Janusz Kaczmarek - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Janusz Kaczmarek.

Janusz Kaczmarek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Janusz Kaczmarek

Janusz Kaczmarek, lors de sa prise de fonction le au palais présidentiel de Varsovie.
Fonctions
Ministre polonais de l'Intérieur
et de l'Administration

(6 mois)
Président du Conseil Jarosław Kaczyński
Gouvernement Kaczyński
Prédécesseur Ludwik Dorn
Successeur Władysław Stasiak
Biographie
Nom de naissance Janusz Kazimierz Kaczmarek
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Gdynia (Pologne)
Nationalité Polonaise
Parti politique Indépendant
Diplômé de Université de Gdańsk
Profession Juriste

Janusz Kazimierz Kaczmarek, né le à Gdynia, est un juriste et un homme d'État polonais.

Biographie

Formation et carrière

Il est diplômé en droit de l'université de Gdańsk.

Vie politique

Dans les années 1980, il appartient au Parti ouvrier unifié polonais (PZPR). En 2001, il est désigné adjoint du procureur général, poste occupé à l'époque par le ministre de la Justice, en l'espèce Lech Kaczyński. Il devient procureur national le .

Le , Janusz Kaczmarek est nommé ministre de l'Intérieur et de l'Administration dans le gouvernement de coalition du conservateur Jarosław Kaczyński.

Il est relevé de ses fonctions dès le , étant accusé par le président du Conseil et le ministre de la Justice Zbigniew Ziobro d'avoir organisé des fuites concernant une enquête en cours du Bureau central anti-corruption (CBA) au sein des services du ministère de l'Agriculture. Il est remplacé par le chef du Bureau de la sécurité nationale (BBN), Władysław Stasiak.

Cinq jours plus tard, il est désigné par l'Autodéfense de la république de Pologne (SRP) et la Ligue des familles polonaises (LPR), partis populistes jusqu'alors au pouvoir, comme candidat à la direction du gouvernement dans le cadre d'une motion de censure constructive.

Il est brièvement placé en garde à vue le par l'Agence de sécurité intérieure (ABW), pour « entrave à une enquête » et « faux témoignage », dans le cadre des investigations sur les fuites de l'enquête du CBA. Il renonce le à être chef de file de la motion de la SRP et de la LPR. En 2009, les charges retenues contre lui sont abandonnées.

Notes et références

Voir aussi

Articles connexes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Janusz Kaczmarek
Listen to this article