Judith Cahen (réalisatrice) - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Judith Cahen (réalisatrice).

Judith Cahen (réalisatrice)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Judith Cahen
Naissance (53 ans)
Nationalité
française
Profession Réalisatrice
Actrice
Scénariste
Films notables

La Croisade d'Anne Buridan, La révolution sexuelle n'a pas eu lieu, ADN

Le coeur du conflit

Judith Cahen, né le , est une réalisatrice, scénariste et actrice française.

Biographie

Après des études en Classe préparatoire aux grandes écoles et des études de philosophie, Judith Cahen intègre la Femis, dans le département réalisation, en 1990.

Elle s'oriente d'abord vers les films d'essai : rapports de l'intime et du collectif dans son premier long métrage La Croisade d'Anne Buridan, le début d'une œuvre réflexive avec le côté burlesque et la dérision du personnage d'Anne Buridan qu'elle a créé, en référence au célèbre âne qui affamé et assoiffé, placé à égale distance d'un bac d'avoine et d'un seau d'eau est mort d'inanition faute d'avoir su choisir entre l'avoine et l'eau qui s'offraient à lui.

Judith Cahen poursuit sa réflexion et son œuvre d'autoreprésentation dans son film ADN (About David Nebreda). Une touche, un style, un ton loin du « spectacle » dans la définition de Guy Debord. Un cinéma d'essai pour investiguer l'être, l'essentiel, la réponse de Judith Cahen à l'inépuisable Qui suis-je ?.

Elle a choisi de prolonger son geste sur d’autres scènes, développant une forme de cinéma continué qui l’a menée jusqu’au Japon pour sa performance Les opérateurs d’échange (Villa Kujoyama, Kyoto).

Interrogeant les frontières ténues entre le cinéma, le théâtre, les arts plastiques et la danse contemporaine, elle réalise aussi des performances, ateliers de création radiophonique pour France Culture (À nos corps défendants d’après Les premiers matériaux pour une théorie de la Jeune-Fille de Tiqqun) et d’autres formes qui lui permettent de se tenir sur les lignes de crête de ces frontières.

Elle développe son travail sur la question du corps et la figure de l’acteur devant et derrière la caméra en s’associant avec plusieurs artistes de la scène contemporaine tout en participant activement au collectif pointligneplan.

En 2015/2016, elle est invitée aux Beaux Arts de Paris pour une carte blanche conçue comme un portrait chinois.

Depuis 2013, elle travaille avec Masayasu Eguchi. (performances, vidéo, expositions). Leur premier long métrage commun est tourné de 2013 à 2017. Ils créent deux Ciné-performances pour deux éditions du Festival Hors pistes au Centre Pompidou.

Filmographie

Performances - Ciné-performances - Expositions

2010 : Les opérateurs d’échanges, Kyoto,  Japon (Villa Kujoyama, Lauréate 2010)

2014 : À nos corps défendants, performance, avec Masayasu Eguchi, Théâtre de la Ville, 2014 (dans le cadre de Danse Élargie)

2015 : Hiroshima Art Document. Exposition, Japon, 2015

2018 : Le genre international, – Ciné performance - Centre Pompidou (Hors piste, La nation et ses fictions)[1]

2019 : L’odeur de la lune Vague après la pluie – Ciné performance - Centre Pompidou (Hors piste, La lune, zone imaginaire à défendre)[2]

Références

  1. « Le genre international | Centre Pompidou », sur www.centrepompidou.fr (consulté le 31 janvier 2020)
  2. « L'odeur de la lune vague après la pluie | Centre Pompidou », sur www.centrepompidou.fr (consulté le 31 janvier 2020)
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Judith Cahen (réalisatrice)
Listen to this article