Jeux européens de 2019 - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Jeux européens de 2019.

Jeux européens de 2019

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jeux européens de 2019
Logo.

Généralités
Organisateur(s) Comités olympiques européens
Édition 2e
Lieu(x) Minsk
Biélorussie
Date Du 21 au 30 juin 2019
Nations 50
Participants 4 082
Disciplines 15
Site(s) Stade Dinamo de Minsk
Site web officiel http://minsk2019.by/

Navigation

Les Jeux européens 2019, deuxième édition des Jeux européens, ont lieu à Minsk en Biélorussie du 21 au . La compétition d'aviron se déroule à Zaslawie, à 29 km de la capitale biélorusse.

200 médailles sont mises en compétitions. Plus de 4 000 athlètes de 50 pays se rassemblent et rivalisent dans 15 sports (23 disciplines). Dans 10 sports, les athlètes peuvent obtenir les qualifications pour les Jeux olympiques 2020 à Tokyo et dans quatre sports se jouent le titre du champion d’Europe. La cérémonie d’ouverture se déroule le et celle clôturant les Jeux européens, a lieu le .

Près de 6 000 bénévoles sont prévus et 1 000 de plus seront engagés en qualité de réserve. Les bénévoles sélectionnés suivent une formation pour ces Jeux européens et sont entraînés aux compétences nécessaires pendant les jours de compétitions. Les Comités olympiques européens vont fournir au comité d'organisation, un système spécial d'accréditation de la compagnie Swiss Timing.

Sélection de la ville hôte

Plusieurs villes ont manifesté leur intérêt pour l'organisation de ces Jeux : Amsterdam et Rotterdam aux Pays-Bas, Glasgow au Royaume-Uni, Istanbul et Mersin en Turquie, Kazan et Sotchi en Russie.

Le , lors de l'assemblée générale des Comités olympiques européens, les Pays-Bas sont désignés comme organisateur[1],[2]. Le Comité olympique néerlandais avait pour idée un concept de jeux organisés dans différentes villes, pour un coût minimal[3]. Toutefois, le suivant, le Comité olympique néerlandais annonce renoncer à cette organisation, incapable de réunir les soutiens financiers nécessaires s'élevant à 57,5 millions d'euros de la part du gouvernement néerlandais, soit la moitié du budget prévu[4]. La raison invoquée de ce manque de soutien du gouvernement est le fait qu'« il n'y a pas de garantie que les Jeux européens de 2019 attireront un nombre suffisant d'athlètes de haut niveau, [...] cet argent ne pouvant alors pas être consacré à l'organisation aux Pays-Bas d'autres événements sportifs de haut niveau »[5].

Dès lors, les Comités olympiques européens annoncent vouloir rouvrir le processus de sélection pour examiner les propositions[6]. Le , Patrick Hickey, président du COE, annonce que sept candidats se sont déclarés pour accueillir cette édition, dont « deux nouveaux (qui) sont venus s'ajouter à la liste [...] avec le succès des Jeux à Bakou »[7],[8].

Le , le Comité exécutif des COE réaffirme sa préférence pour une organisation par la Russie, dans les villes de Kazan ou Sotchi. Cette préférence est exprimée « à condition qu’elle puisse témoigner sa pleine capacité à mettre en place un programme anti-dopage de niveau international »[9]. Une décision est attendue pour le mois de [10].

Le , lors de la 45e assemblée générale des COE, Minsk en Biélorussie est choisie pour organiser la 2e édition en 2019. Sur les 50 comités nationaux, 43 ont soutenu cette candidature, 5 d'entre eux se sont abstenus tandis que 2 ont refusé cette candidature (le Danemark et la Norvège)[11].

Organisation

Comité d'organisation

Le , le Président de la Biélorussie Alexandre Loukachenko signe le décret sur la création du fond de la « Direction des IIe Jeux européens » à Minsk. Les fondateurs du fonds sont le Comité national olympique biélorusse, le comité exécutif de ville de Minsk, le ministère du sport et le tourisme de la République de Biélorussie. Le directeur du fond est Géorguy Katoulin, secrétaire général du comité National olympique de la Biélorussie.

En novembre 2017, la direction inaugure le site officiel des Jeux.

Le logo des Jeux européens de 2019 est la fleur de fougère (« paparats'-kvetka »), la plante jouant un rôle important dans la culture des Slaves. Selon la légende, cette fleur ne fleurit qu'une fois dans l'année à minuit lors du Kupala : chaque personne apercevant cette floraison deviendra le possesseur des capacités extraordinaires et de talents.

Slogan

Le slogan de cette seconde édition est « Bright Year, Bright You » (« Année lumineuse, illumine-toi»), les initiales BY reprenant l'indicatif biélorusse au niveau international. L'équivalent biélorusse du slogan est la phrase «Час яскравых перамог», et la version russe «Время ярких побед!» (le temps de victoires vives).

Bénévoles

La campagne de sélection des volontaires pour les Jeux débute en septembre 2017 lors de la « Dobrofesta ». À la fin de la même année, la direction valide les candidatures de plus de 2 000 candidats, composé principalement d'étudiants et d'élèves d'établissements d'enseignement biélorusse. Par ailleurs, des demandes de candidats issus de Russie, d'Azerbaïdjan, de Grande-Bretagne, de Roumanie ainsi que de Singapour ont été acceptées. Les caractéristiques requises aux bénévoles demandées sont d'avoir un caractère sociable et de pratiquer de la langue anglaise. Le temps des Jeux, chaque volontaire reçoit un uniforme spécial et une accréditation.

Transport

Le , le plan global de transport pour ces Jeux est révélé. Parmi ses caractéristiques, il permet une optimisation des itinéraires pour que n'importe quel participant des compétitions puisse se rendre à un stade dans un délai maximal d'une demi-heure.

Le soutien des sponsors

Le , l'opérateur des jeux électroniques interactifs « Sport-pari » est devenu le sponsor officiel des jeux.

Le , l'opérateur de télécommunications Velcom devient l'opérateur de télécommunications officiel des Jeux européens de 2019.

Sites

Dinamo Stadium
Dinamo Stadium
Minsk Arena
Minsk Arena
Čyžoŭka-Arena
Čyžoŭka-Arena

Pour la tenue des jeux, plusieurs infrastructures sont déjà en place dans la capitale biélorusse, tandis que d'autres sont rénovées voir reconstruites avant le début de la compétition. C'est le cas du Stade Dinamo rénové entre 2012 et 2018, accueillant les cérémonies d'ouverture et de clôture ainsi que les compétitions d'athlétisme.

Les athlètes vivront dans les logements d'un futur village d'étudiants, pouvant accueillir jusqu'à 6 000 personnes et terminé en avril 2019. Les officiels seront installés dans deux hôtels biélorusses.

Infrastructure Sports Capacité
Dinamo Stadium Cérémonies, athlétisme 22 000
Čyžoŭka-Arena Judo, karaté 08 800
Minsk-Arena Gymnastique 08 000
Minsk Sports Palace Boxe, haltérophilie, sambo 03 300
Falcon Club Badminton 02 000
Minsk Arena Velodrome Cyclisme sur piste 02 000
Olympic Sports Complex Football de plage, tir à l'arc 01 500
Zaslawye Regatta Course Canoé kayak 01 500
Palova Arena Basketball 3x3 01 000
Tennis Olympic Center Tennis de table 01 000
Sporting Club Tir 00 300
Shooting Centre Tir 00 250
Streets of Minsk Cyclisme sur route N/A

Les Jeux

Calendrier

Le calendrier de la compétition est le suivant[12].

CO Cérémonie d'ouverture Jour de compétition Jour de finale 4 Nombre de finales CC Cérémonie de clôture
Juin 21
Ven
22
Sam
23
Dim
24
Lun
25
Mar
26
Mer
27
Jeu
28
Ven
29
Sam
30
Dim
Épreuves
       Cérémonies CO CC
Athlétisme 9 1 10
Badminton 2 3 5
Basket-ball 3х3 2 2
Boxe 7 8 15
Canoë-kayak 5 11 16
Cyclisme
Piste 4 5 5 6 20
Route 1 1 2 4
Football de plage 1 1
Gymnastique
Acrobatique 4 2 6
Aérobic 1 1 2
Artistique 2 10 12
Rhythmique 1 7 8
Trampoline 2 2 4
Judo 5 4 5 1 15
Karaté 6 6 12
Lutte
Femmes 2 4 6
Gréco-romaine 3 3 6
Libre 4 2 6
Sambo 9 9 18
Tennis de table 1 2 2 5
Tir
Pistolet et carabine 2 2 3 1 3 1 1 13
Fusil de chasse 2 1 2 1 6
Tir à l'arc 2 2 2 2 8
Total 0 24 38 14 8 16 24 12 28 36 200
Juin 21
Ven
22
Sam
23
Dim
24
Lun
25
Mar
26
Mer
27
Jeu
28
Ven
29
Sam
30
Dim
Épreuves

Nations participantes

Plus de 6 000 athlètes, provenant de 50 pays européens, participent aux premiers Jeux européens de 2015. L'ensemble des comités nationaux olympiques membre du comité olympique européen envoie une délégation pour ces jeux.

  • Albanie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Arménie
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Belgique
  • Biélorussie (organisateur)
  • Bosnie-Herzégovine
  • Bulgarie
  • Chypre
  • Croatie
  • Danemark
  • Estonie
  • Espagne
  • Finlande
  • France
  • Géorgie
  • Grèce
  • Hongrie
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Kosovo
  • Lettonie
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macédoine du Nord
  • Malte
  • Moldavie
  • Monaco
  • Monténégro
  • Norvège
  • Pays-Bas
  • Pologne
  • Portugal
  • République tchèque
  • Roumanie
  • Grande-Bretagne
  • Russie
  • Saint-Marin
  • Serbie
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Suède
  • Suisse
  • Turquie
  • Ukraine

Tableau des médailles

43 nations sur 50 repartent avec au moins une médaille. Seuls sept pays n'ont remporté aucune médaille : l'Albanie, l'Andorre, l'Islande, le Liechtenstein, la Macédoine du Nord, Malte, et Monaco[13].

  • Pays organisateur
Rang Nation Or Argent Bronze Total
1
Russie
44 23 42 109
2
Biélorussie
24 16 29 69
3
Ukraine
16 17 18 51
4
Italie
13 15 13 41
5
Pays-Bas
9 13 7 29
6
Allemagne
7 6 13 26
7
Géorgie
6 10 14 30
8
France
6 9 13 28
9
 Grande-Bretagne
6 9 8 23
10
Azerbaïdjan
5 10 13 28
11
Arménie
5 3 3 11
12
Espagne
5 2 6 13
13
Hongrie
4 6 9 19
14
Belgique
4 1 1 6
14
Slovénie
4 1 1 6
16
Bulgarie
3 7 8 18
17
Portugal
3 6 6 15
18
Suisse
3 3 4 10
19
Israël
3 3 1 7
20
Grèce
3 2 4 9
21
Danemark
3 2 3 8
22
Pologne
3 1 10 14
23
Suède
3 1 4 8
24
Turquie
2 6 7 15
25
Tchéquie
2 5 6 13
26
Roumanie
2 3 5 10
27
Lettonie
2 3 2 7
28
Croatie
2 1 5 8
29
Lituanie
2 1 0 3
30
Finlande
2 0 1 3
31
Autriche
1 2 4 7
31
Irlande
1 2 4 7
33
Serbie
1 2 3 6
34
Kosovo
1 1 1 3
35
Estonie
0 2 3 5
36
Moldavie
0 1 4 5
37
Slovaquie
0 1 3 4
38
Luxembourg
0 1 2 3
39
Bosnie-Herzégovine
0 1 0 1
39
Chypre
0 1 0 1
39
Monténégro
0 1 0 1
42
Norvège
0 0 2 2
43
Saint-Marin
0 0 1 1

Sports

Le , lors d'une réunion entre l'Association des comités olympiques européens et les fédérations sportives européennes, les fédérations européennes se sont montrées favorables à l’idée de faire coïncider leurs championnats continentaux avec les Jeux européens, comme ce qu'il a été fait pour le judo et la lutte pour l'édition 2015 à Bakou[14]. En plus du judo, c'est également le cas en 2019 pour le tennis de table, le tir et le badminton.

15 sports sont au programme des Jeux européens : le tir à l'arc, l'athlétisme, le badminton, le basket-ball 3х3, le football de plage, la boxe, le canotage, le cyclisme, la gymnastique, le judo, la carat, le sambo, le tir, le tennis de table, la lutte. Un certain nombre de disciplines ont disparu du programme par rapport aux Jeux européens de 2015 : tous les sports aquatiques (plongée, natation sportive, natation synchronisée et water-polo), BMX, VTT, escrime, taekwondo, triathlon et le volley-ball (beach-volley et volley en salle).

Dix sports offrent des places qualificatives pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020[15].

Acrobatie

Les compétitions d'acrobatie se dérouleront du 22 au dans la Minsk-Arena d'une la capacité de 8 000 places. Six épreuves différentes auront lieu. Les compétitions comprennent trois disciplines parmi les équipes de femmes et les équipes mélangées.

Aérobic

Les compétitions d'aérobic se dérouleront du 22 au dans la Minsk-Arena. Les compétitions passeront parmi les paires mélangées et les équipes et deux épreuves seront mises en jeu.

Médias

Le comité prévoit la possibilité d’accréditation pour plus de 1000 journalistes issus de différents pays[16]. Trois compagnies de médias se sont portées candidates à la transmission en direct de ces Jeux européens : le portugais Medialuso-Mediapro, l'espagnol International Sports Broadcasting (ISB) et le russe Match TV. En , c'est finalement ISB, déjà diffuseur officiel des Jeux européens de 2015, qui a été choisi par le comité d'organisation[17].

Toutes les chaînes de télé nationales seront engagées d’autorité (selon le contrat de sous-entreprise) à la télédiffusion. La chaîne L'Équipe diffusera la compétition en France[18].

Diffuseurs par pays

Références

  1. Federico Pizzardi, « L'ASSEMBLEE GENERALE DES COE APPROUVE LA PROPOSITION DES PAYS-BAS POUR LES JEUX EUROPEENS DE 2019 », sur eurolympic.org (consulté le 10 juin 2015)
  2. « Les Pays-Bas, pays hôte en 2019 », sur lequipe.fr, (consulté le 16 mai 2015)
  3. « Pour 2019, les Jeux Européens passent à l’orange | Francs Jeux », sur www.francsjeux.com (consulté le 10 juin 2015)
  4. « Les Pays-Bas renoncent | Francs Jeux », sur www.francsjeux.com (consulté le 10 juin 2015)
  5. www.lessentiel.lu, L'essentiel, « L'essentiel Online - Les Pays-Bas ne veulent plus des Jeux européens - Autres sports », sur L'essentiel Online (consulté le 10 juin 2015)
  6. Comités Olympiques Européens, « JEUX EUROPEENS 2019 – LE COMMUNIQUE DES COMITES OLYMPIQUES EUROPEENS », sur eurolympic.org (consulté le 10 juin 2015)
  7. « Jeux européens : sept candidats pour remplacer les Pays-Bas en 2019 », sur lequipe.fr,
  8. « Sept villes en course pour 2019 | Francs Jeux », sur francsjeux.com,
  9. « PREMIERE DAME D'AZERBAÏDJAN DECOREE DE L’ORDRE DU MÉRITE DES COE », sur eurolympic.org, (consulté le 23 janvier 2016)
  10. « La Russie toujours en pole », sur francsjeux.com, (consulté le 23 janvier 2016)
  11. Minsk to host 2019 European Games after Belarus President confirms they will organise it
  12. « European Games MINSK 2019 », sur Belarus.by (consulté le 11 mai 2019)
  13. (en) « Medal standings », sur minsk2019.by (consulté le 30 juin 2019)
  14. « Suivre l'exemple du judo | Francs Jeux », sur www.francsjeux.com (consulté le 22 juin 2015)
  15. Federico Pizzardi, « ALORS QUE BAKOU 2015 CONTINUE A DEPASSER LES ATTENTES LES FEDERATIONS EUROPEENNES PENSENT A 2019 », sur www.eurolympic.org (consulté le 22 juin 2015)
  16. (en) Liam Morgan, « Belarus claim more than 1,000 journalists apply to cover Minsk 2019 despite fears over press freedom », sur insidethegames.biz,
  17. (en) Michael Pavitt, « ISB chosen as host broadcaster for Minsk 2019 European Games », sur insidethegames.biz,
  18. « Les Jeux Européens 2019 en direct et en exclusivité sur la chaine L’Équipe ! », sur blog.léquipe.fr,
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Jeux européens de 2019
Listen to this article