Josef Meinrad - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Josef Meinrad.

Josef Meinrad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Josef Meinrad
Josef Meinrad, en 1947, avant d'entrer en scène dans Jedermann
Nom de naissance Josef Moučka
Naissance
Vienne,
Autriche
Nationalité
Autrichien
Décès (à 82 ans)
Grossgmain,
Autriche
Profession acteur
Films notables Vienne, premier avril an 2000
Sissi
Éva ou les Carnets secrets d'une jeune fille
La Belle et l'empereur
Napoléon II, l'aiglon

Josef Meinrad, né Josef Moučka le à Vienne et mort le à Grossgmain, est un acteur autrichien. Récipiendaire de l'anneau de Iffland en 1959[1].

Biographie

Originaire de Vienne, Josef Meinrad devient comédien en 1932, après ses études. En 1939, il intègre la troupe du Burgtheater de Vienne, l'un des plus vieux théâtre européen. Quittant le Burgtheater, Meinrad joue à l'Opéra-théâtre de Metz, de à . Le Deutsches Theater de Metz est alors considéré comme un Fronttheater par les autorités allemandes, un « théâtre garnison », au service de l'armée allemande[2]. Comme dans toutes les armées du monde, les troupes théâtrales sont là pour apporter un soutien moral aux combattants. Mais Josef est une personnalité lucide et sage qui a, semble-t-il, bien compris l'idéologie du dictateur germanique et le futur qu'il dessine pour son pays. Suite à son attitude jugée Anti nazi Josef Meinrad sera arrêté et détenu au Fort de Metz Queuleu (SS Sonderlager - Caserne II) dans les cellules individuelles.

Josef Meinrad retrouve la scène de Vienne le . Il est principalement connu pour avoir joué le rôle du major Böckl dans la trilogie Sissi (major dans le premier Sissi, colonel dans les deux suivants) d'Ernst Marischka avec Romy Schneider.

Il reçut l'anneau de Iffland en 1959, après Werner Krauss. Il légua ensuite l'anneau de Iffland à Bruno Ganz.

Filmographie

Prix et distinctions

Notes et références

  1. Notice d'autorité sur d-nb.info
  2. Gerd Holler: Josef Meinrad, Da streiten sich die Leut' herum.... Amalthea-Verlag, Vienne, 1995.
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Josef Meinrad
Listen to this article