Joaquín Botero - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Joaquín Botero.

Joaquín Botero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Joaquín Botero

Joaquín Botero en 2009
Biographie
Nom Joaquín Botero Vaca
Nationalité
Bolivien
Naissance (43 ans)
Lieu El Dorado (Bolivie)
Taille 1,71 m (5 7)
Période pro. 19972015
Poste Attaquant
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1997
Club Mariscal Braun (es)
022 0(18)
1998
Deportivo Municipal
024 0(18)
1999-2003
Club Bolívar
132 (111)
2003-2006
Pumas UNAM
072 0(14)
2006
San Lorenzo
002 00(0)
2007
Deportivo Táchira
005 00(0)
2008
Club Bolívar
025 0(11)
2009-2010
Correcaminos de la UAT (es)
028 0(10)
2010
Al-Arabi SC
004 00(3)
2011
San José
016 00(8)
2013-2014
Sport Boys Warnes
020 00(5)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1999-2009
Bolivie
048 0(20)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Joaquín Botero Vaca (né le à La Paz) est un footballeur international bolivien qui évolue au poste d'attaquant entre 1997 et 2014 ; il a été élu meilleur buteur mondial en 2002 avec 49 réalisations avec le Club Bolívar de La Paz et il est aussi le second meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de Bolivie avec 20 buts en 48 sélections.

Biographie

Carrière en club

Il marque 111 buts en Première division sous le maillot du Bolívar après 5 saisons consécutives, 2002 étant l'année de sa consécration en marquant 49 buts, un record mondial, qui permet à son club d'être champion[1]. L'année suivante, il quitte Bolivar pour aller au Mexique où il signera pour 3 ans avec le club de Pumas UNAM avec qui il remporte les deux tournois de 2004 (Ouverture et Clôture) et atteint la finale de la Copa Sudamericana en 2006.

En 2006, il part pour l'Argentine pour signer avec le club d'Almagro puis l'année suivante au Venezuela avec le Deportivo Táchira. En 2008, il revient au pays dans son premier club, le Bolivar (11 buts en 25 matchs disputés).

Après un retour au Mexique (Correcaminos de la UAT (es)) puis une pige au Koweït (Al Arabi SC, sous forme de prêt) il revient en Bolivie, d'abord à San José en 2011 puis au Sport Boys Warnes de 2013 à 2014.

En , il annonce sa retraite après un an d'inactivité, faute de propositions sportives intéressantes[2].

Carrière en équipe nationale

Botero commence sa carrière internationale lors de la Coupe des confédérations 1999, au Mexique, mais devra attendre l'année suivante pour marquer ses premiers buts avec la sélection bolivienne durant un match amical face à Haïti, le , rencontre où il se distingue en marquant un triplé[3].

Auteur de 20 buts en 48 sélections avec la Bolivie[3], 16 de ces buts ont été marqués dans des matchs de qualification pour la Coupe du monde. Le sera un jour symbolique pour Botero et l'équipe bolivienne qui écrase l'Argentine de Diego Maradona au Stade Hernando Siles de La Paz, sur le score de 6 buts à 1, dans le cadre des éliminatoires pour la Coupe du monde 2010. Botero, pour sa 48e sélection sous le maillot de « La Verde », réalise un coup du chapeau[4].

Un mois plus tard, il annonce sa retraite internationale, à la stupeur générale, alors qu'il se trouvait à l'apogée de sa carrière[5].

Botero est recordman de buts pour la Bolivie jusqu'au , date à laquelle Marcelo Moreno dépasse le record en inscrivant son 21e but en sélection[6].

Buts en sélection

NB : Les scores sont affichés sans tenir compte du sens conventionnel en cas de match à l'extérieur (Bolivie-Adversaire). Source consultée: rsssf.com[3].

Palmarès

En club

Distinctions individuelles

Notes et références

  1. « Bolivie : la fièvre Botero », sur fr.fifa.com, (consulté le 5 novembre 2015).
  2. (es) « Botero se retira del futbol y asegura que Hugo Sánchez fue su mejor DT », sur espndeportes.espn.go.com, (consulté le 6 novembre 2015).
  3. a b et c (en) Roberto Mamrud, « Joaquín Botero - Goals in International Matches », sur rsssf.com, (consulté le 6 novembre 2015).
  4. « La Bolivie humilie l'Argentine 6 à 1 à La Paz », sur france24.com, (consulté le 5 novembre 2015).
  5. (es) « Botero se fue. El delantero nacional Joaquín Botero dijo adiós al “equipo de todos” sin dar explicación alguna », sur lostiempos.com, (consulté le 7 novembre 2015).
  6. (es) Betty Rojas Rodríguez, « Martins es el nuevo goleador histórico de la Selección nacional, superó a Botero », sur lostiempos.com, .
  7. (es) « Los 105 goleadores históricos del club », sur webcitation.org (consulté le 5 novembre 2015).
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Joaquín Botero
Listen to this article