Juan Reynoso Guzmán - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Juan Reynoso Guzmán.

Juan Reynoso Guzmán

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Juan Reynoso Guzmán

Juan Reynoso Guzmán en 1993
Situation actuelle
Équipe
Cruz Azul (entraîneur)
Biographie
Nom Juan Máximo Reynoso Guzmán
Nationalité
Péruvien
Naissance (51 ans)
Lieu Lima (Pérou)
Taille 1,81 m (5 11)
Poste Défenseur puis entraîneur
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1986-1990
Alianza Lima
1990-1991
CE Sabadell
1991-1992
Alianza Lima
1993-1994
Universitario de Deportes
1994-2002
CD Cruz Azul
2002-2005
Club Necaxa
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1986-2000
Pérou
084 0(5)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2007-2008
Coronel Bolognesi
16v 18n 22d
2009-2010
Universitario de Deportes
40v 23n 18d
2010
Juan Aurich
7v 3n 6d
2011
Sporting Cristal
6v 11n 10d
2012
CD Cruz Azul
adjoint
2013
Cruz Azul Hidalgo
9v 15n 16d
2014-2017
FBC Melgar
85v 50n 53d
2017-2019
Club Puebla
adjoint
2019
Real Garcilaso
9v 4n 5d
2019-2020
Club Puebla
14v 8n 19d
2021-
Cruz Azul
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 3 janvier 2021

Juan Máximo Reynoso Guzmán (né le à Lima) est un footballeur péruvien qui jouait au poste de défenseur. Devenu entraîneur, il a exercé sa nouvelle profession avec succès puisqu'il a remporté deux titres de champion dans son pays natal.

Biographie

Joueur

Reynoso débute en championnat du Pérou avec l'Alianza Lima en 1986. Une blessure lui permet d'échapper à la mort lorsque l'avion qui transportait ses camarades de club s'écrase au large du Callao, épisode funeste connu au Pérou sous le nom de la « tragédie aérienne de Ventanilla »[1].

En 1990, il tente sa chance en deuxième division espagnole (CE Sabadell FC), mais revient au bout d'un an au Pérou et signe en 1993 pour l'Universitario de Deportes, le rival honni de l'Alianza Lima[2].

C'est néanmoins au Mexique qu'il fait l'essentiel de sa carrière, d'abord au Cruz Azul, dont il fut le capitaine et un des symboles de l'équipe[3], puis au Club Necaxa où il met fin à sa carrière.

International péruvien de 1986 à 2000, il participe à quatre Copa América (1987, 1989, 1993, 1999) et à une Gold Cup (2000). Il compte 84 sélections et cinq buts marqués en équipe nationale dont il fut le capitaine jusqu'à sa retraite internationale en 2000.

Buts en sélection

NB : Les scores sont affichés sans tenir compte du sens conventionnel en cas de match à l'extérieur (Pérou-Adversaire).

Entraîneur

Entraîneur-adjoint au Club Necaxa jusqu'en 2006, Reynoso fait ses débuts de coach avec le Coronel Bolognesi avec qui il remporte le Tournoi de clôture 2007[4] et obtient une qualification à la Copa Libertadores 2008, la première du club.

En , il est nommé à la tête de l'Universitario de Deportes et s'octroie le championnat 2009[5]. Il y reste jusqu'en 2010. Après quelques expériences sans grand relief au Juan Aurich, puis au Sporting Cristal, il s'exile au Mexique, d'abord comme entraîneur-adjoint au CD Cruz Azul en 2012 puis comme entraîneur de sa filiale en deuxième division – le Cruz Azul Hidalgo – l'année suivante.

Il rentre au Pérou en 2014 pour prendre les rênes du FBC Melgar avec lequel il remporte le championnat 2015[6]. Le , après un match nul 1-1 sur le terrain de l'Academia Cantolao, Reynoso atteint la barre des 300 matchs dirigés en D1 péruvienne[7].

Parti du FBC Melgar fin 2017, il rebondit en 2019 au Real Garcilaso de Cuzco mais son expérience est de courte durée puisqu'il n'y reste que six mois avec un total de 18 matchs dirigés[8].

Reynoso retourne au Mexique et y poursuit sa carrière, d'abord au Club Puebla entre 2019 et 2020, puis au Cruz Azul depuis 2021[9].

Palmarès

Palmarès de joueur

Palmarès d'entraîneur

Annexes

Notes et références

  1. (es) « Fotos: A 24 años la tragedia del Fokker », sur larepublica.pe, (consulté le 15 décembre 2015).
  2. (es) Roberto Castro Lizarbe, « Juan Reynoso: Verano del '93 », sur dechalaca.com, (consulté le 15 décembre 2015).
  3. (es) « Cortina de cemento: Juan Reynoso », sur maquinacementera.com.mx (consulté le 15 décembre 2015).
  4. (es) « Juan Reynoso volvió a salir campeón con un equipo de provincia », sur latina.pe, (consulté le 15 décembre 2015).
  5. (es) « Universitario se corona campeón nacional 2009 tras vencer 1-0 a Alianza », sur larepublica.pe, (consulté le 15 décembre 2015).
  6. (es) « Juan Reynoso lleva a FBC Melgar al título después de 34 años », sur cronicaviva.com.pe, (consulté le 17 décembre 2015).
  7. (es) « Juan Reynoso cumple 300 partidos como entrenador en Primera División », sur www.depor.com, (consulté le 27 juin 2017).
  8. (es) « ¡Confirmado! Juan Reynoso no continuará como entrenador de Real Garcilaso », sur www.depor.com, (consulté le 22 août 2019).
  9. (es) « Cruz Azul oficializa a Juan Reynoso como su nuevo director técnico », sur www.libero.pe, (consulté le 3 janvier 2021).

Liens externes


{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Juan Reynoso Guzmán
Listen to this article