Jean-Jacques Greffet - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Jean-Jacques Greffet.

Jean-Jacques Greffet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean-Jacques Greffet
Naissance
Rio de Janeiro (Brésil)
Nationalité Français
Domaines Physisque, nanophotonique
Institutions SupOptique, Université Paris-Saclay
Diplôme ENS Paris-Saclay
Formation ENS Paris-Saclay/Université Paris-Saclay
Distinctions Fellow de l'Optical Society of America en 2015, Prix Servant de l'Académie des Sciences en 2015

Jean-Jacques Greffet, né le 24 avril 1959 à Rio de Janeiro (Brésil), est un physicien français, spécialiste d'optique. Il est professeur à l'Institut d'optique Graduate School, Université Paris-Saclay.

Biographie

Jean-Jacques Greffet étudie à l’École Normale de l'Enseignement Technique (ENSET, aujourd'hui ENS Paris-Saclay) et à l'Université Paris-Sud de 1979 à 1982. Il obtient la licence en 1980, la maîtrise de physique en 1981, l'agrégation de sciences physiques option physique en 1982 et le DEA de physique du solide en 1983.

Il devient assistant agrégé à l’École Centrale Paris où il prépare une thèse au laboratoire EM2C sous la direction de Magdeleine Huetz-Aubert[1]. Il soutient une thèse et une Habilitation à diriger des recherches de l'Université Paris-Sud en 1988 et 1992 respectivement. Il enseigne à l’École Centrale Paris comme maître de conférences puis comme professeur à partir de 1994. Il effectue un séjour sabbatique à l'Institute of Optics de Rochester de 2001 à 2002. À son retour, il dirige le département de physique de l’École Centrale Paris de 2002 à 2009. En 2009, il rejoint l'Institut d'Optique Graduate School. Il est nommé membre senior de l'Institut universitaire de France de 2009 à 2014 puis de 2015 à 2020. Il dirige l’École Doctorale Ondes et Matière (EDOM) de 2014 à 2019. Il est directeur de l'Institut des Sciences de la Lumière de l'Université Paris-Saclay[2].

Jean-Jacques Greffet a travaillé sur la propagation des ondes en milieu complexe puis sur la formation des images en microscopie de champ proche de 1994 à 2004. Depuis 1998, il étudie le rayonnement thermique à l'échelle du nanomètre et notamment la possibilité d'exalter les flux de chaleur radiatifs échangés en champ proche en exploitant les propriétés des phonons polaritons de surface. À partir de 2009, ses travaux se poursuivent dans le domaine de la nanophotonique : nanoantennes et métasurfaces pour le contrôle de l'émission spontanée, plasmonique quantique[Lequel ?]. Il a dirigé 35 thèses de doctorat et publié 200 articles dans des revues à comité de lecture.

Distinctions

Fellow de l'Optical Society of America (2015) Prix Servant de l'académie des Sciences (2015) Membre senior de l'Institut Universitaire de France (2009-2014)(2015-2020)

Références

  1. « Magdeleine Huetz-Aubert », sur thèses.fr
  2. « Institut des Sciences de la Lumière », sur le site de l'Université Paris-Saclay

Bibliographie

  • (en) Jean-Jacques Greffet, Rémi Carminati, Karl Joulain et Jean-Philippe Mulet, « Coherent emission of light by thermal sources », Nature, vol. 416, no 6876,‎ , p. 61–64 (ISSN 1476-4687, DOI 10.1038/416061a, lire en ligne, consulté le 4 février 2021).
  • (en) Karl Joulain, Jean-Philippe Mulet, François Marquier et Rémi Carminati, « Surface electromagnetic waves thermally excited: Radiative heat transfer, coherence properties and Casimir forces revisited in the near field », Surface Science Reports, vol. 57, no 3,‎ , p. 59–112 (ISSN 0167-5729, DOI 10.1016/j.surfrep.2004.12.002, lire en ligne, consulté le 4 février 2021)
  • (en) Emmanuel Rousseau, Alessandro Siria, Guillaume Jourdan et Sebastian Volz, « Radiative heat transfer at the nanoscale », Nature Photonics, vol. 3, no 9,‎ , p. 514–517 (ISSN 1749-4893, DOI 10.1038/nphoton.2009.144, lire en ligne, consulté le 4 février 2021)
  • R. Esteban, T. V. Teperik et J. J. Greffet, « Optical Patch Antennas for Single Photon Emission Using Surface Plasmon Resonances », Physical Review Letters, vol. 104, no 2,‎ , p. 026802 (DOI 10.1103/PhysRevLett.104.026802, lire en ligne, consulté le 4 février 2021)
  • (en) Botao Ji, Emerson Giovanelli, Benjamin Habert et Piernicola Spinicelli, « Non-blinking quantum dot with a plasmonic nanoshell resonator », Nature Nanotechnology, vol. 10, no 2,‎ , p. 170–175 (ISSN 1748-3395, DOI 10.1038/nnano.2014.298, lire en ligne, consulté le 4 février 2021)
  • (en) Benjamin Vest, Marie-Christine Dheur, Éloïse Devaux et Alexandre Baron, « Anti-coalescence of bosons on a lossy beam splitter », Science, vol. 356, no 6345,‎ , p. 1373–1376 (ISSN 0036-8075 et 1095-9203, PMID 28546317, DOI 10.1126/science.aam9353, lire en ligne, consulté le 4 février 2021)


{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Jean-Jacques Greffet
Listen to this article