Juan del Castillo - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Juan del Castillo.

Juan del Castillo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Juan del Castillo

Les trois saints martyrs du Paraguay (à droite: Juan del Castillo)
Saint – Missionnaire, Martyr
Naissance 14 septembre 1596
Belmonte, Espagne
Décès 17 novembre 1628  (32 ans)
Yjuhi (Paraguay) (Brésil actuel)
Nationalité Espagnole
Ordre religieux Compagnie de Jésus
Vénéré à Paraguay
Béatification 28 janvier 1934
par Pie XI
Canonisation 16 mai 1988 Asuncion (Paraguay)
par Jean-Paul II
Vénéré par l'Église catholique
Fête 17 novembre

Juan del Castillo (en français Jean de Castille), né le à Belmonte, en Castille (Espagne) et mort (assassiné) le à Yjuhi (Asuncion, Paraguay), était un prêtre jésuite espagnol, missionnaire dans les réductions du Paraguay. Assassiné deux jours après Roque González, il est considéré comme martyr et fut canonisé par Jean-Paul II en 1988.

Biographie

Jeunesse et formation

Né le à Belmonte, dans la région de Tolède en Espagne, Juan del Castillo se destine à la profession de juriste. Pour ce faire, il entre à l’université d’Alcala mais se découvre, au début de son parcours, un tout autre but[1]. C'est ainsi que, entré très jeune à la Compagnie de Jésus[2], il est admis le dans un noviciat à Madrid avec comme perspective d’être ordonné prêtre.

En , il est envoyé avec Alonso Rodríguez-Olmedo en Amérique du Sud[3]. Arrivé à Buenos Aires le [4], il se rend à Cordoba pour poursuivre ses études. Il est enfin ordonné en 1625[3].

Mission au Paraguay

Contexte

Les jésuites arrivent à Asuncion en 1588[5] et créent les réductions du Paraguay parmi les indiens Guaranis en 1609[6]. Mais attention, la province jésuite du Paraguay ne correspond pas aux frontières actuelles. Elle comprend en effet les actuels Paraguay, Uruguay, Argentine, une petite partie de la Bolivie et du Brésil[7] Leur but est de protéger les indigènes des colons portugais. Les missionnaires se sont ainsi très vite attiré l’hostilité de ceux-ci.

Mission

Juan del Castillo commence son travail de missionnaire une fois ordonné. Il est emmené à Yjuhi par le père Roque Gonzales qui le laisse vite à la tête de cette réduction pour aller en fonder une nouvelle. Là-bas, il aidera à la christianisation des Guaranis, notamment en apprenant aux plus jeunes à lire et à écrire, etc.

Mort

Juan del Castillo est assassiné le [8] à Yjuhi, deux jours après ses compagnons, les pères Roque Gonzalez et Alonso Rodriguez. En effet, le sorcier Nezu, chef de la région environnante, est hostile à leurs efforts de christianisation et condamne tous les missionnaires. Il ordonne dès lors à ses hommes d’assassiner les trois religieux et condamne tous les missionnaires en général[9]. Il se fait assassiner dans la forêt, mais sera ramené et enterré avec ses compagnons dans la réduction de l’Immaculée conception.

Reconnaissance publique

Juan Del Castillo, ainsi que Roque Gonzalez de Santa Cruz et Alfonso Rodriguez furent béatifiés par le pape Pie XI en 1934. Ils furent aussi tous les 3 canonisés le lundi par Jean-Paul II.

Extrait de l’homélie de Jean-Paul II durant la canonisation de Juan Del Castillo, Alfonso Rodriguez et Roque Gonzalez de Santa Cruz le à Asuncion (Paraguay) :

"Il y a peu de temps, au moment d’avoir sollicité officiellement la canonisation des prêtres Roque González de Santa Cruz, Alphonse Rodríguez et Juan del Castillo, c’est passée un résumé de sa vie sainte, ainsi que des mérites et des grâces célestes avec lesquelles le Seigneur a voulu les orner. Dans ceux-ci, et en présence des fruits qu'ils ont obtenus dans ses tâches de diffusion de la vérité chrétienne et de la promotion humaine, nous reconnaissons les signaux authentiques des apôtres, dont la vie est solidement édifiée dans l'imitation de Christ."[10]

Notes et références

  1. TYLENDA J. N., Jesuit Saints & Martyrs. Short Biographies of the Saints, Blessed, Venerables, and Servants of God of the Society of Jesus, 2e éd., Chicago, Loyola Press, 1998, p. 391.
  2. FATAS CABEZA G. (dir.), Gran enciclopedia de Espana, v. 5, Camino – Cataluna, Encyclopedia de Espana, S.A., 1992, p. 2419.
  3. a et b TYLENDA J. N., op cit., p. 391.
  4. STORNi H. S.I., Catalogo de los jesuitas de la provincia del Paraguay (Cuenca del plata) 1585 – 1768, Rome, Institutum Historicum S. I., 1980, p. 59.
  5. TENENBAUM B. A. (dir.), Encyclopedia of Latin american History and Culture, v. 4 (Mestizo to Rutineros), Charles Scribner’s Sons, 1996, p. 291.
  6. GERHARDS A., Dictionnaire historique des ordres religieux, Fayard, 1998, p. 351.
  7. BANGERT William V. S.J., A History of the Society of Jesus, St Louis, the Institute of jesuit sources, 1972, p. 258.
  8. STORNI H. S.I., op. cit., p. 59
  9. TYLENDA J. N., op. cit., p. 391-392.
  10. [1]

Bibliographie

  • TYLENDA J. N., Jesuit Saints & Martyrs. Short Biographies of the Saints, Blessed, Venerables, and Servants of God of the Society of Jesus, 2e éd., Chicago, Loyola Press, 1998.
  • FATAS CABEZA G. (dir.), Gran enciclopedia de Espana, v. 5, Camino – Cataluna, Encyclopedia de Espana, S.A., 1992.
  • STORNi H. S.I., Catalogo de los jesuitas de la provincia del Paraguay (Cuenca del plata) 1585 – 1768, Rome, Institutum Historicum S. I., 1980.
  • TENENBAUM B. A. (dir.), Encyclopedia of Latin american History and Culture, v. 4 (Mestizo to Rutineros), Charles Scribner’s Sons, 1996.
  • GERHARDS A., Dictionnaire historique des ordres religieux, Fayard, 1998.
  • BANGERT William V. S.J., A History of the Society of Jesus, St Louis, the Institute of jesuit sources, 1972.

Articles connexes

{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Juan del Castillo
Listen to this article