerce ensuite comme professeur de natation à Aix-en-Provence (piscine des Dauphins)[4],[22],[23].

Bibliographie

  • Anne Velez, Les Filles de l'eau. Une histoire des femmes et de la natation en France (1905-1939), thèse en Histoire, université d’Angers, 2010, consultable en ligne.

Références

  1. Archives de Paris, registre des mariages du 11e arrondissement, mariage de sa sœur le 1er août 1929, consultable en ligne.
  2. Archives de Paris, registre des actes de mariage, 6e arrondissement, consultable en ligne
  3. Fichier Insee des décès
  4. a b c d e et f Paris-Match, 12 août 1930, consultable sur Gallica
  5. « Un mardi soir à l'entraînement chez les Mouettes de Paris », Paris-Soir,‎ (lire en ligne)
  6. Le Miroir des sports, 23 août 1927, consultable en ligne
  7. L'Excelsior, 22 août 1927, consultable en ligne
  8. a et b Le Petit Parisien, 29 août 1932, consultable en ligne.
  9. a et b Paris-Match, 30 août 1932, consultable en ligne
  10. Le Populaire, 29 août 1932, consultable en ligne.
  11. L'Ouest-Eclair, 15 août 1926, consultable en ligne
  12. L'Excelsior, 15 août 1926, consultable en ligne.
  13. Le Petit Parisien, 15 août 1927, consultable en ligne.
  14. Le Petit Parisien, 6 juin 1927, consultable en ligne.
  15. L'Ouest-Eclair, 7 septembre 1931, consultable en ligne
  16. L'Excelsior, 7 septembre 1931, consultable en ligne.
  17. L'Ouest-Eclair, 18 juin 1932, consultable en ligne.
  18. Le Petit Marseillais, 14 août 1931, consultable en ligne
  19. Paris-Soir, 11 février 1928, consultable en ligne
  20. Paris-Soir, 2 mars 1927, consultable en ligne.
  21. L'Intransigeant, 8 avril 1929, consultable en ligne
  22. Le Mémorial d'Aix, 26 octobre 1930, consultable en ligne.
  23. Le Petit Marseillais, 20 mai 1931, consultable en ligne.
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Isabelle Plancke
Listen to this article