José Mari - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for José Mari.

José Mari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

José Mari
Biographie
Nom José María Romero Poyón
Nationalité
Espagnol
Naissance (42 ans)
Lieu Séville (Espagne)
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. 1996 - 2013
Poste Attaquant
Parcours junior
Années Club
0
CD Lledón
1995-1996
Séville FC
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1996-1997
Séville FC
021 0(7)
1997-1999
Atlético Madrid
096 (22)
2000-2003
Milan AC
075 (14)
2002-2003
Atlético Madrid
033 0(6)
2003-2007
Villarreal CF
155 (24)
2007-2008
Betis Séville
025 0(1)
2009-2010
Gimnàstic de Tarragone
048 0(8)
2010-2013
Xerez CD
084 (28)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1996-1997
Espagne -18 ans
007 0(6)
2000
Espagne -20 ans
005 0(3)
1998-2000
Espagne espoirs
012 0(5)
2001-2003
Espagne
004 0(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

José María Romero Poyón dit José Mari, né le à Séville, est un footballeur espagnol.

Biographie

En tant qu'attaquant, José Mari fut international espagnol à 4 reprises (2001-2003) pour 1 but. Il joua contre le Japon, la Bulgarie (où il inscrivit le seul but du match à la 10e minute), l'Allemagne et l'Équateur. En 4 matchs, il enregistra quatre victoires.

Il participa aux Jeux olympiques de 2000. Il fut titulaire dans tous les matchs, sauf contre le Chili. Il inscrivit 3 buts dans ce tournoi (Corée du Sud, Maroc, USA). Lors de la finale contre le Cameroun, il est expulsé à la suite de deux cartons jaunes (55e et 91e minutes). L'Espagne remportera la médaille d'argent.

Il joua dans différents clubs espagnols (Séville FC, Atlético de Madrid, Villarreal CF, Betis Séville et Gimnàstic de Tarragona) et connut une expérience à l'étranger (Milan AC), et joue actuellement depuis 2010 au Xerez CD, en D2 espagnole. Il remporta deux coupes Intertoto en 2003 et en 2004 avec Villareal CF.

Palmarès

Références

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
José Mari
Listen to this article