Iván Zamorano - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Iván Zamorano.

Iván Zamorano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2008). Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » En pratique : Quelles sources sont attendues ? Comment ajouter mes sources ?

Iván Zamorano

Ivan Zamorano - 2016
Biographie
Nom Iván Luis Zamorano Zamora
Nationalité
Chilien
Naissance (54 ans)
Lieu Maipú (Chili)
Taille 1,79 m (5 10)
Période pro. 1985-2003
Poste avant-centre
Pied fort Droit
Parcours junior
Années Club
1983-1985
Cobresal
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1985-1986
Cobresal
5 (1)
1986
CD Trasandino (en)
29 (27)
1986-1988
Cobresal
43 (22)
1988-1991
FC Saint-Gall
61 (37)
1991-1992
FC Séville
63 (23)
1992-1996
Real Madrid
173 (101)
1996-2001
Inter Milan
148 (40)
2001-2002
Club América
67 (33)
2002-2003
Colo-Colo
14 (8)
Total603 (292)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1987-2001
Chili
69 (34)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Iván Zamorano, né le à Maipú (Chili), est un footballeur international chilien.

Biographie

Il commence sa carrière de footballeur lors de la saison 1984-1985, avec le club de Cobresal en Primera División. L'année suivante, il est prêté au CD Trasandino (en) où il remporte le championnat de deuxième division chilienne (en)[1].

Remarqué lors de son passage en Suisse où il fut meilleur buteur en 1990, il signa pour l'équipe du FC Séville, devenant l'idole du club andalou. Le Real Madrid l'engage par la suite et il est le seul à surnager dans une formation à la poursuite du grand Barça de Johan Cruyff. La saison 1994-1995 marque le retour du Real qui gagne le championnat grâce à un football offensif, guidé par le jeu clairvoyant de Michael Laudrup, l'éclosion de Raúl González et les talents de finisseur de Zamorano. On gardera en tête un mémorable 5-0 infligé au Barça, avec un triplé du Chilien.

Il rejoindra en 1996 la constellation de stars de l'Inter Milan où il palliera souvent les absences de Ronaldo. Il gagne la Coupe UEFA contre la Lazio Rome en 1998, effaçant ainsi l'échec de l'année précédente contre Schalke 04.

Formant avec Marcelo Salas un redoutable duo d'attaque, il a notamment contribué à hisser l'équipe nationale du Chili jusqu'en huitième de finale de la Coupe du monde 1998.

Iván Zamorano prit sa retraite internationale le à l'occasion d'un match face à l'équipe de France gagné 2 buts à 1 au Stade National de Santiago. Sorti avant la fin du match sous les acclamations de tout le public, il ne put laisser échapper quelques larmes de tristesse.

Il est aussi un joueur atypique puisqu'il est le premier joueur à porter comme numéro l'addition 1+8 en guise de numéro 9 lors de son passage à l'Inter, le 9 étant réservé à Ronaldo[2].

Parcours actuel

En plus de la gestion de son image et de son patrimoine (réparti entre investissements immobiliers et dans les entreprises et la Fundación Iván Zamorano), Iván Zamorano est actuellement[Quand ?] l'entraîneur adjoint de l'équipe nationale du Chili des moins de 18 ans.

Style de jeu

Surnommé l'hélicoptère, il est considéré comme un des meilleurs joueurs de tête de l'histoire du football[3].

Vie privée

Marié à l'ancienne mannequin argentin María Alberó, il a trois enfants[3].

Carrière

Iván Zamorano avec le maillot du FC Saint-Gall, le premier club européen dans lequel il a joué.
Iván Zamorano avec le maillot du FC Saint-Gall, le premier club européen dans lequel il a joué.

Palmarès

Avec le CD Trasandino (en) :

  • Champion de deuxième division chilienne (en) en 1985 (en)

Avec le Real Madrid :

Avec l'Inter Milan :

Avec la sélection du

Chili :

Buts internationaux

Distinctions

Iván Zamorano, Edgar Davids et Paolo Montero à Buenos Aires avant un match pour les victimes du séisme de 2010 au Chili.
Iván Zamorano, Edgar Davids et Paolo Montero à Buenos Aires avant un match pour les victimes du séisme de 2010 au Chili.

Statistiques

  • Championnat : 546 matchs, 205 buts[4].
  • Seconde division : 29 matchs, 27 buts (Cobreandino).
  • Coupes nationales : 59 matchs, 37 buts.
  • Équipe du Chili : 69 matchs, 34 buts[5].
  • Coupes internationales : 50 matchs, 21 buts.
  • Total de compétitions officielles : 684 matchs, 290 buts soit 0,42 but par match.

Notes et références

Sur les autres projets Wikimedia :

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Iván Zamorano
Listen to this article