Judith Wood - Wikiwand
For faster navigation, this Iframe is preloading the Wikiwand page for Judith Wood.

Judith Wood

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Judith Wood
Judith Wood en 1928
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Helen Johnson
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Percival Christopher Wren Jr. (1939-?)

Judith Wood née 'Helen Johnson', ( - ), est une actrice de cinéma américaine de la fin de la période des années 1920 jusqu'à celle des années 1940.

Biographie

Née à New York, fille du caricaturiste et bibliographe Merle Johnson, elle poursuit ses études d'Art à Skidmore College à Saratoga Springs pendant un an puis, voyage en Europe avec sa mère et étudie l'Art à Paris pendant deux ans [1]. Elle revient à New York et devient styliste de mode pour R. H. Macy et commerciale pour une agence publicitaire, activités entrecoupées par des productions théâtrales dont elle assure la décoration. Forte de toutes ses expériences artistiques, belle et intelligente, la blonde aux yeux verts part s'établir à Hollywood[1].

Son premier rôle, mineur, fut celui tenu dans le film de 1929, Gold Diggers of Broadway qu'elle signa sous son nom de naissance comme ses quatre autres films de 1930[2]. Elle change, alors, de nom pour Judith Wood à l'occasion de son premier véritable rôle dans The Vice Squad[3]. Le premier film de l'année 1931 qu'elle signera pour la dernière fois de son nom de naissance Helen Johnson, est It Pays to Advertise aux côtés de la star Carole Lombard. En 1931, elle est promue une des treize starlettes des Babies Stars avec les actrices Marian Marsh, Karen Morley, Marion Shilling et Barbara Weeks[4].

Wood fut à l'affiche pour six films en 1931 puis, sa carrière cinématographique déclina pour finalement s'éteindre. Blessée lors d'un accident d'automobile à la fin de l'année, elle est obligée de passer plusieurs mois de convalescence et donc loin des plateaux de cinéma[1]. En 1932, elle joue ensuite dans des productions théâtrales de Broadway, comme le rôle de Kitty Packard dans Dinner at Eight (en)[5]. Lors d'une interview, elle dira elle-même que « ses nombreuses aventures amoureuses dont celles avec les stars William Powell et Robert Montgomery ont du avoir un poids dans son éloignement des plateaux des studios »[1].

Judith Wood
Judith Wood

Son rôle théâtral dans la version du film de la pièce à succès est malheureusement attribué à Jean Harlow. En 1934, elle obtient 3 rôles dans des films dont un ne lui sera pas crédité. En 1936 et 1937, elle joue dans deux films. Le à Tokyo, Wood épouse un diplomate britannique en poste au Japon, Percival Christopher Wren Jr, le fils de l'écrivain[6]. Puis, elle joue dans un film en 1941 non crédité tout comme son dernier en 1950 Quand la ville dort[2]. Après son divorce, elle devient artiste radiophonique puis fait carrière comme styliste de costume de scène, acceptant tous les genres cinématographiques de l’Opéra aux films porno[1].

Elle se retire de l'industrie du cinéma mais reste vivre à Los Angeles. Judith Wood y meurt en 2002, âgée de 95 ans[1].

Filmographie

Notes et références

  1. a b c d e et f Bibliographie de Judith Wood imDB
  2. a b et c Bibliographie de Judith Wood imDB
  3. (en) Lynn Kear et John Rossman, The Complete Kay Francis Career Record : All Film, Stage, Radio and Television Appearances, McFarland, , 56–58 p. (ISBN 978-1-4766-0287-5, lire en ligne)
  4. Mayme Ober Peak, « Talkies Announce Bumper Crop of Wampas Starlets », Hartford Courant, Connecticut, Hartford,‎ , p. 41 (lire en ligne, consulté le 4 juillet 2018) Accès libre
  5. « Judith Wood » [archive du ], sur Internet Broadway Database, The Broadway League (consulté le 5 juillet 2018)
  6. Associated Press, « Judith Wood Marries », Hartford Courant, Connecticut, Hartford,‎ , p. 8 (lire en ligne, consulté le 4 juillet 2018) Accès libre
{{bottomLinkPreText}} {{bottomLinkText}}
Judith Wood
Listen to this article