Joaquín Luis Romero Marchent - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Joaquín Luis Romero Marchent.

Joaquín Luis Romero Marchent

Joaquín Luis Romero Marchent
Naissance
Madrid, Espagne
Nationalité
Espagne
Décès (à 91 ans)[1]
Madrid, Espagne
Profession Réalisateur, scénariste

Joaquín Luis Romero Marchent (né le à Madrid, Espagne, et mort dans cette ville le [1],[2]) est un réalisateur et scénariste espagnol. Il a parfois été crédité sous les noms de Jose Hernandez, J.L. Romero Marchent, J.R. Marchent, Joaquín L. Romero Marchent, Joaquín Romero Marchent, José Romero Marchent, Paul Marchenti ou Joaquín Luis Romero-Marchent. Son frère Rafael Romero Marchent est également réalisateur.

Biographie

Joaquín Luis Romero Marchent quitte ses études pour se consacrer à une carrière dans le domaine cinématique en 1946, comme apprenti dans le thriller intitulé Pepe Conde, produit par son père et réalisé par José López Rubio. Dès lors, il travaillera aux côtés de réalisateurs tels que Francisco Rovira Beleta, Luis Lucia et José Díaz Morales. Puis, en 1953, il réussit ses débuts en tant que réalisateur dans le thriller intitulé Juzgado permanente (1953) et travaille plus tard dans le domaine du western (western spaghetti) avec le film espagnol El Coyote (1955), d'après l'œuvre littéraire de José Mallorquí.

Filmographie

Réalisation

  • 1953 : Juzgado permanente
  • 1954 : Sor Angélica
  • 1955 : El Coyote
  • 1956 : La Justicia del Coyote
  • 1957 : El Hombre que viajaba despacito
  • 1958 : El Hombre del paraguas blanco
  • 1959 : Fulano y Mengano
  • 1962 : Zorro le vengeur (La Venganza del Zorro)
  • 1962 : L'Ombre de Zorro (L'Ombra di Zorro)
  • 1963 : Tres hombres buenos
  • 1963 : Les Trois implacables (El Sabor de la venganza)
  • 1964 : Sept du Texas (Antes llega la muerte)
  • 1965 : Aventuras del Oeste
  • 1966 : Cent mille dollars pour Lassiter (La Muerte cumple condena)
  • 1968 : Pas de pardon, je tue (Fedra West)
  • 1969 : El Aventurero de Guaynas
  • 1972 : Cut Throats Nine (Condenados a vivir)
  • 1973 : El Juego del adulterio
  • 1975 : El Clan de los Nazarenos
  • 1980 : Despido improcedente
  • 1984 : Las Fantasías de Cuny
  • 1994 : Curro Jiménez II (série TV)

Scénariste

  • 1953 : Juzgado permanente
  • 1958 : El Hombre del paraguas blanco
  • 1959 : Fulano y Mengano
  • 1961 : Ella y los veteranos
  • 1963 : Les Trois implacables (El Sabor de la venganza)
  • 1964 : Sept du Texas (Antes llega la muerte)
  • 1965 : Hotel der toten Gäste
  • 1965 : Aventuras del Oeste
  • 1968 : Pas de pardon, je tue (Fedra West)
  • 1969 : El Aventurero de Guaynas
  • 1969 : Garringo
  • 1970 : Quand Satana empoigne le colt (Manos torpes)
  • 1971 : Un Par de asesinos
  • 1972 : Cut Throats Nine (Condenados a vivir)
  • 1973 : El Juego del adulterio
  • 1974 : Le Fils de Zorro (Il Figlio di Zorro)
  • 1975 : Tu dios y mi infierno
  • 1981 : Duelo a muerte
  • 1984 : Las Fantasías de Cuny

Notes et références

(es) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé « Joaquín Luis Romero Marchent » (voir la liste des auteurs).
  1. a et b (es) El cineasta Joaquín Romero Marchent muere en Madrid a los 91 años. El periodico. Consulté le 19 août 2012.
  2. (es) Muere el cineasta Joaquín Romero Marchent. ABC.es. Consulté le 19 août 2012.

Lien externe

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Joaquín Luis Romero Marchent
Listen to this article